Chique, pipe, cigare… Nombreux sont les moyens utilisés pour consommer du tabac. La cigarette est l’un des modes de consommation du tabac les plus usités et n’est que la résultante des progrès techniques et industriels. Ses adeptes se comptent par millions dans le monde. Un tel engouement pour ce petit rouleau de papier est cependant à l’origine des maladies les plus mortelles existantes. La cigarette est un fléau si morbide de nos jours que des campagnes de sensibilisation sont continuellement réalisées pour réduire son usage.

La cigarette, tendance chic et destructrice

Cigarette

Fumer une cigarette n’a pas toujours été considéré comme un acte malsain comme on peut le constater de nos jours.

Auparavant, fumer était un effet de mode. Cette tendance a connu son apogée à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Elle devient la marque du soldat de retour dans son pays. C’était aussi le geste social qui vous faisait intégrer tous les clubs et groupes huppés.

D’ailleurs, on pouvait voir partout à la télévision comme au cinéma la cigarette. Il n’était pas étrange de constater dans les grosses productions hollywoodiennes la cigarette à la bouche de célébrités. Il véhicule image de personne fortunée et classe. Accessoire viril du dandy, ou du mâle, la cigarette apparaitra sous un aspect séducteur chez la femme avec comme outil fétiche le fume-cigarette. En effet, toute la gestuelle autour de la cigarette est sensuelle. La dimension esthétique de la cigarette rapprochera même les couches sociales.

Fumer met tout le monde sur un pied d’égalité. En réalité, ce petit rouleau de papier est un connecteur entre les groupes sociaux. Bourgeois, ouvriers, homme, femme ont en main la cigarette. Par le geste de donner du feu, prolétaires et riches se rapprochent.

À présent, en raison de ses effets néfastes, la consommation de la cigarette est décriée et il est conseillé aux fumeurs de stopper leur addiction au tabac. Dans les années 70, les publicistes se feront plus réservés dans leur message sur la cigarette. La tendance est à présent inversée et le fumeur est écarté. Pour fumer, il faut être en extérieur ou dans des espaces autorisés. Fumer est ressenti comme une nuisance à l’égard des autres.

Consommation de la cigarette, les retombées sur l’organisme

effets néfastesLa cigarette détend, mais elle a aussi des effets néfastes. Ses conséquences sont dues à ses constituants. Le tabac est d’ailleurs le composant essentiel de la cigarette, mais cette dernière contient d’autres substances toxiques comme la nicotine, le goudron, l’arsenic, le méthanol, l’ammoniac ou le plomb. La consommation de cigarette engendre deux types d’effets.

Les effets néfastes physiques

La fumée inhalée avec votre cigarette vous produit une sensation de contentement. Cependant, cette fumée contient énormément de composés chimiques dont certains sont cancérigènes. Ne vous fiez pas aux cigarettes dites naturelles. Leur combustion crée toujours des composés chimiques.

Il est important de préciser que la consommation de cigarette crée une dépendance physique impressionnante. En effet, le tabac soulage de la sensation de sevrage qu’il crée lui-même.

De plus, la cigarette est à l’origine de plusieurs cancers, dont le cancer des poumons — le plus connu —, le cancer de la vessie, le cancer du sein, le cancer de l’estomac, le cancer du pharynx, etc. En outre, l’ingestion de cigarette entraine l’apparition de maladies chroniques. On dénombre les accidents vasculaires cérébraux, les dégénérescences maculaires, l’asthme, le diabète ou encore l’anévrisme de l’aorte abdominale.

Les effets néfastes psychologiques

L’une des influences premières du tabagisme est bien entendu la dépendance. Fumer des cigarettes vous rend accro au tabac. Cette dépendance s’explique par la présence de la nicotine. C’est une substance qui réduit votre temps de réaction et vous fait succomber régulièrement à la cigarette. Vos performances cognitives sont affectées et vous êtes sévèrement touché si vous êtes sujet à des troubles psychiques.

Toutefois, la cigarette est ensuite reconnue pour être un antidépresseur. Elle joue un rôle de calmant sur les fumeurs. La présence de nicotine et d’inhibiteurs diminue la tension et le stress ressenti par le fumeur. Cependant, ces sensations qui paraissent agréables sont trompeuses. En effet, la nicotine contenue dans le tabac libère une sensation artificielle de bien-être. En conséquence, l’arrêt de la cigarette entraine déprime, tristesse ou dépression.

L’impact délétère de la cigarette sur les fonctions reproductrices

La cigarette est encore plus nuisible sur le système reproducteur de l’être humain. Elle peut rendre l’homme impuissant et cause à coup sûr chez celui des troubles érectiles. Elle peut également perturber la fertilité de la femme. La femme enceinte est même un sujet vulnérable, car en fumant elle expose son bébé à des risques importants. La consommation de cigarette pendant la grossesse crée des désagréments au bébé en diminuant son poids. Et il est récurrent d’observer chez les mères fumeuses le phénomène de la mort subite.

