Si vous traînez un problème gingival, une maladie parodontale, une carie ou une blessure de la gencive, vous devez envisager un implant dentaire. Cette opération vous permettra de corriger les défauts de votre mâchoire et de prendre soin de vos dents. Et si vous hésitez à y recourir, sachez que plus de 400 000 Français optent chaque année pour un implant dentaire. Pour en savoir plus, nous vous présentons ici toute la procédure de A à Z.

Qu’est-ce qu’un implant dentaire et pourquoi le réaliser ?

Après la détérioration de la racine naturelle ou suite à la perte d’une dent, l’implant dentaire apparait comme la meilleure solution. Elle consiste à insérer de manière permanente une racine artificielle dans la mâchoire. Celle-ci servira ensuite de support pour une nouvelle dent artificielle.

Par contre, si la racine naturelle demeure encore en bon état et que vous souhaitez juste remplacer la dent, votre dentiste pourra vous poser uniquement une dent sur pivot ou une couronne dentaire. C’est pour cela que vous devez toujours solliciter un professionnel compétent pour votre implant dentaire. En contactant par exemple le médecin Ari Elhyani expert en sourire, vous retrouverez très vite la beauté et la santé de votre mâchoire.

Retenez également que l’implant dentaire se compose de trois éléments distincts à savoir :

  • L’implant : il s’insère dans l’os de la mâchoire ;
  • Le pilier : il se pose directement sur l’implant ;
  • La couronne dentaire : il coiffe le tout.

L’implant se révèle utile pour de multiples raisons. Avant tout, il vous permet de retrouver le confort de votre bouche, avec le bon état de votre dent malade. Ensuite, cette opération vous garantit un aspect 100 % naturel, ce qui améliore le côté esthétique de votre mâchoire.

Combien coûte réellement un implant dentaire ?

Avant d’envisager un implant dentaire, vous ne devez pas oublier d’évaluer les dépenses afin de prévoir le budget nécessaire. Mais rassurez-vous : il ne vous ruinera pas ! Par conséquent, le prix ne doit pas être un moteur. Pour dissiper vos doutes, retenez déjà que le coût total de l’opération dépend de certains critères clés tels que :

  • La technique de chirurgie adoptée par le praticien (après consultation) ;
  • La qualité et le nombre d’implants utilisés ;
  • Le secteur de la mâchoire concerné et l’état des dents ;
  • Le cabinet dentaire choisi (clinique, centre dentaire, bloc opératoire hospitalier, etc.) ;
  • La zone géographique (une grande ville, à Paris, en province, etc.) ;
  • La réputation et l’expérience du chirurgien-dentiste.

Toutefois, selon le cabinet dans lequel vous vous rendez pour l’opération, vous pourrez bénéficier d’un forfait ou d’un prix pour chaque pièce. Ne manquez donc pas de vous renseigner auprès de trois ou quatre professionnels afin de comparer les offres. Et pour éviter les mauvaises surprises, prenez le soin d’évaluer les prestations et le niveau de service disponible pour trouver la solution qui vous convient.

De manière plus précise, en France, un implant dentaire et son pilier pourraient vous coûter entre 700 € et 1500 €. En détail, le prix moyen d’un implant s’estime à 1200 € et la couronne s’évalue entre 600 € et 100 € (couronne céramo-métallique). Au total, la procédure complète (pilier, couronne, implant) pourrait se situer entre 1500 € et 2500 € environ. N’oubliez pas non plus que certains frais supplémentaires et indispensables pourraient s’ajouter à ces dépenses. C’est le cas des éléments comme :

  • Le pilier et la prothèse (couronne dentaire, bridge dentaire, etc.) ;
  • La radiographie, la radio panoramique et le scanner ;
  • L’extraction dentaire et l’augmentation du volume osseux ;
  • La greffe osseuse et le comblement de sinus.

Les principaux types d’implants dentaires

Au moment de réaliser un implant dentaire, votre médecin vous proposera de multiples solutions. C’est à vous de choisir ce qui vous convient, et qui s’adapte à votre budget. De plus, les types d’implants dentaires se distinguent par des caractéristiques techniques précises. Voici les plus adoptés aujourd’hui :

  • L’implant dentaire traditionnel : il mesure entre 10 et 20 mm de long et possède un diamètre de 1 à 3 mm. Vous le reconnaitrez par sa forme de vis, sa base plus large et son bout en pointe arrondie. Il demeure généralement en titane et exige une bonne épaisseur d’os pour bien s’insérer dans la mâchoire ;
  • L’implant dentaire basal : beaucoup plus long qu’un implant classique, ce modèle mesure jusqu’à 5 cm de long. Il convient aux patients qui ne disposent pas d’une épaisseur osseuse suffisante. En effet, il s’insère dans l’os en profondeur et ne requiert pas une greffe osseuse. Toutefois, il pourrait entraîner des complications post-opératoires ;
  • Le mini-implant dentaire : celui-ci reste plus court que les autres et mesure moins de 10 mm. Il se visse dans l’os sans aucune procédure chirurgicale invasive. Il se caractérise par une tête ronde et un système d’attache doté d’un joint torique (c’est la connexion avec la couronne). Cet implant constitue une solution alternative pour ceux qui ne supportent pas les implants classiques.

