La santé gaie est-elle quelque chose de nouveau au Canada ?

JPEG - 7.9 ko

Bill Ryan (Montréal) : Même si, avant l’arrivée du VIH dans les années 80, on voyait l’émergence d’un mouvement de santé dans la communauté gaie, cette poussée a été completèment occultée par la crise du sida. La santé gaie proprement dite, est relativement nouvelle au Canada même si depuis une dizaine d’années on met en place des services qui tiennent de plus en plus compte des déterminants de la santé et facteurs de vulnérabilité dans nos programmes de prévention du vih. Or, nous ne l’appellions pas « la santé gaie » nécessairement, mais en fait nous étions en train d’intégrer des notions de santé gaie de façon transversale dans nos programmes. Maintenant nous sommes en train de vivre un changement important de paradigme. Au lieu de parler de promotion de la santé au sein des organismes de prévention du VIH nous parlons de plus en plus de l’intégration de la prévention du VIH au sein des stratégies de promotion de la santé des hommes gays. Et donc, nos organismes commencent à changer et deviennent, peu à peu, autre chose.

Pourquoi faut-il « Prendre les hommes gays un peu plus au sérieux  » ?

Les hommes gays ne devraient pas être que des cibles des messages de prévention du VIH, ou les vecteurs de transmission du VIH, dans un optique de santé publique. Ceci est le résultat d’une analyse critique de nos messages de prévention depuis 25 ans. Non, les hommes gays sont des personnes, ont une culture, constituent une population qui a le droit d’être vue plus largement qu’une simple cible. Une population qui a des défis particuliers en matière de santé mentale et physique reconnaissant que ceux-ci influencent aussi la capacité de gérer et prévenir le VIH. Je crois que si on veut vraiment accroître l’efficacité de nos campagnes de prévention du VIH il faut que l’on regarde les défis et facteurs propres à cette population, que nous appellons au Canada, dans les politiques officielles de santé, les « déterminants de la santé ».

Peux-tu nous parler du « virage » vers la santé gaie au Canada ?

Oui, nous pouvons parler d’un virage, mais je dirais que c’est plutôt un « élargissement de la vision ». « Virage » fait peur. Comme si nous allions abandonner certaines priorités, comme le VIH, pour s’attaquer à autre chose. Nous parlons plutôt d’un élargissement, ou nous allons continuer de prioriser la prévention du VIH, mais pas en isolement, mais plutôt en intégrant le VIH dans un continuum de facteurs qui s’influencent et qui intéragissent sur notre santé, en reconnaissant qu’il y a aussi d’autres enjeux qui sont importants à notre santé. Nous croyons qu’il y a de la valeur ajoutée en allant vers cet élargissement. Donc, nous sommes, au Canada, de différentes façons et à des moments différents, en train, et ce tranquillement, de changer notre façon de faire.

 

Vidéos conférence VIH et santé gaie

Professeur adjoint à l’Université McGill de Montréal, Bill Ryan est impliqué dans la prévention du vih depuis 1985. Il est consultant auprès de Santé Canada en matière de la prévention de l’homophobie. Il est fondateur du Projet 10 de Montréal, le plus grand groupe de soutien pour les jeunes gais et lesbiennes du Canada. Il est formateur pour le Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec dans un programme destiné aux intervenants du réseau de la Santé, et de l’Éducation. Ses recherches concernent l’orientation sexuelle, l’éducation sexuelle, les déterminants de la santé dans la communauté gaie, la santé sexuelle, l’accessibilité aux soins de santé, l’homoparentalité, l’homophobie et le vieillissement dans la communauté gaie et lesbienne. Bill Ryan est président du Conseil d’administration de Séro-Zéro, le plus grand organisme de santé gaie, de santé sexuelle et de prévention du vih au Canada. Il travaille sur des projets de santé et d’éducation sexuelle en Ukraine, Biélorussie, Roumanie et en Suisse, avec la Fédération Internationale des Travailleurs Sociaux, l’Organisation Mondiale de la Santé et l’UNICEF.

Documents joints

Mise en situation de la santé des hommes gais (...)
Mise en situation de la santé des hommes gais (…)
LA SANTÉ ET LE MIEUX-ÊTRE DANS LES COMMUNAUTÉS
LA SANTÉ ET LE MIEUX-ÊTRE DANS LES COMMUNAUTÉS
Valorisation des vies des hommes gais : (...)
Valorisation des vies des hommes gais : (…)
Nouveau regard sur l' homophobie et l'hétérosexism
Nouveau regard sur l’ homophobie et l’hétérosexisme