L’automédication est l’action de se procurer des médicaments sans ordonnance pour le traitement de certaines pathologies bénignes. Le plus souvent, cela se fait sous le conseil du pharmacien, ou parapharmacien, mais sans avis médical. Cela revient à dire que les personnes qui font de l’automédication s’exposent souvent à certains dangers. En effet, il est possible de prendre le bon traitement avec la mauvaise posologie et inversement. Où se procurer des médicaments sans ordonnance ? Quelles précautions prendre avec l’automédication ?

Automédication : faites vos achats dans une pharmacie en ligne

Pour vous fournir en médicaments en vente libre, vous n’avez pas forcément besoin d’ordonnance médicale. C’est grâce à cela que la plupart des gens font de l’automédication. Dans ce contexte, les pharmacies en ligne vous permettent de passer votre commande depuis votre salon, et de vous faire livrer. Pour éviter les tracasseries dans les files d’attente, vous pouvez commander vos médicaments en ligne juste en sélectionnant ce dont vous avez besoin.

Étant donné les risques liés à la consommation de médicaments non appropriés, il est important de lire attentivement la notice du médicament. Cette vigilance permet de s’assurer que ce médicament traite effectivement le mal pour lequel vous l’avez acheté. De plus, il est primordial de respecter la posologie qui vous a été communiquée, la durée du traitement ainsi que la façon dont il faut conserver le médicament.

La pharmacie physique est le lieu d’approvisionnement le plus connu pour l’automédication

Quand on parle de lieu d’approvisionnement de médicaments pour l’automédication ou pour toute autre raison, la pharmacie physique est le lieu le plus connu. En effet, bien avant l’arrivée des pharmacies en ligne, les pharmacies de quartier disposent de certains médicaments vendus sans ordonnance, tandis que d’autres ne peuvent être délivrés sans cette dernière.

Pharmacie automédication

L’automédication se fait avec des médicaments qui sont en vente libre. Vous pourrez en prendre suivant le conseil du pharmacien de l’officine, sans avis médical préalable. Cela est possible surtout pour le traitement de certaines pathologies de nature bénigne. Dans un tel contexte, il faudra être prudent avec le type de médicaments que vous prenez ainsi que la posologie pour éviter les surdosages.

Automédication : quand consulter ?

Le plus souvent, l’automédication est pratiquée pour calmer certains maux qui apparaissent par moment. Pour autant, il vient un moment où le traitement ne fonctionne plus et les douleurs persistent. Au lieu de changer de traitement et de tester d’autres molécules sans avis médical, il est préférable de se rendre chez un spécialiste.

Le fait de consulter permet d’éviter d’aggraver la situation, et vous donne la possibilité de recevoir le traitement véritablement adapté. Dans certains cas, vous pouvez avoir recours à l’automédication uniquement pour calmer la douleur quand elle est insupportable. Vous pourrez ensuite vous rendre à l’hôpital dans le but de recevoir un diagnostic du médecin avec la prescription du médicament adéquat.

Un grand nombre de personnes pratiquent l’automédication pour soulager ou soigner les petits bobos du quotidien. Cette pratique pouvant s’avérer dangereuse sur le long terme, il est important de consulter un médecin pour recevoir une véritable prescription.