Quelques fausses idées sur la cigarette

Halte aux idées reçues ! On a tendance à croire beaucoup de choses sur la cigarette. En voici quelques-unes :

  • Le cancer du poumon est l’unique risque lié à la cigarette : comme nous l’avons développé plus haut, la consommation de cigarettes expose à une multitude de cancers. Si le cancer du poumon est le plus connu, il ne demeure pas le seul. On compte environ 17 cancers ;
  • La cigarette est moins nocive pour les jeunes : le tabagisme issu de la consommation de cigarette ne fait aucune discrimination d’âge. En réalité, les risques sont identiques indépendamment de l’âge. Pour ne pas en souffrir, il est préférable d’arrêter la cigarette très tôt, car fumer accélère les battements du cœur ;
  • La cigarette n’a aucun effet sur les non-fumeurs : le tabagisme passif est le tabagisme subi par les non-fumeurs. Ces derniers inhalent l’air ayant contenu de la fumée de cigarette. Cette fumée est un cocktail explosif d’agents cancérigènes. Le tabagisme passif est aussi nuisible que le tabagisme actif. Il est d’ailleurs l’une des causes majeures de leucémies infantiles chez les jeunes enfants ;
  • Le prix du tabac influence le prix de la cigarette : le prix de la cigarette est sans cesse en hausse. Mais, c’est une stratégie de dissuasion adoptée par l’État à l’égard des fumeurs. Une partie de la vente de cigarettes est versée aux diverses caisses d’assurances maladie.

Le nombre de fumeurs est en hausse continuelle. Ces derniers souffrent malheureusement de nombreuses pathologies telles que la perte du goût et de l’odorat, un alcoolisme élevé. Fumer accroit également votre sédentarité et vous rend ainsi moins enclin à adopter une activité physique.

Parce qu’il s’agit d’un facteur très dangereux pour l’organisme, il est vital d’arrêter la cigarette. Cependant, cet acte demande beaucoup de courage et de constance. Les futurs non-fumeurs peuvent aller sur cigaretteelec pour y trouver des alternatives à la cigarette.

Arrêt cigarette, la méthode progressive

Pendant longtemps, l’arrêt brutal de la cigarette a été considéré comme l’unique solution. Mais, cette méthode n’a malheureusement pas connu des résultats concluants. En effet, cette technique est un choc pour les fumeurs qui souffrent de démence, sevrés de nicotine.

Il est aujourd’hui conseillé aux fumeurs d’essayer l’arrêt progressif de la cigarette. Ceci vous permet de réduire la consommation de cigarette.

Rappelons que cette méthode de sevrage ne s’applique pas à tous. En effet, il faudra à certains fumeurs une rupture nette tandis que d’autres s’adapteront au sevrage progressif.

Quelques astuces pour réduire sa consommation de cigarettes

Pour diminuer son addiction au tabac, il faut mettre en place toute une stratégie. Cette dernière vous permet de réussir votre objectif de sevrage complet.

Tout d’abord, il est important pour arrêter de fumer d’être motivé. À l’instar de toute autre dépendance, la cessation à l’addiction de cigarette ne peut être enclenchée que par le fumeur. Nous vous conseillons de définir plusieurs dates butoirs comme sources de motivation.

Ensuite, nous vous suggérons de concocter un planning. Mettre fin à son addiction ne se fait pas sur un coup de tête. C’est le moment pour planifier vos pauses cigarette habituelles et pour décider des techniques pour mettre fin à l’addiction.

Par ailleurs, pour réduire votre dépendance à la cigarette, il faut informer ses proches. En effet, ceux-ci, conscients de votre combat, pourront vous soutenir et ne vous offriront plus systématiquement une cigarette.

Enfin, il ne faut pas hésiter à faire une introspection. Cette connaissance de soi peut se faire individuellement ou avec l’aide d’un problème d’un professionnel. Elle consiste à déterminer le type de fumeur que vous êtes, votre taux de consommation de cigarettes ainsi que vos habitudes d’ingestion de la cigarette.

Sachez aussi que l’arrêt progressif ou brutal de la cigarette provoque chez le sujet un manque parfois très intolérable. Si vous souhaitez cependant continuer dans la voie de l’épuration, il est important de prendre conscience que les défis à relever seront nombreux et qu’il faut avoir un mental d’acier pour ne pas sombrer dans la rechute.

Gardez tout au long du processus une attitude positive. La pensée de fumer peut être constamment présente, mais elle peut être éludée si vous pensez à d’autres choses en l’occurrence des souvenirs agréables.

