Année 2032, ça y est ! Nous avons enfin les résultats de l’étude ANRS – Ipergay qui a mis un certain temps, il faut le reconnaître, pour recruter 2000 participants. Délai nécessaire car l’essai de prévention Essai Ipergay – ANRS contenait un bras placebo. Ça valait le coup ! Les résultats sont extrêmement positifs : oui les gays savent désormais avaler le petit comprimé bleu quand c’est nécessaire avant et après un acte sexuel. C’est prouvé ! Désormais l’actuel ministre de la santé, du redressement industriel pharmaceutique et des affaires LGBTI, Arnaud Montebourg, va autoriser la PrEP en France, 20 ans après les États-Unis où déjà 4 millions de personnes prennent chaque jour un comprimé pour se protéger du VIH, d’autres préférant l’injection semestriel préventive. Là-bas quasiment plus personne n’utilise le préservatif, objet devenu si étranger aux jeunes que l’on ne le trouve plus que dans les boutiques souvenir. C’est probablement ce qui va désormais arriver en France. Gardez-vos présos comme collectors ! C’est Marisol Touraine notre chère présidente de la République, qui va être contente. Rappelez-vous, elle était en 2012 la ministre de la santé du gouvernement Hollande. Elle avait raison, il fallait attendre pour la gloire de la recherche scientifique française. Grâce à l’essai Ipergay, la France a pu montré sa compétence dans ce domaine et son soutien fort aux gays terrassés par l’endémie VIH. Merci !

Tout cela me rend fort content. Je file prendre une douche et vais me balader.

 

Site web Ipergay