La médecine douce est une médecine alternative visant un état de bien-être et de bonne santé sans avoir recours aux molécules chimiques ni aux procédés de la médecine classique. Elle est aussi vielle que l’histoire de l’humanité et a été longuement utilisée notamment en Asie. De plus en plus elle fait l’objet d’une reconnaissance internationale à travers l’OMS qui a répertorié plus de 400 pratiques alternatives à ce jour. Quels sont les avantages de cette médecine ?

On ressent moins de douleur

Les médecines douces ont cette particularité de provoquer moins de douleurs auprès du patient. Certains médecins même recommandent d’ailleurs à leurs patients d’associer à leur traitement des pratiques alternatives. De même plusieurs se tournent vers la médecine douce pour être soulagés de douleurs qui résistent à un traitement classique.

Elle provoque moins d’effets secondaires

Il y a peu ou presque pas de traitement sans effet secondaire. Mais en renonçant aux molécules chimiques, on peut réussir à minimiser considérablement les effets secondaires d’un traitement quelconque. Le traitement classique du cancer par exemple est connu pour provoquer plusieurs effets secondaires sur le corps des patients. C’est le cas de plusieurs autres traitements très agressifs. Grâce à la médecine douce, il est possible de réduire ces effets secondaires voire les éliminer dans certains cas.

La médecine douce en général donne lieu à très peu d’effets secondaires et peut être une bonne alternative pour un rétablissement en douceur.

Idéale pour un traitement moins coûteux

Cet avantage n’est pas des moindres quand on sait que certains traitements classiques sont hors de prix. Grâce à la médecine douce, il est possible d’avoir les mêmes résultats en dépensant beaucoup moins. Attentions néanmoins au type de maladie et au type de traitement proposé. Il faut avoir à l’esprit que tous les traitements de la médecine douce n’ont pas fait l’objet d’une reconnaissance scientifique et on ne peut être sûr de leur efficacité. N’hésitez pas à prendre l’avis d’un médecin avant de recourir à tel ou tel autre traitement. Des témoignages et expériences de personnes ayant expérimenté cette pratique alternative dans un cas comme le vôtre peut être aussi édifiant.

Remboursement par la sécurité sociale et les mutuelles

De nos jours, plusieurs pratiques alternatives sont couvertes soit totalement, soit en partie par la sécurité sociale et les mutuelles. Mais le remboursement de la médecine douce nécessite certains préalables. Pour que l’assurance maladie rembourse la médecine douce, il faut déjà s’assurer que cette pratique est prise en compte, car seulement un nombre limité de pratiques sont couvertes par la sécurité sociale. Aussi, il faut que la pratique ait été faite chez un médecin agréé et elle ne doit pas être à visée purement esthétique. A ce jour, les pratiques alternatives couvertes par la sécurité sociale sont notamment :

  • l’homéopathie ;
  • l’acupuncture ;
  • la mésothérapie ;
  • l’ostéopathie.

Cependant, pour les médecines douces non prises en charges par la sécurité sociale, vous pouvez avoir recours à des mutuelles santé. Elles fonctionnent en général sur la base d’un forfait annuel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.