L’ostéopathie est une thérapeutique manuelle basée sur des manipulations osseuses ou musculaires. Elle est apparue au XIXe siècle aux États-Unis, par le Dr Andrew Taylor Stll. Pour ce dernier, le bien-être du corps humain est lié au bon fonctionnement de son appareil (squelette, articulations, muscles, tendons, nerfs). C’est une thérapie exclusivement manuelle. Elle soulage les douleurs dont les causes peuvent être nombreuses et qui gênent la vie quotidienne : douleurs vertébrales, costales et articulaires, tendinites, douleurs traumatismes musculaires, maux de têtes, migraines, etc. Découvrez ici l’ostéopathie et le soulagement des douleurs au coccyx, des douleurs post-partum, la névralgie d’Arnold et la tendinite du coude.

L’ostéopathie et la tendinite du coude

La tendinite est une inflammation du tendon par définition. La répétition d’un même mouvement à plusieurs reprise par une personne entraine la naissance de certains microtraumatismes. De fait, les fibres tendineuses gonflent et génèrent des douleurs. De façon générale, on distingue deux types de tendinites du coude : l’épicondylite externe et l’épicondylite interne.

  •  L’épicondylite externe : elle se déclenche quand les muscles extérieurs du poignet sont trop utilisés, plus précisément ceux qui permettent de le tendre. Cette tendinite est également connue sous le nom de tennis elbow. En réalité, c’est une douleur qui se produit le plus souvent chez les joueurs de tennis amateurs, quand ils effectuent plusieurs fois le geste du revers.
  •  L’épicondylite interne : elle touche plus les joueurs de golf. Pour cette raison, elle porte également le nom golfer elbow. Elle crée des douleurs à l’intérieur de l’avant-bras et représente la cause d’une surstimulation des muscles fléchisseurs du poignet. Il s’agit de ceux qui offrent l’opportunité de plier l’avant-bras vers le bas.

La douleur ne se camoufle pas spécialement au niveau du coude, mais se propage jusqu’à la hauteur du poignet et de l’épaule. Sur https://osteo2ls.com/blog/news-soigner-naturellement-la-tendinite-du-coude-avec-l-osteopathie.html, vous pouvez avoir plus d’information sur le soulagement naturel de la tendinite du coude avec l’ostéopathie. De plus, sur cette plateforme, vous découvrez également de multiples conseils pour prévenir cette pathologie afin de mieux profiter de vos mouvements. Il faut également noter que si vous le souhaitez, vous pouvez prendre rendez-vous avec un ostéopathe qualifié pour le soulagement de votre tendinite du coude sur cette page. Plus vite vous êtes pris en charge, mieux vous vous offrez l’occasion d’éviter les complications. Contrairement à la prise des médicaments et à d’autres thérapies, l’ostéopathie n’a pas d’effets secondaires. C’est un traitement naturel et très efficace.

Quels sont les symptômes de la tendinite du coude ?

De manière générale, la tendinite du coude s’installe progressivement avec des symptômes insoupçonnables au départ. De façon rarissime, elle est instantanément très douloureuse. Parmi les signes qui doivent vous mettre en garde, on retrouve :

  •  Une douleur au niveau du coude, après un choc ;
  •  Une douleur lorsque vous tournez la poignée d’une porte, au moment où vous ouvrez une boîte de conserve ou quand vous décapsulez une bouteille ;
  •  Une douleur qui a pour point de départ le coude et qui descend jusqu’au bout de l’avant-bras ;
  •  Un coude qui s’enfle légèrement ou qui rougit ;
  •  Des vibrations et des fourmillements dans l’avant-bras.

L’ostéopathie : la solution radicale pour finir avec la tendinite du coude

L’ostéopathie agira sur la cause de la naissance de tendinite du coude en soulageant les tensions qui favorisent la douleur. Il redonnera aussi plus de flexibilité aux structures touchées. En d’autres termes, il touchera non seulement le tendon, mais également aux régions restantes qui influencent le bon fonctionnement de ce dernier.

