Chaque grossesse est un grand moment dans la vie d’une femme. Un être humain grandit en votre sein et tout votre métabolisme change à grande vitesse. En Inde, la tradition veut que la femme enceinte fasse pendant cette période des massages, du yoga prénatal et qu’elle ait une alimentation adaptée. La tradition ayurvédique veut que la femme enceinte se nourrisse bien et prenne soin d’elle-même afin de garantir le bien-être du nourrisson bébé.

Qu’est-ce que l’ayurvéda ?

l’ayurvéda 
L’ayurvéda est une médecine traditionnelle venue de l’Inde. Son origine remonte à 3500 ans et signifie la connaissance de la vie. Il s’agit d’une médecine préventive qui enseigne comment prendre soin de soi afin de libérer les excès de dosha, d’unifier le corps physique et le corps spirituel. Cela passe par une alimentation spécifique, une excellente hygiène mentale, le yoga, la médiation, l’aromathérapie, les mantras, les odeurs et les gemmes. L’objectif est d’impacter positivement les sphères telles que :

  • Psychologique ;
  • Spirituelle ;
  • Physique ;
  • Et émotionnelle de la future maman.

Ainsi, les soins s’adaptent particulièrement aux phases de la grossesse, de la maternité et aux premières années de vie de l’enfant. Par ailleurs, vous pouvez visiter ce lien si vous souhaitez savoir davantage sur cette médecine.

Les différents massages ayurvédiques pour la femme enceinte

femme enceinte
Pendant la grossesse, c’est le massage Abhyanga prénatal qui est le plus administré aux femmes. Il consiste à enduire tout le corps d’huile de sésame chaude de la tête aux pieds. Ce traitement agit sur l’énergie de l’air (Vata) afin de réduire le stress et l’anxiété chez les femmes enceintes. Le massage Abhyanga prénatal a un effet stimulant sur la circulation sanguine et lymphatique afin de rendre les jambes et le corps moins lourds. Avec un corps plus léger et un esprit libéré de toute agitation, le massage abhyanga permet aux femmes d’aller à l’accouchement en étant plus détendues.

 L’ayurvéda après la naissance

Après l’accouchement, les femmes sont souvent fragilisées, se sentent démunies et surtout délaissées. Avant l’accouchement, tout leur entourage se pliait en quatre pour satisfaire leurs besoins. Dans la période post-natale, elles se sentent parfois délaissées. Les massages ayurvédiques viennent combler ce vide et permettent aux jeunes mères de se sentir accueillies et soutenues.

L’alimentation

Comme il est souligné dans cocottes magazine, l’alimentation fait partie intégrante de la tradition ayurvédique. Dans ce cas particulier, il est conseillé aux femmes enceintes de consommer des repas chauds aux saveurs douces. Le lait de vache ou tout autre lait d’origine biologique est un aliment que les femmes auront à consommer tout le long de leur grossesse. Il doit être pris chaud et aromatisé avec des épices ou du fenouil. Par ailleurs, vous pouvez visiter ce site pour découvrir quelques remèdes ayurvédique.

Le yoga

Le yoga est l’une des pratiques caractéristiques de la tradition ayurvédique. Les postures à adopter varient selon chaque trimestre de la grossesse. Pratiqué dès le quatrième mois de grossesse, le yoga a le don d’agir sur le corps et sur l’esprit de la femme enceinte. Il calme, tonifie et étire tout en résolvant des maux tels que le mal de dos. Les postures de stabilités sont à adopter pendant le premier trimestre. Au deuxième trimestre, il faut privilégier les postures d’étirement alors qu’au troisième trimestre, les postures d’ouverture du cœur sont les plus appropriées.