Bien que l’hygiène se doit d’être irréprochable dans un milieu médical, la transmission de bactéries et de microbes est beaucoup plus élevée dans un tel environnement. C’est la raison pour laquelle il est primordial que les personnes qui y travaillent soient équipées au mieux afin d’assurer leur protection. Les gants d’examen sont bien évidemment les plus utiles éléments de protection pour des professionnels tels que les médecins, les infirmiers ou les aides-soignants. Il existe toutefois une grande diversité de gants qui sont dédiés à des utilisations bien spécifiques. Quels sont alors les différents types de gants d’examen ? Comment effectuer le bon choix ? Pour obtenir une réponse à ces différentes interrogations, lisez simplement cet exposé.

Les gants médicaux : à quoi servent-ils ?

Un gant médical est en réalité un dispositif médical dédié à un usage unique et dont le but principal est d’assurer la protection du personnel soignant lors des différentes procédures de soins.

Dans la mesure où les gants médicaux sont conçus dans l’optique de permettre au personnel médical de mieux préserver l’hygiène indispensable dans leur environnement de travail, ils font partie intégrante du « matériel médical primordial ». Ces gants peuvent donc être retrouvés dans :

  • Les laboratoires d’analyse ;
  • Les trousses de secours ;
  • Les hôpitaux ;
  • Les cabinets médicaux ;
  • Les maisons de retraite.

Ce dispositif qui est par ailleurs utilisé la plupart du temps pour assurer la protection des mains contre les divers virus externes contribue efficacement à la réduction des risques de contamination aussi bien par le sang que par d’autres liquides. Le risque de transmission des germes de l’un des membres du personnel soignant à un autre ou encore d’un patient à un autre sera lui aussi réduit. En cas de risques physiques, infectieux ou physiques, il est également recommandé d’utiliser des gants médicaux.

Pour limiter le plus possible la propagation des bactéries, les gants doivent de façon impérative être changés entre deux patients. L’usage de ce dispositif devra en outre être entièrement conforme aux indications de précautions dites standard ou de contact. Le port de gants n’exclut bien évidemment pas le lavage des mains, car cette solution demeure la meilleure prévention lorsqu’il est question d’hygiène.

Pour chaque usage, il faut aussi noter qu’il existe différents types de gants médicaux. Le choix du gant ne sera donc pas le même pour des soins chirurgicaux ou des soins médicaux. La sélection du type de gant à utiliser devra de ce fait être réalisée suivant des critères de confort, de protection et de sécurité.

Les différents gants à usage unique

Comme évoqué dans le précédent paragraphe, il est possible de trouver sur le marché différents types de gants d’examen. Ces derniers ont notamment été conçus dans le but de s’adapter efficacement à différents domaines d’utilisation. Il s’agit notamment de :

  • Les gants d’examen en latex ;
  • Les gants d’examen en nitrile ;
  • Les gants d’examen en vinyle.

Gants en latex

Ces gants d’examen sont réputés pour leur résistance indéniable aux produits chimiques ainsi que leur grande élasticité. En termes d’étanchéité, ils sont également très efficaces, ce qui fait d’eux des incontournables en matière de protection. Notons qu’ils permettent aussi de réaliser des gestes à la fois précis et souples. Puisque le latex est une matière assez fine, les gants réalisés à partir de ce matériau garantissent une protection optimale aussi bien pour le patient que pour l’utilisateur contre les micro-organismes ou les infections. La sensation de toucher naturel qu’offrent des gants en latex permet par ailleurs à celui qui le porte de réaliser des gestes minutieux.

Gants en nitrile

Les gants d’examen en nitrile constituent une excellente alternative pour les personnes qui sont allergiques au latex. Soulignons ici que le nitrile est en fait conçu grâce à un polymère synthétique. Même s’il présente les mêmes avantages que le latex, ce polymère s’en dissocie de façon partielle. Ce composant a par ailleurs une plus grande résistance en matière de perforation durant les manipulations.

Dans le temps, il peut aussi être conservé plus longtemps. Une durée assez longue de conservation ne pourra donc pas avoir un impact sur sa qualité. Quand une perforation survient, le gant se déchire complètement, ce qui prévient les fuites et empêche également son utilisation à nouveau. Pour favoriser l’enfilement, il y a aussi des gants en nitrile que l’on peut poudrer. Les manchettes de ce type de gants d’examen étant en outre assez longues, les utilisateurs (surtout qui manipulent des produits chimiques) bénéficient d’une protection optimale.

