Le chanvre est une vieille plante qui date du néolithique. Il est beaucoup plus consommé sous forme de drogue et contient des substances comme le cannabidiol qui sont bénéfiques pour l’organisme. Contrairement au THC, le CBD est déjà légalisé dans plusieurs pays d’Europe. Quelles sont les dernières réglementations liées à sa commercialisation en France ? Cet article vous renseigne davantage sur le sujet.

Autorisation de la production et de la vente du CBD

Le CBD a été découvert en 1963. Depuis près de cinq ans, il connait un essor inédit à travers ses nombreuses vertus. C’est une molécule que l’on retrouve principalement dans le cannabis. Contrairement au tétrahydrocannabinol (THC), le CBD ne présente aucun effet stupéfiant. Sa teneur en THC est relativement basse.

En raison des bienfaits qu’offre cette molécule, la France a adopté le 20 juillet dernier une proposition de loi. Celle-ci vise à légaliser la production et la consommation du cannabidiol. Si vous désirez vous procurer ce produit, vous pouvez donc le faire en toute quiétude. En vous rendant par exemple sur miistercbd.com, vous trouverez le top 10 des boutiques CBD en ligne.

Autorisation des produits à base de CBD à des fins objectives

Les produits CBD disponibles dans les boutiques sont jugés bénéfiques selon les autorités. On les trouve principalement sous diverses formes. Il s’agit notamment de :

  • l’huile de CBD ;
  • les cristaux de CBD ;
  • la crème au CBD ;
  • les liquides au CBD ;
  • les bonbons au CBD ;
  • et les gélules de CBD.

Pour se conformer à cette loi, les produits CBD doivent être enregistrés et listés sur un site du gouvernement. Vous pouvez vous rendre sur https://www.miistercbd.com/cbd-achat/france/ afin d’en savoir plus sur le détail législatif en France.

Interdiction de commercialiser les fleurs et feuilles de cannabis

Les produits issus du cannabis suscitent généralement des questions. Pour apaiser ces interrogations, le gouvernement a opté pour la production et la vente des produits non psychotropes. À cet effet, il maintient sa position sur l’interdiction de commercialiser les fleurs et les feuilles brutes du cannabis. Cette décision vise surtout à protéger les consommateurs des effets psychotropes du chanvre.

D’après cette loi sur le CBD, la vente des fleurs et feuilles sous forme de tisane ou de rouleaux à fumer est strictement interdite. Face à cette restriction, l’union des professionnels du CBD ne semble pas satisfaite de cette exception qui sans doute ne l’avantage pas. Elle dénonce une volonté d’étouffement de la filière CBD par les autorités. Pour certains, écarter les fleurs pourrait priver aux opérateurs de la filière un profit important.

La teneur en THC du CBD doit être inférieure à 0,2 %

Le THC est la principale substance que l’on retrouve dans les cannabis stupéfiants. Son taux est généralement compris entre 20 et 25 %, mais peut aussi atteindre 35 % selon le cas de l’espèce. Pour maintenir sa position dans la lutte contre les stupéfiants, le gouvernement ne cesse de prendre des mesures radicales. Sur toute l’étendue du territoire, la production, la vente et la consommation des produits CBD ayant un taux en THC supérieur à 0,2 % sont interdites.

En somme, la nouvelle loi proposée n’autorise que la vente et la consommation des produits CBD avec une teneur en THC inférieure ou égale à 0,2 %. Elle interdit toutes importations de fleurs et de feuilles brutes du cannabis sur toutes ses formes. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.