La dépendance au tabac est une véritable épreuve où seule la volonté ne suffit pas pour s’en défaire. De nombreux fumeurs ont essayé d’arrêter définitivement la consommation du tabac, mais la majorité reprend après un temps d’abstinence. De nombreuses raisons peuvent expliquer cela. Soit ils n’arrivaient pas à trouver une alternative suffisamment solide, soit ils ne voulaient juste pas renoncer à la sensation que leur procure la nicotine. Cependant, il existe bien une alternative qui fait ses preuves : la cigarette électronique. Découvrez à travers cet article ce qu’est l’e-cigarette et comment réussit-elle à substituer la cigarette classique.

E-cigarette : Clarification du terme

La cigarette électronique, encore appelée l’ecigarette ou encore vapoteuse, est un dispositif électronique qui génère de fines particules en suspension dans un milieu gazeux. Pour être plus explicite, c’est un appareil qui fonctionne à l’électrique et qui génère de la vapeur. Contrairement à la fumée produite par la cigarette classique, cette vapeur ne contient aucune substance dérivée du tabac.

Elle est présentée comme une alternative moins nocive du tabac et constitue de ce fait un substitut de sevrage tabagique. Elle est d’ailleurs très agréable à la consommation contrairement à la classique qui provoque des irritations de la gorge et des problèmes respiratoires. En effet, elle offre une variété de parfums aux saveurs délicieuses. C’est à vous que revient le choix du goût de votre vapeur.

La diversité de ses parfums fait toute la force et l’originalité de cet appareil. Vous pouvez visiter kelklope pour avoir une idée précise sur les variétés disponibles sur le marché et par la même occasion bénéficier d’un comparateur de prix sur les e-cigarettes.

Les différents composants de l’e-cigarette

 Elle se compose essentiellement de deux composants fondamentaux. Cependant, pour faire fonctionner le dispositif, il faut rajouter d’autres éléments. Il s’agit entre autres :

  • De la batterie ;
  • Du clearomiseur ;
  • Et de l’e-liquide (le troisième élément indispensable).

La batterie

Elle constitue le socle de la cigarette électronique. Elle a pour rôle de stocker de l’énergie électrique pour chauffer la résistance du dispositif. La batterie se distingue sous plusieurs formes. À sa création, la cigarette électronique ne disposait que de batteries tubulaires. L’idée était de rester dans le même schéma que la cigarette classique. Avec le temps, les formes se sont diversifiées en carré (box), rectangle, etc.

Ces nouvelles formes avaient pour principal avantage d’offrir plus d’autonomie à la batterie. Toutefois, la puissance est variable d’un modèle à un autre. En effet, plus l’intensité du courant envoyé dans la résistance est forte et plus la quantité de vapeur produite est conséquente. Néanmoins, il est possible pour certains modèles de réguler cette puissance à souhait.

Le clearomiseur

Il représente la partie supérieure de la cigarette électronique. Le clearomiseur dispose d’un réservoir en pyrex dans lequel se retrouve l’e-liquide et d’une résistance. Cette dernière doit être changée régulièrement (après 2 à 3 semaines d’utilisation). En effet, elle contient un fil résistif et des mèches de coton. Ce sont ces dernières qui se chargent de transporter l’e-liquide jusqu’au fil résistif.

À l’allumage de la cigarette électronique, le fil résistif est chauffé et provoque ainsi une bouffée de vapeur parfumée. Tout cela est possible grâce au système d’airflow. C’est lui qui permet l’arrivée de l’air au dispositif. Sa taille influence l’intensité du tirage d’air. Grâce à l’embout buccal, vous pouvez aspirer dans votre clope, sans craindre la chaleur produite par la résistance. Elle joue ainsi un rôle de protecteur.  

L’e-liquide

Il constitue l’élément fondamental de votre expérience vape. L’e-liquide est le constituant qui offre les divers parfums et principalement le goût aromatisé de la vapeur. Il vous permet un libre choix de vos parfums préférés. Vous avez donc cette possibilité d’authentifier votre expérience et la rendre unique. Contrairement à la cigarette classique, l’e-liquide contient peu de substances, ce qui le rend doux et léger à vapoter.

Ses principaux constituants sont la Glycérine Végétale et le Propylène Glycol. Ces deux composants ont pour rôle principal d’accentuer le goût et la sensation afin de rendre votre expérience plus proche de celle avec la cigarette classique. C’est un moyen visant à vous défaire peu à peu de la nicotine. Toutefois, il ne faut en aucun cas associer ce liquide à d’autres composants. Que ce soit de l’alcool ou encore des poudres d’arômes, il faut éviter de les associer à l’e-liquide. Non seulement vous risquez de mettre en danger votre organisme, mais également de gâcher l’expérience du vapotage.

Mode de fonctionnement

C’est déjà un grand pas d’acheter la cigarette électronique. Ensuite vient l’étape du fonctionnement. Vous devez être capable de maîtriser succinctement au minimum le fonctionnement de votre appareil. Cela vous évite de paniquer lors d’un dysfonctionnement et d’apporter une solution adaptative. C’est d’autant plus important dans l’entretien du dispositif, car certains composants sont à renouveler périodiquement.

