Aujourd’hui, le marché des cosmétiques pour homme est en pleine expansion. La demande des produits de soins pour la gent masculine s’est accumulée ces dernières années. Cela se comprend puisque certains problèmes deviennent récurrents. C’est le cas par exemple, de la calvitie . Si certains considèrent ce mal comme une fatalité et l’assument, d’autres le vivent comme un complexe. D’ailleurs, des études ont prouvé que la calvitie est l’un des plus grands complexes qui touchent la gent masculine. Un homme sur deux en souffre. Si vous vous retrouvez dans cette situation, faut-il se résigner ou la combattre? Si vous choisissez la deuxième option, la meilleure solution qui s’offre à vous est la greffe de cheveux. Cette technique a très tôt prouvé son efficacité, mais il faudra faire attention à ne pas se laisser duper par des escrocs qui s’improvisent chirurgiens. La greffe de cheveux, et si on parlait de ce sujet encore tabou?

Quels sont les différents types de greffes de cheveux qui existent?

Il existe deux types de greffes de cheveux proposés par les chirurgiens aujourd’hui sur le marché. Il s’agit de la FUT et de la FUE . Les connaître permettra de faire un choix en toute connaissance de cause. Avant tout choix, notez que le prix d’une greffe de cheveux varie selon le type d’opération que vous choisissez et selon plusieurs autres paramètres.

FUE (Excision d’unité folliculaire)

Follicular Unit Extraction signifie en français, excision d’unités folliculaires. À l’origine de cette chirurgie, c’était le mot «extraction» qui était utilisé en lieu et place de «l’excision». Le principe est resté le même jusqu’à la genèse de cette forme de greffe de cheveux. Il s’agit dans ce cas, de procéder à une extraction de follicules. Ces greffons sont pris un à un de façon homogène et de sorte à ne pas laisser de cicatrice à l’arrière du crâne du patient. Le praticien utilise pour ce faire, un petit poinçon de forme circulaire. Pour être efficace pour la tâche, le poinçon doit avoir un millimètre de diamètre. Il faut dire que ce type de greffes est la plus récente des deux cités plus haut.

FUT (greffe d’unité folliculaire)

La transplantation d’unités folliculaires (Follicular Unit Transplantation en anglais) est la forme de greffe de cheveux qui laisse souvent une cicatrice à l’arrière du crâne du patient. Ce type de greffe porte aussi le nom de la “méthode de la bandelette”. Le principe ici est un peu plus complexe. Il s’agit de retirer une portion de la peau et de la diviser en plusieurs groupes. Cette subdivision doit se faire suivant les unités folliculaires, et ce, à partir d’un microscope. Ce n’est qu’après cela que ces unités seront transplantées sur la partie attaquée par la calvitie. Il est à noter qu’en dehors de ces deux types de chirurgie de greffe de cheveux, il en existe d’autres. Ces dernières utilisent pour la plupart, des cellules souches. Cependant, elles restent encore en phase d’expérimentation jusqu’à ce jour.

Combien coûte une greffe de cheveux ?

Le tarif d’une greffe de cheveux n’est pas standard. Il varie en fonction du type de chirurgie choisi, de la taille de la zone concernée et du stade d’alopécie. Aussi, l’expérience du chirurgien joue fortement dans la balance du prix. Si la clinique est digne de confiance, le prix sera relativement plus élevé. Quoi qu’il en soit, vous devrez débourser entre 3 500 et 8 000 euros pour une greffe de cheveux si vous aspirez à un bon résultat. Notez que dans certains cas, vous pourriez être amené à prévoir un budget allant jusqu’à 10 000 euros. A contrario, si votre calvitie n’est pas encore développée, vous pourriez seulement dépenser 1 500 euros. Notez que selon les paramètres présentés plus haut, l’intervention peut s’étendre sur une durée comprise entre 2 et 8 heures.

Il faut préciser que les résultats ne sont pas automatiquement perceptibles après la chirurgie. Dans la plupart des cas, il faut s’attendre à ce que la majorité des cheveux greffés tombent après la chirurgie, soit entre 4 et 8 semaines. La première cause de cette chute, c’est l’utilisation des shampoings. Cela marquera le début d’une phase de croissance pour ces cheveux. Ces derniers seront alors totalement développés au bout de 12 mois au moins.

Si après ce temps, les résultats ne sont toujours pas perceptibles, vous n’aurez qu’à renouveler l’opération. Idéalement, il faudra procéder à une greffe de cheveux deux ou trois fois dans votre vie pour suivre l’évolution d’une calvitie.

Comment trouver un chirurgien de confiance pour le traitement ?