En réalité, la tendinite participe à la formation de nœuds musculaires. Ces derniers doivent impérativement être éliminés afin de redonner une efficacité aux membres atteints. De plus, c’est une action qui contribuera à l’amélioration de votre capacité à soulever des masses lourdes. Pour une guérison plus réussie, l’ostéopathe anéantira les raideurs mises en place par le corps au niveau des épaules et du cou. En suite, petitement, le spécialiste-praticien holistique lèvera l’ensemble des tensions qui peuvent entraver le bon fonctionnement de l’organisme à son plein potentiel. Pour finir, il réalisera un rééquilibrage de toutes les structures du corps.

L’ostéopathe se chargera de vous fournir quelques conseils pour éviter l’installation de tendinites chroniques. Il vous dira de bien vous échauffer avant toute activité sportive par exemple. Si votre rôle est de porter plus de charges, il vous demandera d’effectuer la même chose. L’ostéopathe a aussi la possibilité de vous aider à corriger votre position devant votre ordinateur et vous encouragera à opter pour une souris plus ergonomique. Selon les spécialistes, la consommation suffisante d’eaux alcalinisantes vous permettra d’éviter les tendinites.

L’ostéopathie et les douleurs au coccyx

Vous ressentez des douleurs au coccyx, à la fesse ou au sacrum. Il faut noter que les douleurs à ce niveau sont courantes. Elles naissent souvent après une chute, un accouchement, ou bien encore en raison d’une mauvaise posture au bureau, etc. Ce sont des douleurs qui peuvent également être l’expression d’une maladie : sciatique, pudendale, fracture, névralgie, hémorroïdes, kyste, pilonidal, etc.
En réalité, le coccyx est le petit os qui matérialise la fin de notre colonne vertébrale. Son influence sur l’ensemble de notre organisme est plus importante que l’on ne peut imaginer !
Vous ne devez pas sous-estimer un mal au coccyx, une gêne, une douleur ou bien encore des fourmillements. Encore appelée la coccygodynie, la douleur au coccyx, au sacrum ou à la fesse doit obligatoirement fait l’objet d’un diagnostic chez un spécialiste approprié. Ce dernier proposera un traitement efficace en fonction des origines de vos problèmes.
De manière générale, pour la plupart des douleurs coccygiennes, ce sont les ostéopathes qui peuvent vous fournir une aide fiable. Ils vous permettront de retrouver une mobilité et un excellent fonctionnement coccygiens. Cela vous offrira l’opportunité de soulager votre douleur.

Mal au coccyx : les causes de la coccygodynie

Le coccyx est l’unique point osseux central du périnée (plancher pelvien). Il représente ainsi le point d’amarrage de multiples muscles et de ligaments locorégionaux. C’est ce qui explique qu’il a une mission précieuse dans l’équilibre statique de l’organisme.

En réalité, la coccygodynie représente une douleur située au niveau du coccyx. La forme aiguë de cette dernière est souvent provoquée par la toux, une position assise prolongée et au relevé du siège. De façon générale, les facteurs qui contribuent à la naissance d’une coccygodynie sont nombreux. Ils peuvent être au même moment in situ et à distance. Ces douleurs peuvent être accompagnées des irradiations dans le petit bassin, les lombaires, les cuisses, le périnée et la région fessière.
Elle est souvent qualifiée de coccygodynie chronique lorsque les douleurs persistent plus de deux mois, malgré une prise en charge médicale adaptée.
Les causes posturales d’une douleur au coccyx sont :

  •  La sédentarité ;
  •  Les mauvaises postures au bureau prolongées et/ou répétées ;
  •  La pratique de sports inadéquats ;
  •  Les troubles musculo-squelettiques ;
  •  La grossesse et le post-partum ;
  •  Des postures de travail combinées à des vibrations récurrentes.

