Warning, association communautaire LGBT de prévention et de santé gaie, dénonce depuis sa création le rôle central que joue l’homophobie dans le développement des vulnérabilités sociales et psychologiques des LGBT, notamment des plus jeunes parmi lesquels on peut déplorer un taux de suicide élevé. Warning se joint donc pleinement à l’exigence portée par la Marche des Fiertés 2008 – « pour une école sans AUCUNE discrimination ! » – car toutes les discriminations doivent être d’abord et toujours combattues par l’éducation.

PNG - 143.5 ko

Mais comme une discrimination en cache souvent une autre, et que la politique du gouvernement attaque de jour en jour la solidarité de notre système de santé et de soins, Warning vous invite à la sérofierté ! Tel le « pride to be gay », il est aujourd’hui temps d’énoncer notre fierté sérologique. Singulièrement parmi les homosexuels, où du fait de l’endémie, la séropophobie à leur encontre peut être importante.

Qu’on ne se méprenne pas ! La sérofierté n’est pas exclusive : on peut assurément être fier d’être séronégatif. Seulement, les personnes séronégatives ne subissent pas d’exclusions en lien avec leur sérologie : la séroconversion, les effets visibles des traitements, les discriminations sociales et professionnelles ont des impacts maintenant bien connus et bien décrits sur les droits, la santé et le bien-être des personnes séropositives.

En offrant un regard positif de la condition séropositive, la sérofierté est d’abord une réponse progressiste pour les gays, pour en finir avec nos propres divisions : elles ont maintenu trop longtemps les conservatismes en prévention ; elles ont isolé les séropositifs dans la discordance et la culpabilité ; elles ont médiatisé une caricature des gays séropos qui légitime la pénalisation de la transmission du VIH. Ces divisions re-pathologisent les homosexuels et les séropositifs.

La sérofierté est donc une réplique pour toutes les minorités séropositives – et leurs proches serofriendly – qui n’acceptent plus les inégalités et les stigmatisations : hétéros, bis, trans’, prostitués, prisonniers, africains, amoureux sérodifférents, transfusés, s+ de naissance, etc.

La sérofierté est un choix individuel, éclairé et consenti, soutenant l’annonce d’une séroconversion et accompagnant le quotidien des séropositifs. Séropos ou séronegs, nos droits, notre bien-être et nos santés ne s’en porteront que mieux !

Alors, Sérofier-e-s ?