Comment se déroule un implant dentaire ?

La procédure d’un implant dentaire comprend de multiples étapes. Chacune d’elles demeure importante et conditionne la suite de l’opération. Mais retenez qu’elle ne requiert pas une hospitalisation : elle se déroule en une seule séance.

La préparation à la pose d’implant dentaire

Avant l’implant dentaire proprement dit, vous devez préparer votre corps et surtout votre bouche pour l’opération. Dans un premier temps, prenez un rendez-vous chez votre dentiste pour discuter et aborder les points essentiels. C’est l’occasion de définir la forme et la dimension des os autour de la zone soignée, ainsi que l’utilisation ou non de l’anesthésie (locale ou générale). Ceci dépendra du nombre d’implants, de la complexité de l’opération, de l’anxiété du patient et de la technique adoptée.

De même, durant l’examen préliminaire, votre chirurgien-dentiste devra procéder à une radiographie de la mâchoire pour évaluer l’état des dents. Il pourra aussi réclamer des scanners pour mieux scruter la structure osseuse. Enfin, vous pourrez décider ensemble de la meilleure procédure pour le traitement. Et si vous avez des préoccupations, n’hésitez pas à poser des questions. C’est le moment de tout savoir sur ce qui vous attend.

Les principales étapes de l’implant dentaire

Après la première consultation avec votre dentiste, vous aurez défini une date pour l’intervention. C’est le moment de passer à la phase active de l’implant dentaire. Pour commencer, le médecin réalisera différentes greffes pré-implantaires. Si l’os du maxillaire n’est pas assez épais pour recevoir un implant dentaire, le dentiste comblera d’abord le sinus maxillaire. Ceci permettra à l’os de la mâchoire de retrouver une hauteur suffisante pour l’implant. Ensuite, il procèdera à la pose de l’implant et du pilier :

  • Il incisera la gencive pour exposer l’os, puis y percera un trou destiné à recevoir l’implant ;
  • Il insèrera l’implant dans la mâchoire, et recoudra celle-ci pour protéger la zone des chocs ;
  • Durant la cicatrisation des tissus osseux et des gingivaux, l’implant fusionnera avec l’os (entre 4 et 6 mois) ;
  • Le dentiste installera le pilier (un piquet dépassant des gencives) pour relier la dent de remplacement à l’implant ;
  • Après la pose de l’implant et du pilier, le médecin posera la couronne dentaire (elle doit être fabriquée sur-mesure, avec les empreintes de vos dents).

C’est ainsi que se déroule l’implant dentaire. Toutefois, s’il vous manque plus d’une dent, le dentiste pourrait vous proposer une prothèse amovible sur implants. Moins coûteuse, elle vous garantira aussi un excellent confort et un aspect naturel.

Autres informations utiles sur l’implant dentaire

Pour mieux vous préparer à l’implant dentaire, vous devez vous renseigner sur tous les aspects de l’opération. Avant de finir, nous vous donnons ici d’autres informations utiles.

Les possibles contre-indications à l’implant dentaire

En règle générale, pour recevoir un implant dentaire, vous devez être en bonne santé. Et si vous avez une contre-indication à la chirurgie, vous ne pourrez pas non plus bénéficier de ce remplacement. C’est pour cela que vous devez compléter un questionnaire médical avant l’implant dentaire. Le dentiste pourrait aussi demander une prise de sang ou d’autres tests. En bref, voici d’éventuelles contre-indications à cette opération :

  • Le diabète : votre taux d’hémoglobine glyquée (HbA1C) doit être inférieur à 7,0 ;
  • Le cancer : les traitements contre le cancer affaiblissent le système immunitaire. Attendez leur fin pour envisager une chirurgie ;
  • L’orthodontie : si vous souhaitez aligner vos dents, faites-le avant la pose de l’implant dentaire ;
  • Les anticoagulants : si vous prenez des anticoagulants, ils pourraient augmenter le risque d’hémorragie. Écoutez donc l’avis de votre médecin ;
  • Autres contre-indications : les maladies cardiaques touchant les valves, l’insuffisance cardiaque sévère, les maladies immunologiques, la séropositivité, la toxicomanie ou l’alcoolisme, une maladie psychiatrique, une grossesse, etc.

Les règles d’entretien de l’implant dentaire

Après l’opération, vous devez attendre une cicatrisation parfaite de la gencive et une intégration complète de la dent dans la mâchoire. Ensuite, vous devez entretenir votre implant dentaire de la même manière que vos dents naturelles. Il s’agira donc de maintenir une hygiène bucco-dentaire impeccable. De même, les jours suivant l’intervention chirurgicale, vous devez bien vous reposer et éviter les activités physiques. Ceci permettra d’accélérer la cicatrisation de la gencive.

Et pour soulager la douleur et réduire l’inflammation, vous pouvez également appliquer du froid sur la zone concernée. Toutefois, évitez de mettre la glace en contact direct avec la lésion. De toutes les manières, vous pouvez demander l’avis de votre dentiste pour savoir comment mieux prendre soin de votre implant dentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.