Ces causes nécessitent une prise en charge par un ostéopathe dès les premières intentions.
Les causes traumatiques d’une douleur au coccyx :

  •  Les fractures et les luxations ;
  •  Les entorses d’un des ligaments sacrococcygiens.

Les causes osseuses ou articulaires d’une douleur au coccyx :

  •  Les calcifications ;
  •  L’arthrose ;
  •  Les bursites ;
  •  L’ostéoporose.

Au nombre des autres causes, on peut retenir : les malpositions coccygiennes, les troubles digestifs et alimentaires, les troubles cutanés, les maladies gynécologiques, les enthèsopathies, les troubles nerveux, le stress, etc.

L’ostéopathie pour le soulagement des douleurs au coccyx

La prise en charge ostéopathique offre l’opportunité de soulager la douleur au coccyx par une détente des tissus de manière locale. Cela vous permet de bénéficier d’un gain de mobilité du rachis, du bassin et d’une parfaite harmonisation totale du corps.
Il est possible de regrouper les objectifs d’un traitement ostéopathique spécifique de la coccygodynie sur plusieurs plans :

  •  Articulaire : restituer une mobilité maximale au rachis lombaire, aux articulations du bassin et coxofémorales, mais également à l’articulation sacrococcygienne ;
  •  Tissulaire : redonner un équilibre aux tensions musculaires du plancher pelvien, détendre les ligaments locorégionaux et unifier les diaphragmes pelvien et thoracique ;
  •  Crânio-sacré : équilibrer l’axe crânio-sacré ;
  •  Viscérale : agir sur les organes pelviens ;
  •  Circulatoire : motiver les systèmes vasculaires, veineux et lymphatiques ;
  •  Nerveux.

Cependant, il faut noter que les techniques par voie interne (toucher rectal) sont strictement interdites depuis 2012. Mais les techniques externes demeurent pleinement très fiables et précises.

Les techniques de l’ostéopathe pour soulager la douleur au sacrum

Les techniques ostéopathiques spécifiques au coccyx sont douillets et bien adaptés. De manière générale, l’ostéopathe fait usage des techniques d’ostéopathie tissulaire ou des pratiques ciblées sur le coccyx. Il observe et traite aussi le bassin et la colonne vertébrale si nécessaire. Ce dernier peut faire également appel à certaines techniques comme l’ostéopathie structurelle et l’ostéopathie crânienne pour soulager vos douleurs en fonction des causes. Il faut préciser qu’à la fin du traitement et dès votre première séance, l’ostéopathe vous fournira de multiples conseils pour éviter ou mieux soulager la douleur coccyx.

L’ostéopathie et le post-partum

L’ostéopathie post-partum offre l’opportunité aux jeunes mamans de mieux se sentir après leur grossesse et leur accouchement. Pendant la grossesse, votre organisme subit de manière progressive des transformations comme les changements hormonaux et surtout l’augmentation du volume de votre ventre. Ensuite, à l’accouchement, il faut préciser que c’est une modification physique et neuroendocrinienne brutale qui se manifeste. Elle serait la cause de la dépression post-partum qui est également connue sous le nom de « baby blue ».

En outre, des atteintes physiques peuvent aussi favoriser des douleurs ou des dérèglements au niveau cardio-respiratoire, digestif ou uro-génital. En effet, de multiples femmes consultent des médecins après leur accouchement pour des douleurs lombaires, des douleurs ou troubles digestifs, des maux de tête, des douleurs pelviennes, etc.
Vous avez également la possibilité de voir un ostéopathe pour les conséquences des déchirures ou d’une épisiotomie, d’une fatigue générale, des soucis d’allaitement ou d’une irritabilité non connue auparavant.

Par ailleurs, le suivi au cours de l’accouchement par un ostéopathe vous permettra d’éviter une partie de ces phénomènes. Mais il est vivement conseillé de consulter ce dernier après la naissance du bébé afin de poursuivre la prise en charge pour le suivi des systèmes.

