Il existe de nombreuses femmes qui sont complexées par leurs poitrines, car celles-ci leur semblent trop petites. Ceci peut se transformer avec le temps par un traumatisme psychologique. Face à cela, les opérations d’augmentation mammaire ont été pensées pour offrir à ces femmes, la possibilité d’atteindre un mieux-être. Voici les grandes étapes de cette opération chirurgicale.

La préparation de la patiente avant l’intervention

À cette étape, le médecin prend le temps de développer à la patiente tous les détails de la démarche chirurgicale. Les diverses informations sont donc données au cours d’un entretien approfondi. Ce dernier permet notamment à un expert de la chirurgie mammaire comme ce chirurgien esthétique : Dr montoneri, de préciser par exemple les techniques envisagées.

Le spécialiste se charge aussi d’aviser la patiente sur les possibles complications et les réflexes à adopter juste après la chirurgie des seins. La patiente peut ainsi apprendre qu’une grossesse ou une réduction de poids importante ne doivent pas être envisagées juste après l’intervention. En effet, il faut savoir que ces éventualités pourraient grandement altérer la forme des seins.

L’opération d’augmentation mammaire elle-même

Il faut deux jours à l’hôpital pour réaliser cette intervention. Toutefois, l’opération proprement dite requiert près d’une heure et demie. Au cours de l’intervention, une voie d’accès vers le sein est en premier lieu créée à partir d’une légère incision. Cette dernière est la plupart du temps réalisée vers le pli infra mammaire et dans des cas plus isolés, au niveau de l’aréole ou de l’aisselle. L’ouverture ainsi obtenue offre la possibilité au chirurgien d’insérer aisément l’implant mammaire. En fonction de la démarche chirurgicale adoptée, une ouverture du muscle du sein pourrait être nécessaire si l’implant doit se poser sous ce muscle.

Une fois l’implant bien positionné, l’incision cutanée est refermée au moyen de fils résorbables et les seins sont soulagés par un bandage de soutien. Notez que parfois, l’intervention peut aussi se réaliser en ambulatoire ou sous anesthésie locale. Le professionnel en charge émet une recommandation à cet effet lors de l’entretien de conseil. Ceci dit, en l’absence d’hospitalisation, il faut organiser un accompagnement, au moins concernant la première nuit après l’opération.

Suivi nécessaire après une augmentation mammaire

Le jour qui succède à l’intervention, le bandage de soutien est retiré de même que le drain à travers lequel s’évacuent les sécrétions résiduelles de la plaie. L’augmentation mammaire sera alors considérée comme bouclée sous trois conditions :

  • du tissu conjonctif endogène s’est formé autour de l’implant ;
  • la cicatrisation de la plaie est complète ;
  • les gonflements issus de la plaie ont disparu.

Il s’agit là de processus qui peuvent s’étendre sur un grand nombre de semaines. Durant cette période, des visites de suivi régulières et individuelles sont fixées pour contrôler l’état de la cicatrisation.

Les gestes à adopter après une augmentation mammaire

Pendant les premières semaines qui suivent l’intervention, la patiente doit impérativement éviter toute pression sur sa poitrine. Il lui faudra revêtir un soutien-gorge spécial pendant six semaines. Aussi, les efforts physiques intenses, le déplacement de charges lourdes et les séances de sauna sont à proscrire. Par ailleurs, l’exposition directe des seins aux rayons du soleil impacte négativement la cicatrisation. Enfin et toujours durant les premières semaines suivant l’opération, les patientes doivent obligatoirement dormir sur le dos uniquement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.