Nous accordons à juste titre un grand intérêt à notre corps et à notre présentation. Si l’habit ne fait pas le moine, l’aspect physique n’offre pas moins d’atouts au quotidien. La perte de cheveux est un phénomène récurrent qui se manifeste à partir d’un certain âge ou avec certaines maladies. Perdre ses cheveux peut s’avérer particulièrement gênant. Bien heureusement, plusieurs alternatives existent pour ces problèmes.

La transplantation capillaire est notamment un traitement efficace et privilégié pour éviter de perdre ses cheveux et retrouver plutôt de belles coupes sur sa tête. Focus sur ce traitement révolutionnaire et sur les spécialistes autorisés à mener ces opérations !

En quoi consiste la transplantation capillaire ?

L’alopécie androgénique, encore appelée calvitie, est un mal qui guette plusieurs hommes. Environ 7 hommes sur 10 en souffrent. En effet, elle peut être causée par de nombreuses raisons génétiques ou pas. Des prédispositions génétiques exposent grandement à une calvitie rapide, mais bien d’autres raisons peuvent en être la cause. Entre autres, une mauvaise alimentation, le stress, l’environnement ou encore des dérèglements hormonaux peuvent engendrer ce fléau tant redouté. La calvitie commence avec quelques cheveux perdus puis ne s’arrête plus.

La transplantation capillaire est une excellente solution à la calvitie, car elle assure dans tous les cas de produire un résultat satisfaisant. Après une transplantation capillaire, vous pouvez enfin retrouver une belle touffe de cheveux. Il est toutefois essentiel de préciser que cette solution est adaptée pour des personnes souffrant de calvitie ou présentant des cicatrices ou brulures à la tête. Pour d’autres types de perte de cheveux, notamment l’alopécie areata, la transplantation capillaire n’est pas une solution adaptér.

Ainsi, la transplantation capillaire est une opération chirurgicale qui consiste à mettre des cheveux sur un cuir chevelu partiellement ou totalement lisse. Pratiquée depuis les années 50, cette technique a connu plusieurs améliorations au fil du temps pour offrir aujourd’hui d’impressionnantes performances. La transplantation capillaire a généralement un rendu esthétique, durable et discret. En outre, elle fait appel à deux principales méthodes reconnues et d’une grande efficacité que sont : la FUE et la FUT. Docteur Clinik, spécialiste de la greffe, offre d’excellents services de transplantation capillaire. 

Il existe bien d’autres moyens d’implantations capillaires comme ceux utilisant les cellules souches. Vous devriez bien vous méfier des méthodes miracles souvent proposées, car elles sont généralement expérimentales ou sans fondement. Par ailleurs, la calvitie s’attaque généralement aux hommes, mais elle peut également atteindre certaines femmes. La transplantation capillaire propose aujourd’hui pour notre plaisir des traitements indolores, sous anesthésie locale et sans grande éviction sociale.

Les principaux procédés de la transplantation capillaire

La transplantation capillaire comprend de nombreux procédés d’une grande efficacité. Toutefois, certains offrent une meilleure assurance et plus de garanties de résultats. Les méthodes FUT et FUE sont notamment les plus utilisées pour la transplantation capillaire.

La FUT ou la méthode de la bandelette

La FUT ou Follicular Unit Transplantation est une technique de transplantation vraiment chirurgicale pratiquée depuis de longues années. Au cours de ce traitement, le patient est mis sous anesthésie locale. Ainsi, le médecin prélève un morceau de peau chevelue à l’arrière de la tête. Ce prélèvement laisse une petite cicatrice, mais permet de récupérer 100 % de greffons qui contiennent chacun 1 à 4 cheveux. Ensuite, ces cheveux sont replantés aux endroits de la tête où le patient en a réellement besoin.

La technique de la FUT utilise une zone de prélèvement très bénéfique. Cette zone permet en effet de récupérer une importante quantité d’implants d’une très bonne qualité. Cette méthode de transplantation est adaptée aux hommes et aux femmes. Elle a une grande capacité de couverture et est donc adaptée pour les patients avec des calvities avancées. Une opération pour la FUT dure généralement entre 2 et 3 heures. Elle propose de nombreux atouts et a pour principale limite la cicatrice laissée à l’arrière de la tête. Toutefois, des techniques de cicatrisation permettent de la dissimuler au mieux. D’ailleurs, les cheveux couvrent bien la cicatrice généralement.

La FUE

La FUE correspond au sigle anglais Follicular Unit Extraction et désigne l’excision d’unités folliculaires. Cette méthode de transplantation utilise un petit poinçon circulaire d’un diamètre de moins de 1 millimètre. Ce dispositif sert à prélever des bulbes à même le scalp arrière du donneur. Ces bulbes sont ensuite utilisés pour être implantés aux endroits affectés par la calvitie. Ce traitement s’effectue également sous anesthésie locale, mais est bien plus discret et avec moins de manipulations chirurgicales.

