Depuis quelques années, la pratique du vélo est de plus en plus répandue en France. Cela s’est accéléré en 2021 et ne risque pas de s’arrêter en 2022, surtout avec l’essor des vélos électriques. Le vélo est une discipline très complète et très douce. Que ce soit pour profiter du grand air ou pour explorer différents itinéraires, ce sport a de quoi séduire.

En plus des économies que vous faites sur le carburant, la pratique du vélo vous fait faire des exercices physiques, ce qui est bénéfique pour le corps et le cerveau. Découvrons ensemble 5 bienfaits du vélo sur notre santé.

La pratique du vélo, pour renforcer le système cardio-vasculaire et musculaire

De nos jours, l’essor de la technologie a induit des changements dans notre mode de vie. Une situation qui a accentué la sédentarité. Oui ! Nombreux sont les Français aujourd’hui qui, en plus de travailler assis devant un ordinateur chaque jour, passent la plupart de leur temps restant devant la télévision, les jeux vidéo, le smartphone.

Or, ce que beaucoup de personnes ignorent, c’est que le fait de ne pas bouger assez (on parle d’inactivité physique) accroît le risque d’avoir des problèmes cardio-vasculaires ou d’infarctus comme :

  • les cardiopathies coronariennes ;
  • les maladies cérébro-vasculaires ;
  • les artériopathies périphériques ;
  • les cardiopathies rhumatismales ;
  • les thromboses veineuses profondes et les embolies pulmonaires ;
  • les AVC, etc.

Ainsi, pour limiter les risques liés à la sédentarité, l’Organisation Mondiale de la Santé préconise de s’adonner à un sport modéré, notamment la pratique du vélo au quotidien. En effet, faire du vélo est considéré comme la meilleure des stimulations du système cardio-vasculaire. L’atout majeur du vélo est qu’il fait travailler le muscle cardiaque.

Cela permet de développer l’endurance cardio-vasculaire. Une excellente solution pour s’assurer de faire du vélo au quotidien consiste à délaisser votre voiture ou les transports en commun en vous rendant au travail avec un vélo électrique performant. Ce faisant, vous allez réduire d’environ 45 % le risque de développer une maladie cardio-vasculaire.

À titre d’information, d’après une étude menée par le « Congrès de la société Européenne de Cardiologie », il a été prouvé qu’une pratique régulière du vélo peut allonger l’espérance de vie de 4 ans.
Toutefois, pour profiter des bienfaits du vélo, vous devez être en mesure de savoir à quelle intensité il faut pédaler le vélo.

Il est conseillé de commencer à pédaler tout doucement pour améliorer votre système cardio-vasculaire. Cette technique permet de laisser du temps à vos muscles et au haut de votre corps de s’échauffer. Cette manière de faire vous évite également les crampes et aussi les claquages.

La pratique régulière du cyclisme renforce presque tous les muscles du corps humain. Cette activité, en fait, sollicite presque tous les muscles du corps de la tête au pied. Il s’agit entre autres :

  • les abdominaux ;
  • les pectoraux ;
  • les bras ;
  • les jambes ;
  • les fessiers ;
  • le dos.

Ainsi, la pratique du vélo permet d’affiner ces muscles et les rend plus toniques. Le vélo développe surtout la puissance des muscles des membres inférieurs. Cette discipline permet en outre de développer d’autres sens comme l’adresse, l’équilibre et le souffle en n’utilisant que très peu vos articulations.

Aussi, la pratique du vélo contribue grandement à améliorer la santé cardiorespiratoire. Le vélo permet de garder les poumons en bonne santé. Ce sport est donc particulièrement conseillé aux personnes souffrant d’une affection pulmonaire. Cela a l’avantage de stimuler la fonction pulmonaire.

Par exemple, si vous êtes atteint de maladie pulmonaire obstructive chronique, il vous faudra intégrer le vélo dans votre programme de réhabilitation pulmonaire. Vous allez trouver satisfaction dans les plus brefs délais.

nn

La pratique du vélo, pour améliorer sa santé mentale

La pratique du vélo présente aussi des bienfaits non négligeables pour la santé mentale. De nombreuses études ont montré que les cyclistes réguliers présentent des taux d’anxiété et de dépression inférieurs à ceux des personnes qui ne font pas de vélo. Cela s’explique par le fait que cette activité déclenche la sécrétion d’endorphines (hormone du bonheur) procurant une sensation de détente psychologique.

De ce fait, on assiste ainsi à une diminution drastique de la tension nerveuse, de l’angoisse, du stress et de l’anxiété. Cette hormone possède des propriétés calmantes et euphorisantes. Mais l’endorphine n’est pas la seule hormone sécrétée lorsqu’on fait du vélo. Il y a aussi la sérotonine, mais surtout la dopamine (hormone du plaisir).

Lorsque ces trois hormones sont produites assez naturellement, elles confèrent une certaine sensation de bonheur. C’est en cela qu’on dit que la pratique du vélo rend plus heureux. En bref, ce sport vous permet de vous relaxer, de soulager votre psychisme et vous rend plus joyeux.

