La sexualité est un sujet relativement tabou, surtout quand il s’agit de discuter de thèmes aussi sensibles que l’insatisfaction. Mais, pas question de se décourager pour autant, car nous avons une pléthore de conseils à vous donner sur la question. Découvrez ici quelques conseils avisés pour une sexualité masculine bien épanouie et sans complexe.

La complicité entre partenaires : un conseil de vieille date

La sexualité est un acte d’une intimité telle qu’elle exige un minimum de complicité entre les partenaires. C’est même la base d’une vie sexuelle épanouie ou pas, vu que beaucoup de choses en découlent. Pour aller au septième ciel, un homme a avant tout besoin de se sentir détendu et suffisamment impliqué dans l’acte sexuel. Il est donc important que sa partenaire lui offre l’environnement propice à cette libération, sans préjugés ni contraintes. Faire l’amour étant d’abord l’expression d’un plaisir et d’une attirance partagés, il est tout à fait normal qu’une complicité s’installe entre l’homme et la femme. Dans le cas contraire, on assiste à une parodie de rapport sexuel, ce qui n’est pas pour faire durer le couple ou bien motiver l’homme à poursuivre avec sa partenaire.

Des paramètres à la fois physiques et psychologiques entrent en effet en jeu dans la réalisation de l’acte sexuel. Pour éviter tout blocage et permettre à ce que chacun des partenaires y trouve son compte, rien de mieux qu’une bonne dose de gestes attentionnés et de mots gentils. Ceci a pour effet immédiat de rapprocher encore plus les deux tourtereaux, afin que d’un commun accord, ils puissent se livrer aux bons jeux du plaisir. L’homme pourra alors se donner sans compter, au grand bonheur de sa partenaire également.

Le massage : une arme de séduction massive au service de la femme

Les vertus du massage ne sont plus à démonter. Il s’agit d’un acte relativement bien connu de tous, du moins en apparence. Depuis des millénaires en effet, le massage a revêtu bien des formes avec des évolutions et des orientations propres à chaque peuple. Parmi les vertus peut-être pas assez connues du massage figure son effet positif sur la relaxation ainsi que sur la libido. Bien entendu, tous les massages ne s’équivalent pas et selon les techniques employées, il faut s’attendre à des résultats différents. Mais, force est de reconnaitre que le massage fait l’objet de préceptes dans certaines traditions orientales notamment, en amont bien sûr des relations sexuelles.

On reconnait ainsi au massage la capacité d’ouvrir les voies naturelles du plaisir, ce qui a pour effet de favoriser l’acte sexuel. Il ne faut cependant pas s’imaginer que le massage est exclusivement réservé aux femmes, bien au contraire. En effet, dans un couple qui veut consolider son intimité et bien se faire plaisir, il n’y a rien de mieux qu’un bon massage réciproque. En s’aidant de baumes ou de pommades adéquats, la femme peut ainsi préparer son homme pour les futurs ébats amoureux. Elle doit juste prendre la peine de bien s’appliquer, de manière à détendre comme il se doit monsieur. Il en résulte une stimulation progressive des zones érogènes de l’homme, ce qui contribue à éclore sa sexualité.

Le câlin et les caresses en appui à la séduction

Les hommes sont d’une sensibilité malheureusement souvent ignorée de certaines, ce qui à la longue crée des frustrations dans le couple. Pour une sexualité masculine épanouie, il est important de remettre les câlins au goût du jour, de sorte à éveiller l’enfance dans chaque homme. Attention ! Il ne s’agit pas ici de redevenir gamin, mais plutôt d’éveiller la sensibilité nécessaire au passage à l’acte sexuel. En effet, le stress et les problèmes du quotidien ont tôt fait de nous éloigner de l’essentiel. Avec des caresses et quelques jeux coquins, l’homme redevient un être adorable et plein de fantasmes.

D’après un sexologue de renom, la différence d’excitation entre un homme et sa partenaire peut provoquer un sentiment de culpabilité et de honte.

Mais, en recourant à des caresses à tour de rôle, ainsi qu’aux petits jeux coquins sous le drap, il se produit une meilleure symbiose entre les partenaires. Ceci est indispensable pour que l’homme se sente enfin dans son élément et n’ait pas l’impression d’être une brute en rut. Il importe donc qu’à tour de rôle chaque partenaire prenne sur lui de lancer les hostilités, afin qu’il y ait de la détente et que bien entendu le plaisir soit enfin partagé.

