Selon toutes les études jusqu’à ce jour menées, avoir des relations sexuelles fait partie des conditions requises pour bénéficier d’une excellente santé. Mais, lorsque le manque de partenaire sexuel amène l’individu à se tourner vers la pornographie pour se satisfaire au point d’en devenir accro, naît alors un réel problème de santé dont les conséquences peuvent s’avérer dévastatrices. Comment alors procéder pour éviter de tomber dans cette addiction au plaisir sexuel par écran ? Les explications et astuces que vous découvrirez dans cet article vous aideront à rester à l’abri de problèmes majeurs de santé.

La porno-dépendance : qu’est-ce que c’est ?

La porno-dépendance ou encore dépendance à la pornographie désigne une anomalie psychologique qui génère pour la personne qui en souffre, un besoin relativement important d’assouvir son désir sexuel en regardant des films pornographiques. Le porno-dépendant ne parvient dans ce cas à se satisfaire sexuellement qu’en se tournant vers ces types de films, et cela de manière répétitive avec un besoin de plus en plus croissant.

Les causes de la porno-dépendance

Selon médecins et psychologues, l’état de dépendance pornographique accrue peut naître de plusieurs situations, notamment :
  • La surconsommation de vidéos X : il est très aisé pour un individu qui regarde fréquemment des films pornos de tomber dans la dépendance. Ceci peut s’expliquer par le fait que cette fréquence de visualisation finit par agir sur le processus psychologique normal de satisfaction sexuelle par une sorte de dérèglement prolongé ;
  • Les anxiétés de performance : il s’agit ici des différents complexes des individus qui les poussent à se tourner vers des films de pornographie pour se satisfaire plutôt que de se référer à un partenaire réel. Il s’agit par exemple de la taille du sexe que l’individu estime insuffisante et ne souhaite pas de ce fait l’exhiber à une quelconque partenaire pour éviter d’être objet de railleries. Il préfère dans ce cas se tourner vers une auto satisfaction ;
  • Les problèmes de santé sexuelle comme l’éjaculation précoce, l’impuissance ou la non-virilité.

Dépendance à la pornographie : quelles solutions ?

Les conséquences de l’addiction à la pornographie peuvent se révéler particulièrement nuisibles. Le réel problème ici selon les médecins n’est pas la masturbation en elle-même, mais le moyen utilisé pour y parvenir, à savoir les écrans et les images. Opter pour une méthode qui permettrait concrètement de jouir sans fantasmer devant un écran est certainement l’une des meilleures solutions qui s’offrent aux personnes. Tel est le cas du sextoy pour les hommes qui permet à ceux-ci de vivre des sensations en tout point assimilables à celles ressenties lors de relations sexuelles réelles. Il ne s’agit donc plus d’espérer jouir en regardant des vidéos X ou des images pornographiques, mais de vraiment se faire plaisir avec des objets réels, palpables et donc source d’intenses jouissances. Le sextoy constitue ainsi un grand atout qui pourra permettre aux hommes de se masturber sans craindre des conséquences plutôt fâcheuses.
Pour aller plus loin, cet article vous donne 5 conseils pour en sortir.

Porno-dépendance : quelles conséquences ?

La dépendance à la pornographie peut avoir de sérieuses conséquences. Celles-ci sont réparties sur plusieurs plans, notamment sur le plan de la sexualité, de la santé mentale, sur la vie de couple et sur le plan social.

Les conséquences de la porno-dépendance sur la sexualité

La consommation excessive de films X constitue un facteur qui modifie considérablement la perception que les partenaires ont de leur vie sexuelle. En effet, les films de pornographie exhibent la plupart du temps des partenaires sexuels aux performances exceptionnelles ou des partenaires qui parviennent par exemple à tenir sur une très longue durée, ce qui dans la réalité se révèle pratiquement impossible, même avec les effets des stimulants sexuels. Cette perception erronée amène les couples à développer des complexes qui n’ont pas leur raison d’être. L’homme peut par exemple se convaincre inconsciemment qu’il est faible sexuellement parce qu’il ne possède pas le corps de rêve de l’acteur porno qu’il a vu ou parce qu’il ne tient pas aussi longtemps que lui. Cet état de choses finit par détériorer les relations entre les conjoints qui se retrouvent contraints de recourir à des consultations en sexologie pour résoudre leur problème.

Parallèlement à cette première conséquence, des études ont révélé qu’une bonne partie des porno-dépendants souffre d’éjaculation précoce. Ceci s’explique par le fait que leur désir de vite jouir les amène à recourir à des actions de masturbation rapide ; leur organisme finit alors par tomber dans une forme d’accoutumance provoquant des érections précoces selon les sexologues. L’incapacité à éjaculer connue sous la dénomination d’anéjaculation se révèle comme une autre conséquence particulièrement dangereuse touchant les accros de la pornographie, qu’il s’agisse de vidéos ou simplement d’images excitantes. Des médecins ont signalé des cas de patients souffrant d’une lenteur étonnante à éjaculer pendant les relations sexuelles avec leur compagne, alors qu’à contrario, ils pouvaient aisément y parvenir en recourant à des films X ou à des images pornographiques. Médecins et psychologues attribuent ce problème à la consommation excessive de films à contenu pornographique.

Les conséquences de la porno-dépendance sur la santé mentale

L’addiction à la pornographie n’est pas sans inconvénient sur le bien-être mental des accros. Selon plusieurs chercheurs, la pornographie agit sur les individus exactement comme la drogue ou les autres types de stupéfiants. Le porno-dépendant se retrouve coincé dans une dépendance dont il ne parvient pas à se libérer, une situation dans laquelle il n’est plus l’unique maître de sa propre volonté. Cet état de choses peut engendrer des troubles psychologiques majeurs comme la dépression et les dérèglements plus ou moins prononcés de la personnalité dont la gravité peut différer en fonction de facteurs propres à la victime. Par ailleurs, il n’est pas rare de rencontrer des accros de la pornographie souffrir de démence passagère.

Vie de couple et porno-dépendance

La dépendance à la pornographie possède également des conséquences non négligeables sur les relations entre conjoints. En effet, le porno-dépendant qui ne parvient pas à ressentir les mêmes effets ou sensations au cours de ses moments d’intimité avec son conjoint peut développer un manque d’intérêt envers ce dernier. Il n’est pas non plus rare de voir l’accro effectuer des comparaisons humiliantes entre les performances de sa compagne et celles qu’il a découvertes dans les films X. Cet état de choses est réellement de nature à porter atteinte aux liens qui unissent les couples, à créer de la frustration et de la gêne entre les conjoints.

Porno-dépendance et vie sociale : quels liens ?

Sur le plan social, les conséquences liées à l’addiction à la porno-dépendance ne manquent guère. Les capacités relationnelles constituent ici le premier aspect touché par le phénomène. En effet, des études ont démontré que les porno-dépendants passent énormément de temps devant leur écran à la recherche de plus de sensations. Ceci les pousse tout naturellement à s’éloigner des personnes de leur entourage. Le changement de personnalité causé par la surconsommation de vidéos pornographiques entraîne une complication des relations entre l’accro et son entourage aussi bien familial que professionnel. Sur un plan strictement professionnel, la première conséquence à noter est la baisse considérable des performances ainsi que du rendement de la victime de porno-dépendance. Dans ces types de situations, le licenciement se révèle comme l’une des mesures les plus employées par les supérieurs hiérarchiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.