Chez l’homme et la femme, l’organe reproductif sert non seulement à concevoir des enfants, mais il permet aussi de combler des désirs charnels. Cependant, à un moment ou à un autre et pour diverses raisons, une incapacité à atteindre ce plaisir peut se ressentir. Avec l’homme, c’est un dysfonctionnement érectile qui représente le principal problème. Pour vous aider à mieux cerner cette panne du corps humain et le prévenir, nous vous donnons ici toutes les informations nécessaires et quelques conseils clés.

Que devez-vous savoir sur les dysfonctionnements érectiles ?

Le dysfonctionnement érectile constitue aujourd’hui un problème qui touche de nombreux hommes. À partir de quelques symptômes et caractéristiques, vous pourrez le reconnaitre et même l’anticiper. De plus, il se manifeste sous différentes formes selon l’âge et le mode de vie.

Qu’est-ce qu’un dysfonctionnement érectile ?

Le dysfonctionnement érectile concerne uniquement l’organe reproductif de l’homme.

Cette panne se définit comme une incapacité à voir et à garder une érection suffisante afin d’entretenir des rapports sexuels satisfaisants. Le dysfonctionnement érectile revêt alors deux aspects : en un premier temps, certains avec une érection moyennement rigide essayeront tout de même d’avoir des relations sexuelles en pratiquant des jeux sexuels autres que la pénétration. En un second temps, d’autres hommes par contre seront très perturbés par cette baisse de rigidité et ne pourront donc entretenir aucun rapport.

Comme principaux symptômes, un dysfonctionnement érectile se manifeste par :

  • Une incapacité à obtenir une érection rigide du pénis ;
  • Une incapacité à maintenir l’érection assez longtemps pour un rapport sexuel.

La situation devient inquiétante lorsque cette panne survient et dure pendant plus de trois mois. Dans sa première phase, elle demeure un problème passager et résulte généralement d’un trouble externe (conflit, préoccupation, etc.). Pour cela, dès que vous constatez un premier signe de dysfonctionnement, vous devez consulter un professionnel de la santé afin d’établir un diagnostic juste. Il pourra ensuite vous prescrire un médicament efficace comme le Cialis.

Les différents types de dysfonctionnements érectiles

Dans la plupart des cas, les hommes qui reçoivent des traitements pour un dysfonctionnement érectile parviennent à retrouver une sexualité satisfaisante. Mais, ceci reste possible uniquement lorsqu’un diagnostic exact a été effectué à temps. Ainsi, dès les premiers signes, un médecin doit établir les causes du mal et les facteurs de risque. Si la panne ne présente aucun rapport avec un problème de santé précis, vous devrez juste améliorer vos habitudes de vie, adopter une thérapie cognitivo comportementale ou consulter un sexologue. Voici les différents types de dysfonctionnement érectile que vous pourrez rencontrer :

  • L’absence totale d’érection avant et pendant les rapports sexuels ;
  • Une érection présente, mais insuffisante pour une relation sexuelle ;
  • Une érection rigide au début de l’acte sexuel, mais qui retombe pendant la pénétration ;
  • Une très faible érection lors de la relation sexuelle et une parfaite érection en dehors des rapports (la nuit, le matin, lors d’une excitation en journée, etc.) ;
  • Une absence complète d’érection avant, pendant et après les rapports sexuels, et dans toute autre situation.

Le dernier cas survient lorsqu’un traitement adéquat n’est pas appliqué dès les premiers signes. En effet, les dysfonctions érectiles légères méritent un avis médical, car elles peuvent avoir les mêmes causes que les dysfonctions érectiles sévères, et elles se guérissent plus vite.

Quelles sont les principales causes des dysfonctionnements érectiles ?

D’après les études, les troubles érectiles résultent de problèmes psychologiques dans 20 % des cas. Mais, ils peuvent aussi avoir des causes physiques selon les modes de vie et les habitudes alimentaires. Pour connaitre ce qui vous concerne, vous devez recourir à un professionnel.

Les causes psychologiques des dysfonctions érectiles

Lorsque vous obtenez une bonne érection la nuit, le matin ou pendant la masturbation, mais qu’elle disparait pendant les relations sexuelles, votre panne résulte d’un problème psychologique. Voici les potentiels facteurs responsables :

  • Une anxiété de performance, surtout au cours du premier rapport avec une nouvelle partenaire ;
  • La peur d’une érection insuffisante parfois liée à la situation, à la partenaire, etc. ;
  • La routine marquée par la baisse de l’érotisme des premiers temps et une lassitude qui s’installe au sein du couple ;
  • L’ambiance du couple (sentiment constant de jalousie, manque de communication, absence de relation affective) ;
  • Le comportement de la partenaire (attitude systématiquement négative envers le partenaire) ;
  • Le stress suite à la perte d’un emploi, une mise à la retraite non souhaitée, des problèmes d’argent ou de famille, un décès, etc. ;
  • Un accident, une maladie grave ou une dépression nerveuse.

Les causes physiques des dysfonctions érectiles

Les troubles de l’érection proviennent dans 80 % des cas d’une affection physique ou du vieillissement. Entre autres, les causes physiques les plus fréquentes se présentent comme suit :

  • Les problèmes vasculaires (cardiopathies, maladies des coronaires, artérites, hypertension artérielle, athérosclérose) ;
  • Le diabète ou les maladies neurologiques (maladie de Parkinson, épilepsie, sclérose en plaques, maladie d’Alzheimer et accidents vasculaires cérébraux [AVC], etc.) ;
  • L’intervention chirurgicale pour un traitement du cancer de la prostate ;
  • La consommation du tabac, de l’alcool ou de la drogue ;
  • La prise de certains médicaments (anxiolytiques, antidépresseurs, antihypertenseurs, tranquillisants, les œstrogènes, etc.) ;
  • Certaines maladies comme l’hypertension, l’excès de cholestérol ou les troubles cardiaques ;
  • Des problèmes hormonaux, l’obésité, le cancer, la cirrhose du foie, etc. ;
  • Un régime alimentaire riche en gras et un manque d’activité physique.