Il faut éviter d’avoir une approche dogmatique du rapport sexuel

Beaucoup d’hommes font l’erreur d’apprécier le sexe en quantité plutôt qu’en qualité, ce qui n’est pas souvent le cas des femmes. Le sexe ne doit en effet pas être perçu comme une obligation à remplir à tout prix, même quand le plaisir n’est pas au rendez-vous. Le mieux pour un homme est de prendre le temps de se mettre dans les conditions physiques et affectives, afin d’entrer dans la phase de sexualité de la meilleure manière possible. Il n’y a en effet pas de calendrier conjugal qui tienne la route quand le cœur et la tête n’y sont pas. L’homme ne doit en effet pas appréhender le passage à l’acte sexuel, au risque de vraiment passer un sale quart d’heure.

Le stress dans un couple, ajouté au fait que l’on veuille obligatoirement planifier les rendez-vous sexuels, aura tôt fait de démotiver l’homme. Il faut donc que chaque partenaire se rende aussi disponible que possible à l’autre, afin que de la manière la plus naturelle possible, les choses se passent. Le sexe dans la contrainte, quelle qu’elle soit, doit alors être évité ; il faut que l’homme, lui, préfère des moments sensuels dans une ambiance joyeuse. Bien entendu, si vous décidez avec votre conjointe d’avoir des moments intimes à une période donnée, tout changement doit être expliqué et motivé. Ceci permet de maintenir la confiance entre partenaires et l’éclosion du plaisir chez l’homme.

Être soi-même, être un homme

Pour une sexualité masculine épanouie, il importe que l’homme s’affirme tel qu’il est et sans ambages. C’est aussi le cas de la femme dont dépend pour beaucoup la satisfaction et le plein épanouissement de son conjoint. Il y a donc une interaction permanente entre la satisfaction sexuelle de l’homme et les habitudes de sa conjointe tant au lit qu’à l’extérieur. Si un homme a l’habitude de voir sa femme sous un certain angle qu’il apprécie, par exemple le sourire ou la coiffure, alors c’est une bonne piste. Il ne doit pas avoir de complexe à souffler aux oreilles de sa femme ses préférences vestimentaires, au risque de se sentir coincé une fois le moment de passer aux bonnes choses.

Il faut également que la femme soit la plus naturelle possible, histoire de jouer le jeu sans avoir bien entendu à se forcer. Il ne faut pas que l’homme ait peur d’aborder directement le sexe dans les discussions, afin de créer une ambiance plus détendue et propice au rapport. De la même manière, il doit avoir l’oreille attentive aux propos sexuels de sa compagne, afin que personne ne se sente frustré et que l’épanouissement soit effectif. Il faut bien entendu discuter avec sa partenaire sur un ton sincère et sans gravité, afin de ne pas rendre l’atmosphère pesante et délétère au plaisir.

Le rôle de l’intromission dans le plaisir masculin

La pénétration peut être considérée par beaucoup comme l’acte suprême du plaisir masculin, mais il peut parfois en être autrement. Il s’agit en effet d’un acte relativement délicat, même si sa fréquence laisse parfois peser le contraire. Pour qu’un homme atteigne l’orgasme durant une intromission, il est important qu’il s’y donne de tout son être, tout en tenant compte de sa partenaire. Les troubles de l’érection comme ceux mentionnés sur https://www.pharmacity.info/troubles-de-lerection-tout-savoir-pour-les-combattre/ peuvent ainsi être traités pour retrouver sa vigueur sexuelle. Mais, la pénétration à elle seule ne justifie pas l’orgasme et l’épanouissement sexuel. Elle doit s’accompagner de caresses et se dérouler dans une atmosphère propice aux deux partenaires. Ceci étant dit, l’homme reste très accroché à cet acte qui, lorsqu’il n’est pas forcé, offre lui une satisfaction sexuelle garantie.

Les rapports sexuels sans pénétration ont cependant un rôle important aussi, surtout quand il s’agit de caresser les zones érogènes de l’homme. Ce dernier est alors plus enclin à poursuivre la séance, quitte à aboutir à un rapport plus profond et pénétrant. Les baisers ainsi que les mots doux chuchotés près de l’oreille activent en outre la libido masculine, ce qui se traduit par une érection plus prononcée. Il ne peut bien évidemment rien se passer si la partenaire n’est pas consentante ou si un environnement de stress s’installe.