Gants en vinyle

Les gants d’examen en vinyle sont quant à eux constitués de plastifiants et de chlorure de polyvinyle. Ces composantes ont pour but principal d’adoucir le matériau. Sur le plan financier, l’achat de gants en vinyle constitue une excellente alternative. En ce qui concerne l’esthétique, ces gants sont épais au toucher et légèrement transparents. Ces gants sont la plupart du temps utilisés, car ils ne présentent en fait pas de risques d’allergies. Ce dispositif est par ailleurs très résistant aux coupures ou aux piqûres. L’utilisation des gants en vinyle n’est toutefois pas recommandée pour la réalisation d’interventions à haut risque. On peut par contre se tourner vers ce type de gants pour les cas où la protection des mains ne constitue pas un facteur primordial.

Utilisation des gants à usage unique

Le choix de gants d’examen n’est pas une opération à prendre à la légère. Hormis le fait qu’il faut porter son choix sur des gants qui sont adaptés à l’acte médical qu’on veut réaliser, il faut également opter pour des modèles à la bonne taille. Le gant ne sera ainsi pas trop serré ou trop large, ce qui évitera les risques de perforation. Au nombre des critères dont il faut tenir compte figurent notamment les risques d’allergie, l’utilisation que l’on veut en faire, le confort ainsi que la résistance.

Gants poudrés Vs gants non poudrés

Le gant poudré, notamment à l’amidon de maïs, facilite l’enfilage. La poudre qui est en effet présente à l’intérieur de ce dispositif favorise le glissement entre le gant et la peau. Cette poudre favorise également la limitation de la transpiration des mains, ce qui permet de conserver plus longtemps les gants. À l’achat, les gants poudrés sont aussi plus économiques. Les gants non poudrés sont quant à eux conçus pour les personnes qui sont allergiques à la poudre. L’enfilage de ce type de gants est aussi aisé. Durant les procédures de soin, ces gants offrent une indéniable sensation de confort. Pour la prévention de tous types de réactions allergiques, les gants non poudrés sont beaucoup plus conseillés.

Gants stériles Vs gants non stériles

Les gants d’examen peuvent être stériles ou non. Au nombre des gants stériles, on peut citer :

  • Les gants pour les soins stériles : il s’agit en fait des gants qui sont utilisés pour la réalisation de soins en général invasifs. Lesdits soins ont des exigences d’asepsie. Parmi eux, on peut citer le cathéter vasculaire et le sondage urinaire.
  • Les gants d’intervention : ces gants sont utilisés pour la réalisation d’interventions à courte durée telles qu’une suture chirurgicale par exemple.

Les gants non stériles sont quant à eux composés des dispositifs ci-après :

  • Les gants de soins non stériles : ils permettent simplement de protéger les mains de contacts non invasifs avec le sang ou même un liquide biologique (matières fécales ou salive),
  • Les gants de protection : ils permettent de se protéger de produits chimiques tels qu’un détergent, un médicament anti-cancéreux ou un désinfectant. Ce type de gants est doté de manchettes qui assurent la protection des poignets.

Que retenir de l’utilisation des gants à usage unique ?

Même s’il offre une plus grande protection et réduit grandement les risques de contamination, le fait d’utiliser des gants à usage unique ne signifie en aucun cas qu’il faut négliger les règles d’hygiène. Il demeure donc toujours indispensable de laver les mains et de les désinfecter avant de porter lesdits gants. Gardez également à l’esprit que lorsque vous procédez à l’achat de gants jetables, ces derniers doivent comme prévu être jeté après une seule utilisation. Entre chaque patient, les gants devront donc être remplacés.

Les gants d’examen que vous choisissez doivent par ailleurs convenir à l’activité que vous menez ainsi qu’à l’utilisation que vous devez en faire au quotidien. Ainsi, le personnel médical qui doit réaliser de délicates opérations devra opter pour des gants chirurgicaux qui ne risquent pas de se déchirer durant l’intervention. Ces gants de chirurgie doivent aussi parfaitement s’adapter aux mains de ceux qui doivent les porter afin de leur permettre de réaliser des gestes très précis.

Sachez également que les gants à usage unique sont conçus dans des tailles variées afin de permettre à tous ceux qui ont en besoin de se procurer le modèle qui leur convient. Il est donc primordial de savoir choisir ses gants suivant sa morphologie. C’est d’autant plus important si vous devez porter ce dispositif et réaliser ensuite des mouvements précis. C’est bien entendu le cas des professionnels de la santé qui doivent réaliser des opérations chirurgicales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.