Toutefois, contrairement à la FUT, la FUE ne collecte pas d’importantes quantités d’implants. Ainsi, il s’agit pour le chirurgien d’un réel défi de répartition pour faire paraître le résultat aussi naturel que possible. La FUE est privilégiée par plusieurs personnes, notamment celles présentant de petites calvities. Cette intervention à priori plus simple dure en moyenne 5 à 10 heures. La FUE est généralement utilisée pour les personnes de moins de 35 ans. Par contre, elle est moins adaptée pour les femmes, car elle nécessite généralement de raser la partie ayant servi pour le prélèvement.

Quelle que soit la méthode de transplantation à utiliser, il est capital de suivre aux préalables des étapes spécifiques et surtout d’être assisté par un médecin qualifié.

Quel spécialiste consulter ?

Les interventions pour une transplantation capillaire sont des processus délicats et rigoureux. La priorité pour bénéficier de ces services est en effet de trouver un véritable professionnel et non une personne qui vous vend du rêve. Méfiez-vous des médecins qui répondent à l’affirmatif pour toutes vos inquiétudes. Éloignez-vous des praticiens qui vous vendent du rêve. En effet, le médecin à choisir pour une intervention de transplantation capillaire doit être entièrement honnête. Il doit situer sur les résultats escomptables, mais aussi sur les risques et les conditions indispensables à la réussite du traitement.

Certaines données à consulter vous permettent de trouver un médecin réellement compétent pour l’intervention. Dans un premier temps, réalisez un entretien préliminaire pour exposer vos besoins et présenter votre profil, mais aussi pour connaître le spécialiste qui aura la charge de l’opération. Si au lieu d’un vrai médecin, votre entretien se fait avec un commercial, prenez du recul. Avant de vous faire opérer, faites au préalable autant de rencontres possibles. Ces contacts permettent en effet d’évaluer l’esthétique et le professionnalisme de ce dernier. De même, un climat de confiance doit impérativement régner entre vous et le médecin chargé de l’opération.

Par ailleurs, vous pouvez demander diverses preuves attestant de la capacité du médecin à effectuer l’intervention. Vous pouvez notamment vérifier les références du praticien au près d’agences reconnues. Le bouche-à-oreille est un moyen sûr de trouver un spécialiste pour la transplantation capillaire. Toutefois, privilégiez des résultats qualitatifs aux résultats quantitatifs chez un docteur.

N’hésitez pas à réclamer les qualifications, des preuves de précédents travaux. Posez toutes les questions qui vous semblent utiles. Vous pouvez également faire votre comparatif en consultant plusieurs médecins qualifiés pour choisir celui qui convient le mieux. Pour finir, les tarifs proposés sont aussi de bons indicateurs pour trouver un spécialiste pour une transplantation capillaire. Bénéficiez d’un bon tarif parmi les offres disponibles tout en écartant rigoureusement les prix les plus bas.

Les dispositions préliminaires pour bénéficier d’une transplantation

Avant de subir une intervention pour transplantation, il faut suivre des règles spécifiques. Ces règles permettent en effet d’être dans les meilleures dispositions et favorisent la réussite de l’opération. La consultation avant l’intervention est notamment une étape capitale. Au moins deux consultations médicales avec le médecin intervenant doivent prévenir l’intervention. Ces consultations servent à poser des micros greffes, mais surtout à faire le point des antécédents, des traitements en cours, des allergies et de toute donnée pouvant influencer le traitement. Dans certaines circonstances, une prise de sang pour des analyses supplémentaires est nécessaire.

Au terme de la première consultation, le médecin fournit en effet des prescriptions indispensables à suivre. Il est vivement conseillé un délai minimum de 15 jours et la première consultation afin que les prescriptions puissent être bien appliquées. Par ailleurs, pendant la période préintervention, certains substances et comprimés sont fortement prohibés. C’est le cas par exemple de l’aspirine, de l’alcool, des solutions multivitaminées ou du café. Par ailleurs, évitez de fumer ou, pour votre cuir chevelu, d’utiliser des poudres de type topik.

Avant de vous rendre au lieu du traitement, lavez vos cheveux sans gel ou produits capillaires et séchez-les. Par ailleurs, le jour de l’intervention, soyez en pleine forme. Prenez en effet des repas énergisants et équilibrés au petit déjeuner. Par contre, au cas où le médecin compterait pratiquer une anesthésie générale, présentez-vous plutôt à jeun à l’intervention.

À quel résultat s’attendre ?

Suite à une transplantation capillaire, vous pouvez vous attendre à de bons résultats lorsque l’intervention a été menée par un professionnel. Dès la fin de l’opération, vous pouvez constater une considérable différence. Au bout d’un mois en moyenne, les cheveux greffés tombent, mais cela n’est que bon signe. En effet, ces cheveux laissent place à de nouveaux qui vont continuer à pousser normalement. Gardez en effet en mémoire que c’est la racine même des cheveux qui est transplantée. Par ailleurs, la repousse du greffon se fait généralement après trois mois lorsque ce dernier est totalement intégré. Cette repousse se déroule en effet, suivant le temps écoulé, en plusieurs phases.