Les autres alternatives à la cigarette

La dépendance à la cigarette ne concerne pas uniquement l’accessoire, mais également toute la gestuelle utilisée pour allumer sa cigarette. Fort heureusement, il est aisé de trouver d’autres alternatives pour réduire sa consommation de cigarette. Ce sont les substituts de tabac. Ils sont en forme de patchs, de gommes à mâcher, d’inhalateur ou de comprimés. Ils offrent l’avantage de soulager un tant soit peu la dépendance physique due à la nicotine.

Les substances nicotiniques viennent compenser le manque de nicotine qui apparait lors de votre processus de sevrage tabagique. Leur consommation est exempte de gaz toxique, goudron et autres monoxydes de carbone habituellement présents dans la cigarette.

Les substances nicotiniques ne créent aucune dépendance. Elles peuvent même être prises par les femmes enceintes, mais sous contrôle médical.

Les substances nicotiniques sont une alternative idéale pour réduire complètement au bout d’un an son addiction à la cigarette.

La cigarette électronique, technique de sevrage utile

Encore appelée e-cigarette, la cigarette électronique est de nos jours l’un des seuls outils reconnus par les institutions de santé comme utiles dans la lutte contre le tabagisme. La vapoteuse comme on l’appelle dans le langage courant est composée d’un aérosol facilitant l’inhalation de l’arôme. Elle offre l’avantage d’être compatible avec une kyrielle d’arômes, dont la nicotine.

L’e-cigarette a été certifiée comme étant moins nocive que la cigarette et contribue ainsi à réduire les effets du tabagisme. Son action est si bénéfique que le Royaume-Uni l’a inscrite dans son plan de lutte contre le tabagisme.

L’influence positive de la cigarette électronique


Moins dangereuse que la cigarette classique, l’e-cigarette permet de réduire grandement les risques de contracter une maladie liée au tabac. En vapotant, vous limitez l’apparition dans vos vies de cancers, de troubles respiratoires ou cardiaques.

La cigarette électronique est considérée d’ailleurs comme un bon substitut nicotinique. Elle absorbe mieux la nicotine qui descend directement dans les poumons à contrario des gommes ou des comprimés à sucer.

Les cigarettes électroniques imitent dans l’acte de fumer la cigarette classique. C’est même l’unique similarité que l’on peut trouver aux deux accessoires. Contrairement à la cigarette classique, l’e-cigarette ne contient aucun tabac, juste un élément chauffant et une cartouche remplie de liquide.

Une hygiène de vie saine

Pour devenir un non-fumeur complet, il faut pouvoir associer à ses méthodes de lutte contre le tabac une alimentation saine. Nous vous recommandons de privilégier coûte que coûte une alimentation équilibrée. Redevenez un adepte des fruits et légumes. Intégrez dans vos repas les sucres lents et les viandes maigres. Faites-le plein d’omégas 3 en mangeant plus de poisson.

Aussi, n’omettez pas de canaliser votre passion pour les viennoiseries, les sucres rapides, les graisses et les sodas.

Surtout, limitez drastiquement votre consommation d’alcool et faites de l’eau votre fidèle compagnon.

Il est vital également de se créer une routine alimentaire. Elle consiste à s’offrir 3 repas réguliers et à éviter de grignoter entre les repas.

Les services de professionnels

Pour réduire sa consommation de cigarette, on s’aide soi-même, mais on fait appel également à des professionnels. Ces derniers sont ceux qui vous guideront dans votre processus d’épuration.

Ces professionnels sont principalement le tabacologue et le psychologue. Le premier a pour rôle de vous informer et de prévenir les non-fumeurs sur les dangers de la cigarette et les maladies y afférentes.

À l’endroit du fumeur, le tabacologue aide à consolider sa motivation dans l’arrêt de la cigarette. Il vous proposera les substituts et médicaments qui conviennent à votre organisme et à votre statut de fumeur. Il assure un suivi régulier du fumeur et l’aide à maximiser ses chances de réduire sa consommation de cigarette.

Quant au psychologue, sa qualité de professionnel vous permettra de comprendre votre dépendance pendant ces moments intenses de sevrage. Il saura mettre des mots sur vos émotions et vous aider à ne pas rechuter.

Au final, on retient que la cigarette n’a pas toujours été dépréciée. Au contraire, elle a pendant longtemps été utilisée à des fins commerciales et de séduction. Mais, face à la destruction mortelle qu’elle occasionne, elle sera par la suite régulée. Aujourd’hui, les victimes de la cigarette se comptent par milliers et pour stopper l’effet hautement nocif qu’elle a, il faut très tôt se sevrer.

Mais, pour enfin devenir un jour un non-fumeur, on peut toujours compter sur la cigarette électronique. Cette dernière, nouvelle invention technologique a de grandes chances de limiter votre rapport à la cigarette.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.