Comment l’ostéopathie peut-elle vous aider ?

En effet, l’ostéopathie peut s’avérer très efficace pour soulager de multiples pathologies qui naissent après votre grossesse :

  •  Soulager les douleurs dorsales, lombaires ou pelviennes ;
  •  Redonner la mobilité du bassin, du dos, et des hanches ;
  •  Aider à la cicatrisation d’une césarienne ou d’une épisiotomie et calmer les niveaux de tensions ;
  •  Apaiser les douleurs ligamentaires et les tensions musculaires post-grossesse ;
  •  Redonner un équilibre au système digestif.

Il est d’une importance capitale que la jeune maman consulte un ostéopathe qualifié, car si elle n’est pas au mieux de sa forme au retour du travail, elle risque de s’épuiser très rapidement. Elle doit profiter du congé paternité pour aller seule en sale. Cela est primordial.

L’ostéopathie et la névralgie d’Arnold

La névralgie d’Arnold est une douleur sur le trajet du nerf d’Arnold (nerf grand occipital). Elle est également connue sous le nom d’arnoldagie ou arnoldite.
Il faut noter que la douleur ressentie se localise la plupart du temps à gauche ou à droite de la partie toute haute des cervicales juste en arrière du crâne, et se propage vers l’avant jusqu’à l’arrière de l’œil.

Quelle est la cause de la névralgie d’Arnold ?

La cause de la névralgie d’Arnold est une compression de la racine du nerf d’Arnold qui peut être le résultat de multiples éléments comme :

  •  L’arthrose ;
  •  La hernie discale ;
  •  La neuropathie ;
  •  La contracture ;
  •  Le déséquilibre structural ;
  •  Le stress ;
  •  Les troubles psychosomatiques ;
  •  Les troubles de la sphère O.R.L. (œsophagite, cancer de la gorge).

Les traitements de la névralgie d’Arnold sont alors également nombreux selon les causes. Les tensions locales ou locorégionales qui perturbent le bon fonctionnement neurologique représentent le point commun entre toutes ces causes. De fait, l’ostéopathie repère et traite ces tensions afin de soulager la névralgie d’Arnold.

L’ostéopathie : une solution efficace pour le traitement de la névralgie d’Arnold

En réalité, l’ostéopathie est une thérapie qui fait partie des médecines holistiques. En d’autres termes, il s’agit d’une thérapie qui prend en compte le patient dans sa globalité. Son champ d’intervention est large et ses indications sont nombreuses : les troubles musculo-squelettiques, digestifs, gynécologiques, etc. Ainsi, dans le cas de la névralgie d’Arnold, l’ostéopathie permet d’offrir un traitement spécifique adaptée, en raison de la multiplicité des origines de cette pathologie.

Il faut retenir que sur cette maladie, la problématique régulière reste et demeure celle autour de l’espace occiput atlas axis. Toutefois, elle est généralement relative à d’autres espaces en tensions constituant un ensemble à décoder et à traiter.

De façon plus précise, le travail de l’ostéopathe consistera à relâcher toutes vos tensions qui s’exercent au niveau de la sortie du deuxième nerf cervical. Sa mission est de réduire la compression du nerf pour limiter l’inflammation et, donc, de stopper les irradiations douloureuses.
Concrètement, le spécialiste dans la prise en charge des névralgies d’Arnold a la capacité d’agir sur l’articulation ou sur les petits muscles qui y sont attachés. Son investigation peut s’étendre sur d’autres zones du corps en relation avec la partie haute des cervicales. De fait, il peut être amené si nécessaire à travailler sur la base du crâne ou sur la mâchoire.

Ce que vous devez retenir est que chaque prise en charge reste unique en ostéopathie. De plus, elle varie pour chaque patient selon l’historique de sa pathologie (post-traumatique/associée à des troubles.), et aux tensions observées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.