Les neuf camerounais emprisonnés depuis plus d’un an pour délit d’homosexualité viennent enfin d’être libérés. Nos organisations s’en réjouissent, mais regrettent vivement que sept d’entre eux aient été reconnus coupables de sodomie et condamnés chacun à une peine de 10 mois de prison. Détenus depuis plus d’un an à la prison de Kondengui de Yaoundé, ces hommes ont été relâchés après l’audience de délibéré du lundi 12 juin. Deux détenus ont été reconnus libres de toute charge. L’un des neuf avait subi quelques jours auparavant une violente agression homophobe par d’autres détenus et a dû être porté par l’un des autres accusés à l’audience.

Depuis plusieurs mois, une vague d’homophobie particulièrement violente sévit au Cameroun avec, notamment, la publication de listes d’homosexuels présumés dans la presse et des prises de positions publiques.

Outre l’affaire des 9, treize élèves (âgées de 16 et 22 ans) du collège Eyenguè Nkongo de Deido Plage à Douala, ont été renvoyées le 13 mars dernier de leur institution après que leur conseil disciplinaire eut conclu qu’elles étaient lesbiennes. D’après les éléments dont les organisations de défense des droits fondamentaux disposent, il semble que douze de ces élèves aient été chassées uniquement en raison de leur orientation sexuelle. Ces élèves sont ainsi privées de leur droit à l’éducation en raison de leur orientation sexuelle supposée. Leur droit à la vie privée a été violé.

Sur plainte d’une parente d’une des élèves, 4 jeunes filles ont été arrêtées, détenues à la prison de New-Bell à Douala et condamnées le 8 juin dernier 3 ans de prison avec sursis dont 6 mois qui s’appliqueront si elle venaient à « pratiquer le lesbianisme pendant cette période de probation ». Elle devront payer une amende de 25 000 Fcfa (38 euros). Cette décision est intervenue après un jugement à huis clos.

L’article 347 bis du Code pénal camerounais punit « toute personne qui a des rapports sexuels avec une personne de son sexe » d’une peine allant de 6 mois à 5 ans de prison et d’une amende de 20 000 Fcfa à 200 000 Fcfa (31 à 305 Euros).

Très préoccupées par la multiplication des atteintes aux droits fondamentaux des personnes LGBT au Cameroun, nos organisations soutiennent la revendications des associations et militants camerounais de dépénalisation de l’homosexualité, exigent la libération immédiate de toutes les personnes emprisonnées du seul fait de leur orientation sexuelle, réelle ou supposée, et appellent le gouvernement et les partis politiques français à agir en ce sens.

Coordination : Warning et Solidarité Internationale LGBT

Signataires
Académie Gay & Lesbienne (France), Act Up-Lyon (France), AIDES (France), Alternatives-Cameroun, A.M.B.C. (France), An Nou Allé ! (France), Arc-en-ciel Plus (Côte d’Ivoire), Association interculturelle de lutte contre le sida entre la France et l’Afrique subsaharienne (France), Association Diagonale IDF (France), Association nationale Le Refuge (France), Aujourd’hui Autrement (France), l’Autre Cercle (France), Comité Idaho, Centre Lesbien Gai Bi et Trans Paris Île de France (France), Contact-Grenoble (France), Contact-Haute-Garonne (France), Contact-Lyon (France), Dégel ! (France) (Debout Etudiant-e-s Gays Et Lesbiennes), ENTRE NOUS (France), Elus locaux contre le sida (France), Etudions Gayment, EX AEQUO (France), Fréquence VIH (Canada), Frisse (France), HOMOZYGOTE (France), LesBienNées (France), Les Telles & Tels (France), Les Panthères roses (France), Lesbian & Gay Pride Montpellier (France), Mouvement Français pour le Planning Familial (France), On Est Là ! (France), Parti Communiste Français, PASTT (France), Sans Contrefaçon (France), Sida Zéro (Gabon), Solidarité Internationale LGBT (France), Swaa (Cameroun), TaPaGeS (France), WAKE UP ! (France), Warning (France).

Individuels
Jean-Paul Leroy (Lille), Patrick PELEGE (sociologue), Laurent Costemale (Toulouse), Stéphane BOYER (Chalon sur Saône), Mériadec de Rigaud (Paris), Jean-Louis Perretant, Pierre De Nocker (conseiller en prévention, Bruxelles)

[L’appel à signature est clos. ndc]

Commentaires

vendredi 30 juin 2006 à 18h38 – par  juicyfruit

Il est impensable à notre époque dans le monde comme dans n’importe quel pays de la planète que l’homosexualité masculine ou fémiinine soit encore sanctionnée comme crime ou délit. Je sus homosexuel, fier de l’être, avec un penchant pour les hommes noirs, je l’avoue. Tout être humain a le droit de chosir la sexualité dans laquelle il ou elle s’affirmera et s’épanouira.
La sexualité joue un équilibre important dans notre vie. Autant choisir l’orientation qui apporte l’harmonie désirée sans pour cela être victime de quolibets, d’insultes, ou de tyrannie.
Il est intolérable que des gens soient emprisonnés parce qu’ils ont eus des rapports homosexuels entre adultes consentants.
Le Cameroun dans ses lois stupides connait-il le principe de Liberté Individuelle ?
Apparemment non !
Je suis de tout coeur avec les gays camerounais que je trouve beaux et séduisants.
Je leur dis battez-vous pour faire reculer la bêtise des lois de votre pays, pays arriéré et féodal en matière de Droit de l’Homme.
Affectueusement à tous les gays camerounais et autres.
Richard

 
mercredi 20 décembre 2006 à 08h33

CAMEROUN : 4 EME DICTATURE EN AFRIQUE et aussi anti gays !! et nos gouvernants européens soutiennent ça avec nos impots !!! c’est propre

 
lundi 10 septembre 2007 à 14h27 – par  kirsten

bonjour et bonsoir a mes soeurs et freres camerounais
je suis on ne peux etonÉe qu’ a notre epoque les etres humains n’ ont pas la liberte de s’ epanouir en Amour.pourquoi doit on condamner par exemple une fille qui aime une fille.pourquoi ne condamne vous pas un homme qui sodomnise sa femme car il a ete verifie qu’ a nos jours c’ est la ou les hommes prennent leurs plaisir. je vous demande a vous qui etes contre l’ homosexualite pourquoi tant de tapages est-ce que c’ est votre corps ?est on oblige d’ etre hetero ?mes freres et soeurs laissez a tout camerounais la liberte de vivre comme il veut car la vie est si courte et selon moi il ya beaucoup d’ autres choses mille fois plus dangereuses que l’ homosexualite.
mes freres et soeus homosexuels je vous encourage que l’ on ne vous influance pas dans votre choix avec leurs lois debiles.ils ont constate qu’ il ya plus de bels femmes chez les lesbiennes que chez les hetero et cela les emballes 
blondine depuis les usa