Ne pas forcément tenir compte de la taille de son sexe

Chaque homme est pourvu d’un sexe qui lui est propre, surtout au niveau de la taille. Il est donc évident que les attentes de chacun ne soient pas comblées de la même manière, selon qu’on souhaite un sexe énorme ou normal. La culture populaire a en effet inculqué à beaucoup d’esprits que le plaisir sexuel était proportionnel à la taille du sexe masculin. Beaucoup d’hommes se retrouvent donc complexés parce que n’ayant pas un sexe à la norme. Il s’agit en fait d’une situation qui ne doit en rien gâcher l’épanouissement sexuel masculin, car aucun lien direct ne peut s’établir entre taille du sexe et plaisir.

Chaque homme doit plutôt apprendre à découvrir son sexe et surtout comment s’en servir à bon escient. Chaque type de sexe a en effet ses atouts et ses faiblesses, selon le type de partenaire qu’on a en face notamment. Pas la peine donc de se ruiner le moral parce qu’on aurait un machin atypique, mais plutôt apprendre à bien s’en servir. Vu qu’il n’y a pas moyen de changer de sexe comme de chemise, la clé pour un bonheur sexuel masculin réside aussi dans la maitrise de son sexe indépendamment de sa taille. Il est ainsi possible de se réconcilier avec son anatomie masculine et de trouver le plaisir à tous les coups.

Ne pas se fixer des objectifs trop contraignants

Le mythe du mal viril et hyper endurant est très présent dans les mentalités, ce qui, tout en flattant l’ego masculin, peut vite se révéler être un piège. Une fois encore, tous les hommes n’ont pas les mêmes prédispositions physiques à l’acte sexuel, sans parler de l’endurance au passage. Même si cela semble faire partir des critères de performance masculine, elle n’est pas pour autant synonyme d’épanouissement de l’homme. Il ne sert en effet à rien de se ruer dans un marathon sexuel pour en fin de compte ne plus y trouver son plaisir.

Le conseil ici est donc que chaque homme connaisse ses limites et ses performances naturelles, quitte à les améliorer bien entendu. Mais, il ne s’agit pas de se forcer la main ou de vouloir ressembler à tout prix à des acteurs de films pornographiques. D’après certaines études en effet, ce qui compte, c’est plus l’intensité et la chaleur lors de votre rapport sexuel plutôt que sa durée. Il faut donc miser sur la qualité, ce qui vous satisfera et fera aussi le bonheur de votre partenaire. Bien entendu, avoir un temps d’érection court peut provoquer des complexes auprès de nombreux hommes, mais tout se règle avec le temps et l’apprentissage. En compensant ce problème (qui n’en est pas réellement un) par des caresses, vous ferez le bonheur de votre partenaire et le vôtre par la même occasion.  

Tenir compte des risques liés à son âge

Pour une sexualité masculine épanouie, il importe aussi de tenir compte de son âge à cause notamment de certains facteurs de risques encourus. Le dysfonctionnement érectile ou E.D. constitue le principal, et son apparition évolue avec l’âge physique de la personne en question. Mais, d’autres facteurs à risque tels que l’hypertension, le diabète ou les affections systémiques peuvent être mis en cause. Il importe donc pour chaque homme en activité sexuelle de bien prendre soin de son état de santé générale. Ainsi, il n’est pas exagéré d’aller voir son médecin généraliste pour un bilan de santé tout au moins annuel. Ceci vous libère l’esprit de toute angoisse sanitaire et vous permet de vivre votre sexualité à pleines dents.

Limiter la consommation d’alcool et de tabac

On ne fait pas forcément le lien, mais le tabac et l’alcool ont une incidence très négative sur la sexualité masculine :

  • Le tabac par exemple agit sur l’endothélium vasculaire, ce qui perturbe le bon fonctionnement du pénis. On rappelle aussi que la nicotine contenue dans le tabac a une composition chimique proche de celle de l’adrénaline, ce qui inhibe directement le muscle caverneux et par conséquent l’érection ;
  • L’alcool quant à lui diminue la capacité érectile et transforme progressivement la testostérone en estrogène. Une bonne hygiène de vie conditionne donc une meilleure sexualité chez l’homme.  

Limiter l’influence de la pornographie

Que de scènes hot et d’étalons pleins de vigueur dans les films pornographiques, mais il faut garder à l’esprit que ce n’est pas la réalité. L’addiction au visionnage de films pornographiques peut en effet très vite créer un complexe au niveau de l’homme qui se sentira moins performant. Ceci a pour conséquence de lui faire perdre confiance en lui et de le pousser à ressembler à ses idoles du porno. C’est donc à un jeu d’équilibre qu’il faut jouer pour retrouver confiance en soi et limiter ainsi les effets pervers du porno dans la sexualité réelle. La sexualité masculine en sortira alors épanouie et libérée de tout complexe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.