GIF - 8 ko

Par cet appel, nous entendons nous opposer aux sirènes d’un oui communautaire qui essaient de nous faire croire que cette constitution serait porteuse d’espoirs d’égalité et de non-discrimination pour les personnes LGTB.

En fait, ce texte n’est qu’une suite de déclarations d’intentions qui n’engage ni l’Union Européenne ni les Etats membres dans une politique active de lutte contre les discriminations dont celles visant les LGTB. Pire, il est porteur de menaces de paupérisation, voire de pénalisation des personnes séropositives et des précaires, quelle que soit leur orientation sexuelle.

Nous n’acceptons pas qu’à l’intérieur de l’espace européen, aucune mesure contraignante ne soit prévue dans la perspective des droits de l’Homme en général, et de ceux des LGTB en particulier. Nous n’acceptons pas plus que les institutions européennes n’aient pas mission d’oeuvrer en faveur de l’égalité des droits.

L’interdiction de toute discrimination fondée sur l’orientation sexuelle n’est qu’un effet paillette qui ne doit pas leurrer les LGTB sur ce qu’on semble leur offrir. Ce traité est faussement « gay-friendly ».

Les LGTB sont des citoyens autant concernés que d’autres par les aspects réactionnaires et ultralibéraux de ce projet, porteur de menaces de dumping social.

LGTB attachés à l’égalité des droits, nous nous sentons solidaires à l’égard des personnes les plus fragiles. Nous rejetons ce projet de traité et le manifestons en signant cet appel diffusé largement auprès des lesbiennes, gays, trans, bisexuels, et de tous leurs amis.

Le texte de l’appel est disponible aussi à http://non.thewarning.info

 

Appel à signature