Lorsque vous prenez l’appareil, il existe un système d’allumage qui peut être décliné sous divers noms. Cela dépend du constructeur et du pays dans lequel l’appareil est fabriqué. Cependant, vous aurez plus tendance à le voir en français ou en anglais. Généralement, vous observez un emplacement sur lequel il est écrit « fire » ou « switch ». Il s’agit en effet du bouton d’allumage.

Avec la diversité des formes de la cigarette électronique, les boutons d’allumage se déclinent également sous plusieurs formes. Vous les trouverez parfois sous un simple bouton à cliquer et d’autres fois sous des formes comme une gâchette. Lorsque vous l’actionnez, la décharge produite par la batterie est envoyée directement à la résistance.

C’est une pièce métallique qui reçoit l’e-liquide par le biais d’une mèche de coton située au cœur du clearomiseur. Pour catalyser le processus, un airflow favorise l’arrivée d’une quantité contrôlée d’air dans le dispositif. Après avoir reçu l’électricité, les fils résistifs contenus dans la résistance se mettent à chauffer pour ensuite provoquer la vaporisation de l’e-liquide.

En posant les lèvres sur l’embout buccal, vous aspirez la quantité de vapeur que vous souhaitez pour vapoter votre clope. Pour une quantité plus conséquente de la valeur, les constructeurs ont permis de réguler la taille de l’airflow. Ainsi, vous avez la possibilité d’adapter la quantité de vapeur produite à vos envies. Toutefois, prenez la peine de savourer chaque bouffée afin de profiter pleinement de votre expérience de vapotage e-cigarette.

Les règles d’utilisation

Si vous n’aviez pas l’habitude d’utiliser cette nouvelle version de la cigarette classique, ces instructions sont très importantes, voire déterminantes dans votre première expérience.

En premier lieu, il faut adopter la bonne technique d’inspiration. Celle-ci n’a rien à voir avec la cigarette classique. En effet, elle est légèrement plus longue que cette dernière. Il faut prendre la peine de la tirer lentement avec délicatesse et douceur. Avec cette technique, vous profitez mieux du parfum et du goût des arômes.

Ensuite, avant la toute première utilisation de votre dispositif, il est nécessaire d’imbiber d’eau la mèche de coton. Sa constitution sèche au départ peut rapidement vous envoyer un goût de brûlé. En adoptant cette technique, vous évitez de casser la résistance. Elle est renouvelable à chaque changement de résistance.

Enfin, il faut penser à prendre un deuxième ou plusieurs e-cigarettes en réserve. Cela vous permet de supprimer la tentation de la cigarette classique lorsque la batterie du dispositif est déchargée. Il faut également penser à prendre un e-liquide compatible avec votre dispositif. Pour savoir si l’e-liquide est compatible ou pas avec votre appareil, il suffit de consulter la fiche laissée par le constructeur.

Avantages

 La cigarette électronique présente de nombreux avantages aussi bien pour votre bien-être que pour vos économies.

Tout d’abord, la cigarette électronique est indéniablement moins nocive que la cigarette classique. Leurs compositions sont diamétralement opposées. Le tabac contient des additifs chimiques et des substances dangereuses pour l’organisme telles que le goudron, le monoxyde de carbone, l’ammoniac etc. Par contre, l’e-cigarette ne contient qu’un minime de substances, le tout accentué par les divers arômes.

La cigarette électronique est un substitut incontestable du tabac. C’est la base même de son invention. Elle aide le fumeur à ne plus dépendre de la nicotine. Pour cela, l’e-cigarette reproduit tout ce que cherche le fumeur, à savoir la fumée, le goût de la nicotine, les irritations. En plus de la reproduire, la cigarette électronique ouvre d’autres portes de saveurs aux fumeurs. Elle ne force pas un arrêt brutal de la dépendance du fumeur à la nicotine, mais aide plutôt le fumeur à se débarrasser progressivement du tabac.

La cigarette électronique favorise de grandes économies. En France, le prix moyen d’un paquet de cigarettes avoisine les 12€. En faisant un point annuel, si vous êtes un fumeur régulier, l’addition devient vraiment salée. L’e-cigarette ne coûte pas cher et en plus de cela, c’est l’investissement du départ qui est primordial. Après utilisation, vous n’avez qu’à recharger votre dispositif pour une nouvelle utilisation. Les seules autres dépenses vont constituer l’achat de fioles d’e-liquide et le changement rare fois de quelques pièces. En plus des prix, il en existe une panoplie. C’est à vous de l’acheter selon vos moyens.

Pour finir, l’e-cigarette protège votre entourage et est très écologique pour l’environnement. Les mégots de cigarettes classiques prennent assez de temps pour se dégrader dans la nature. En plus de ce détail, l’environnement est constamment pollué. En optant pour l’e-cigarette, vous vous engagez à protéger l’environnement et votre entourage.