Les différents traitements possibles pour les dysfonctions érectiles

Une panne érectile légère présente plus de chances de guérison après un traitement.

De nombreux moyens restent disponibles aujourd’hui pour soigner les hommes qui souffrent de dysfonctionnement érectile. Entre les médicaments et les interventions, le soin à adopter dépendra du stade du mal et de son évolution.

Le Cialis comme principal traitement

Très efficace, le Cialis représente l’un des traitements médicaux les plus prescrits contre les troubles érectiles. Il joue le rôle d’un inhibiteur de la PDE-5 pour le dysfonctionnement érectile. Lancé officiellement en 2003, ce traitement possède une durée d’action de près de 36 heures, ce qui lui vaut l’appréciation des patients et le surnom de « pilule du weekend ». Ce médicament reste disponible dans toutes les pharmacies, mais vous pourrez aussi vous en procurer en ligne. Cependant, avant tout achat de Cialis, vous devez d’abord prendre un rendez-vous chez votre docteur pour une consultation. Après celle-ci, le professionnel pourra vous prescrire une ordonnance selon votre condition de santé. C’est après cela que vous pourrez vous orienter vers votre pharmacien. Le prix de ce médicament varie en fonction du lieu de vente à savoir :

  • En pharmacie, les tarifs évoluent entre 50 € et 70 € selon un dosage de 10 mg ou de 20 mg pour 4 pilules. Retenez cependant que les pharmacies peuvent proposer le tarif de leur choix ;
  • En ligne, les prix de Cialis sont plus élevés et varient entre 80 € et 120 €. Mais vous pourrez le commander en toute discrétion et bénéficier d’une livraison rapide en 24 heures.

Les traitements naturels

À part le Cialis et d’autres médicaments, vous pouvez aussi recourir à la médecine alternative ou à la naturopathie pour traiter votre dysfonction érectile. Voici quelques plantes qui ne manqueront pas de vous donner satisfaction :

  • Le ginseng : considéré comme le plus connu pour soigner ce mal, il permet d’accroître la vitalité et l’endurance sexuelle, mais il aide aussi certaines personnes à mieux gérer le stress et l’anxiété de performance ;
  • Le Palmier nain : encore appelé chou palmiste, il sert à augmenter la libido ;
  • L’Epimedium Sagittatum (herbe de bouc) : il contient des niveaux variables d’icariin qui aident à détendre les muscles trop contractés ;
  • Le Yohimbe : il représente un dilatateur naturel des vaisseaux sanguins et stimule l’érection ;
  • La Damiane (Turnera diffusa) : c’est un arbuste qui s’utilise par les Sud-Américains et les Indiens comme aphrodisiaque ;
  • Le Muira Puama : encore appelé le bois bandé ou le Viagra de l’Amazonie, il joue aussi le rôle d’un aphrodisiaque pour les hommes et les femmes, et permet de traiter les dysfonctions érectiles.

Comment prévenir les dysfonctions érectiles ?

Comme expliqué plus haut, une dysfonction érectile légère présente plus de chances de guérison qu’une dysfonction grave ou avancée. Vous devez donc consulter très tôt votre médecin dès l’apparition des premiers signes. Mais vous pouvez aussi éviter qu’ils surviennent en adoptant de nouvelles habitudes de vie. Pour anticiper et éviter toute dysfonction érectile, vous devez surtout avoir une activité physique intense au quotidien. Évitez donc de rester assis à longueur de journée dans votre bureau ou à la maison. De même, n’hésitez pas à marcher en rentrant du boulot. Nous vous recommandons également de réserver dans votre planning de chaque semaine des heures pour pratiquer le sport. En effet, ceci demeure une solution efficace pour prévenir non seulement une dysfonction érectile, mais aussi tous les problèmes de santé. Voici d’autres manières de prévenir ce mal :

  • Adoptez une alimentation saine et équilibrée en évitant les gras ;
  • Accordez-vous un temps de sommeil adéquat pour éviter les fatigues récurrentes ;
  • Évitez au maximum l’abus de tabac, d’alcool ou de drogues ;
  • Gardez une bonne communication dans votre couple ;
  • Évitez les situations de stress ou d’anxiété.

L’épidémiologie des dysfonctions érectiles

Les troubles érectiles représentent aujourd’hui un mal qui touche de nombreux hommes de tout âge. En France, les dysfonctions apparaissent chez près de 50 % des hommes de plus de 50 ans. Selon une étude réalisée par Ipsos Santé sur 940 hommes de plus de 18 ans, voici les chiffres qui se dégagent :

  • 28 % déclarent avoir eu des troubles érectiles de manière occasionnelle ;
  • 35 % des sujets souffrent de dysfonctions érectiles ;
  • Les troubles de l’érection touchent entre 10 % et 20 % des hommes selon les tranches d’âge ;
  • Les hommes souffrant de troubles érectiles s’estiment à 17 % entre 30 et 49 ans, 23 % entre 50 et 59 ans et 31 % entre 60 et 69 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.