Les arnaques sont monnaie courante dans le secteur de la chirurgie de greffe de cheveux. Cela étant, vous devez être assez méticuleux sur le choix de votre clinique. D’entrée, vous devez miser sur l’expérience du chirurgien. En effet, très peu de praticiens sont assez compétents pour réaliser cette opération dans les règles de l’art. Pour espérer un bon résultat, il est indispensable que chaque cheveu soit placé au bon endroit. L’autre paramètre à prendre en compte, c’est le coût de la chirurgie. Il ne faut pas se voiler la face. La greffe de cheveux est un procédé relativement onéreux. Les enseignes qui baissent anarchiquement les tarifs dans le simple but d’attirer de la clientèle sont à éviter. La qualité du traitement est généralement biaisée dans ces cas.

Un chirurgien compétent prendra le temps d’analyser votre situation afin d’identifier en amont, la cause de votre problème. Mieux, il évaluera la situation du reste de vos cheveux afin d’anticiper sur ce qui leur arrivera dans l’avenir. C’est ce qui vous permettra de profiter de la chirurgie même dans votre vieillesse. Ainsi, un praticien trop pressé est à éviter. En règle générale, le spécialiste vous proposera des traitements alternatifs pour la chute de vos cheveux. La chirurgie ne sera alors envisageable qu’en dernier recours. L’autre paramètre à prendre en compte, c’est la confiance que vous inspire le praticien. Vous serez en partenariat avec ce dernier sur une longue période. Pour cela, évaluez votre capacité à vous entendre. Aussi, les avis des anciens patients de la clinique doivent être pris en compte. Misez donc sur la qualité en lieu et place de la quantité (du nombre de patients déjà traités par le praticien). D’un autre côté, il est préférable de faire appel à une clinique haut de gamme pour le traitement. Cela permettra de mettre plusieurs compétences à profit pour vous servir (les infirmières, les techniciens, le docteur…). De façon particulière, certaines tâches devront être exécutées par un docteur assermenté. Il s’agit notamment de :

  • découpage de la peau ;
  • injection de l’anesthésiant ;
  • gestion de l’implantation.

Il faudrait que ce docteur sollicité soit habitué à travailler sur de telles situations.

Comment se déroule le traitement ?

Selon que vous choisissez d’opter pour un type de greffe ou pour un autre, le déroulement de la chirurgie peut varier. Pour commencer, il faut prélever des greffons derrière le crâne. En règle générale, ces cheveux sont génétiquement programmés pour ne jamais s’enlever. Après le prélèvement, l’opération peut réellement démarrer. Elle se fera sous anesthésie locale de la partie concernée. Il faudra implanter les cheveux un à un. C’est ce qui vous permettra d’obtenir un résultat optimal. En moyenne, il faut entre deux et trois sessions pour avoir une densité optimale et sur une durée définitive. À noter que certaines croûtes et des taches rouges peuvent se faire remarquer sur les points où ont été insérés les cheveux. Il faudra attendre 10 jours environ pour qu’elles disparaissent. De même, il faut aussi dire que 10% de vos cheveux tomberont naturellement à partir de 50 ans qu’ils soient implantés ou non.

Comment se fait le suivi du traitement ?

Après l’opération, le docteur fera des check-up régulièrement pour suivre l’évolution de la procédure. Idéalement, vous devez repartir en consultation une fois pendant les deux premières semaines. Une autre consultation est requise après 6 mois et un autre, après un an. Au bout de 10 ou de 15 ans, il faudra aussi faire une autre chirurgie. Cela vous permettra d’éviter toute perte de cheveu supplémentaire. Après la chirurgie, vous devez surveiller certains signes importants. La douleur est l’un des signes annonciateurs d’une infection. Ainsi, dès que vous ressentez des douleurs sur certaines zones où le cheveu a été greffé, tournez-vous vers le praticien. Il faut aussi dire que la greffe de cheveux n’est pas la seule solution contre la calvitie. La tricopigmentation a également prouvé son efficacité. Cette technique vise à tatouer le cuir chevelu d’une même couleur que les cheveux. Cela donne l’illusion à la personne qui regarde votre tête que vous avez plus de cheveux que ce que révèle la réalité. Cette technique a un coût variable entre 500 et 5 000 euros selon l’étendue de la zone atteinte.

Le bémol de cette méthode c’est que son efficacité reste limitée dans le temps. En effet, il faut espérer garder cette forme de tatouage particulière sur une période allant d’un à 3 ans. Aussi, il faudra l’entretenir régulièrement pour atteindre ce résultat.

Quoi qu’il en soit, retenez que la greffe de cheveux est la meilleure recommandation pour combler la chute des cheveux. Il faut cependant faire attention au choix du chirurgien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.