Faire du vélo augmente également la capacité de réflexion. En réalité, pendant la pratique, le cerveau est oxygéné, ce qui accroît les capacités cognitives. Ce sont ces dernières qui nous permettent d’interagir avec notre environnement : acquérir des connaissances, se concentrer, percevoir, etc.

Un cerveau oxygéné booste donc la concentration et les capacités de la mémoire. Et comme vous le savez, ces atouts seront très utiles dans le domaine professionnel.

La pratique du vélo, pour perdre du poids et rester en forme

Perdre du poids peut être un défi ! Heureusement, il existe de nombreux moyens qui vous permettront d’atteindre votre objectif. L’une d’entre elles consiste à faire de l’exercice. À ce titre le vélo s’avère une excellente option. De nombreuses études ont été effectuées à ce sujet et les résultats s’accordent à dire que le vélo peut faire maigrir, et ce, de manière assez positive.

La pratique régulière du vélo permet non seulement de lutter contre l’obésité et le surpoids, mais peut aussi permettre de perdre du poids. En faisant 30 minutes de vélo chaque jour, la perte de masse grasse et de poids est presque équivalente à celle d’une heure d’activité sportive. Cela peut éviter des maladies comme l’hypertension artérielle ou le diabète par exemple.

Par ailleurs, le vélo se révèle aussi bénéfique pour les garçons qui aimeraient avoir un beau corps musclé. Il s’agit d’une activité qui favorise de l’hypertrophie des muscles des pieds. Autrement dit, vos muscles gagnent en volume. Votre silhouette deviendra plus impressionnante.
Saviez-vous également que la pratique du vélo est une excellente solution naturelle pour éliminer la cellulite ?

En fait, les mouvements de flexion et d’extension de la jambe permettent une meilleure circulation sanguine. Cela fait également travailler profondément les muscles. Tout ceci contribue donc à l’élimination de la cellulite, ce qui vous permet d’avoir une silhouette affinée.

La pratique du vélo, pour un sommeil optimal

La National Sleep Foundation a réalisé une étude qui a révélé que l’exercice est un facteur crucial pour améliorer le sommeil. Mais faire de l’exercice ne favorise pas seulement l’endormissement, cela aide aussi à maintenir votre niveau d’énergie pendant vos heures d’éveil. Dans le but de cette étude, plus de 75 % des participants actifs ont déclaré avoir un sommeil de très bonne qualité, comparativement à seulement 56 % des participants qui n’étaient pas actifs.

L’étude a ainsi prouvé que tous ceux qui ne s’entraînent pas régulièrement ont tendance à être plus somnolents durant la journée et à se sentir moins reposés au réveil. Ainsi, si vous cherchez à améliorer la qualité de votre sommeil et à vous sentir plus énergique tout au long de la journée, faites du vélo.

Ce sport doux améliore le rythme circadien, ce qui en retour diminue le niveau de fatigue. Au final, votre sommeil sera optimisé. Commencez par utiliser votre vélo pour faire vos courses dans votre quartier au lieu de votre voiture.

nn

La pratique du vélo, pour améliorer l’équilibre et solidifier les os

Maintenir un vélo droit exige de l’équilibre, de la coordination et beaucoup d’efforts de la part de vos fessiers, vos ischiojambiers, vos quadriceps, vos mollets, votre dos et vos abdominaux. Ce sport peut donc être d’une grande aide si vous désirez améliorer votre posture et votre équilibre de manière globale.

Cette force et cet équilibre additionnels dont vous bénéficiez en faisant du vélo peuvent vous aider à prévenir une chute ou une fracture, ce qui est une bonne nouvelle pour les cyclistes plus âgés. Faire du vélo est aussi bon pour les os. Les muscles étant en mouvement pendant la pratique, ils travaillent, tirent sur les os, et améliorent ainsi la formation osseuse.

Les ligaments deviennent plus souples et l’activité des muscles permet de prévenir certains maux comme les jambes lourdes. Par ailleurs, d’après certaines études, une pratique du vélo peut aider à prévenir l’ostéoporose. Il s’agit d’une maladie qui cause la perte de densité osseuse et augmente le risque de fractures.

Les femmes ménopausées sont particulièrement susceptibles de développer cette maladie. Mais en faisant de l’exercice régulier, cela peut les aider à maintenir la densité osseuse. Pour finir, faire du sport permet également de soulager la douleur articulaire et prévient l’arthrite. L’exercice permet aussi de renforcer les articulations.

En résumé, faire du vélo procure de nombreux bienfaits à l’organisme. Il s’agit d’une recette essentielle pour le bien-être physique, psychique et mental. Même si avant tout cette discipline est faite pour le plaisir, il a été démontré qu’elle aide à se protéger contre les maladies. Faire du vélo revient donc à activer son corps pour en retirer des bénéfices pour la santé.
Si vous ne faites pas encore de vélo, nous vous encourageons à essayer. Vous serez surpris de voir à quel point cela vous fera du bien.

Bon à savoir : certes, le vélo est un sport qui reste accessible à tout le monde. Cependant, il peut être déconseillé aux individus qui souffrent de problèmes de dos (un lumbago ou une sciatique par exemple). De plus, les patients atteints d’arthrose ou de troubles cardiaques ont l’obligation de  consulter leur médecin traitant avant de s’adonner au cyclisme.