La transplantation capillaire s’effectuant avec les cheveux du patient, il n’y a pas de risque de rejet. Les cheveux greffés repoussent alors dans 98 % des cas.

Pour commencer à bénéficier d’une repousse naturelle des cheveux après une pareille intervention, il faut compter environ 8 mois. De même, les résultats observés pour une transplantation capillaire varient selon la méthode d’intervention adoptée. Dans la majorité des cas, si une seconde intervention est nécessaire, elle ne peut se faire qu’à 1 an d’intervalle. Le recours à la FUT notamment offre un rendu totalement naturel. Toutefois, elle peut laisser des cicatrices plus ou moins prononcées à l’arrière de la tête. Avec une FUE, il n’y a pas de risque de cicatrice, mais le résultat est naturel seulement avec une excellente répartition des implants capillaires.

Les risques du traitement

La transplantation capillaire s’effectue aujourd’hui à travers de nombreuses méthodes révolutionnaires et indolores. Demeurent-elles pour autant sans séquelles pour la santé ? Eh bien, bien que ces interventions n’exposent généralement pas à des complications, elles ne sont pas sans risques. En effet, les risques liés à une transplantation capillaire sont : les risques d’infection, les réactions allergiques à l’anesthésie et le saignement excessif.

De même, les patients de transplantation capillaire sont exposés à différents effets secondaires qui n’apparaissent pas systématiquement. Ces effets secondaires sont entre autres :

  • des douleurs au cuir chevelu ;
  • le hoquet ;
  • le gonflement du cuir chevelu pendant quelques jours ;
  • des cicatrices persistantes ;
  • le saignement ;
  • des éclaircies temporaires ;
  • des démangeaisons.

Vous vous exposez à davantage de complications et de risques lorsque vous choisissez des cabinets de transplantation capillaire non qualifiés. En effet, un véritable professionnel effectue un suivi rigoureux du patient ayant subi cette intervention pour soulager au mieux les gênes engendrées, pour éviter des complications et surtout pour favoriser les meilleurs résultats pour l’intervention. La période après une transplantation capillaire, vous devez suivre des prescriptions très utiles.

Que faire après une intervention ?

Les heures suivant une opération de transplantation capillaire, évitez toute activité délicate, notamment la conduite, car vous êtes encore sous l’effet de l’anesthésie. De même, après une pareille intervention, vous avez besoin en moyenne de trois jours de repos et de congés pour vos activités professionnelles. Le temps de repos peut être moins long ou à contrario plus conséquent selon les méthodes de transplantation utilisées. Par ailleurs, les deux premières semaines après l’intervention, vous devez être prudent avec la manipulation de vos cheveux. Au cours du premier mois, limitez également vos exercices physiques.

À la fin de votre transplantation capillaire, le médecin fournit une liste de prescriptions indispensables à suivre pour soulager les gênes qui sont tout à fait normales et ponctuelles. Vous devrez entre autres vous servir de spray et shampoing antiseptique, de crèmes vitalisantes, d’antibiotiques et de traitements antibiotiques. En outre, durant la période post intervention, il est conseillé de dormir de façon verticale ou sur un côté. Il faut surtout éviter de dormir sur le ventre au risque d’endommager les greffons. Vous pouvez aussi trouver un oreiller qui préserve les greffons tout en favorisant votre sommeil.

Les tarifs d’une transplantation capillaire

La perte des cheveux entraîne chez la majorité des hommes et des femmes une grande sensation d’inconfort. Cette situation peut considérablement impacter la vie des victimes qui sont plutôt nombreuses. En effet, la calvitie crée dans certains cas un malaise social, une perte d’identité ou d’autres troubles psychologiques considérables. La transplantation capillaire est ainsi une avancée d’un réel intérêt pour soigner en toute simplicité et presque sans danger ces problèmes de calvitie. Elle est adaptée pour de nombreux profils. Malgré sa grande efficacité, elle oppose une réelle limite relative à ses tarifs. Les interventions pour une transplantation capillaire ne sont pas à la portée de tous.

Le prix d’une transplantation capillaire varie toutefois en fonction de différents critères. Les principaux critères sont toutefois la technique utilisée et le degré de la calvitie. Un implant capillaire coûte généralement entre 1 et 7 euros. Le prix d’une transplantation capillaire varie généralement entre 2000 et 5000 euros. Pour évaluer le budget global à consacrer à un pareil traitement, il faut également considérer les tarifs des consultations. Selon les cliniques, la consultation peut coûter entre 50 et 70 euros.

En outre, une FUT coûte en moyenne 2000 euros alors que le coût d’une FUE est compris entre 3500 et 5000 euros. Les tarifs varient également selon les pays et les régions. Trouvez une clinique de qualité qui propose des tarifs réalistes et adaptés à votre budget.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.