Grave complication de certaines maladies respiratoires et cardiovasculaires, l’insuffisance cardiaque chronique est une pathologie qui touche le plus souvent les personnes ayant plus de 75 ans. Quelles en sont les principales causes ? Existe-t-il des traitements efficaces contre l’insuffisance cardiaque chronique ? Si vous aussi vous vous posez ces questions et que vous souhaitez disposer du maximum d’informations sur cette pathologie qui est considérée comme une maladie de la personne âgée, alors vous êtes au bon endroit. Voici toutes les précisions qu’il vous faut sur les symptômes, causes et traitements de l’insuffisance cardiaque chronique.

L’insuffisance cardiaque chronique : qu’est-ce que c’est ?

On parle d’insuffisance cardiaque chronique lorsque le cœur n’est plus en mesure de pomper le sang comme il se doit afin d’assurer une bonne oxygénation de l’ensemble des organes. Autrement dit, le cœur ne parvient plus à bien jouer son rôle. Cette pathologie se traduit principalement par un rapide essoufflement et une fatigue suite à la réalisation d’un simple effort physique.

Notons que l’ICC n’apparait pas du jour au lendemain, mais plutôt de façon progressive. Cela s’explique par le fait que cette maladie est en réalité une complication sur le long terme, d’un problème respiratoire (bronchite chronique par exemple), d’un problème cardiaque (souci de valvules ou infarctus…) ou d’un problème vasculaire. Pour que les personnes touchées puissent continuer à avoir une vie normale, des traitements comme le médicament cardensiel peuvent être adoptés. Quelles sont cependant les différentes causes d’une ICC ?

Les principales causes de l’insuffisance cardiaque chronique

Comme indiqué dans le précédent paragraphe, différents troubles peuvent entrainer une insuffisance cardiaque chez les patients. Selon le cas, il peut s’agir de :

  • Troubles cardiaques,
  • Troubles respiratoires,
  • Troubles circulatoires.

Troubles cardiaques

Les troubles cardiaques sont considérés comme l’une des principales causes de l’insuffisance cardiaque chronique. En effet, on estime à 70 %, le nombre de cas engendrés par les soucis d’artères coronaires. Parmi ces derniers, nous pouvons citer par exemple l’angor qui est aussi connu sous l’appellation d’angine de poitrine. Lorsqu’elles ne sont pas traitées comme il se doit, les arythmies peuvent aussi causer une ICC. Par ailleurs, les personnes souffrant d’une malformation cardiaque congénitale peuvent elles aussi être touchées par cette pathologie dans le cas où le cœur finit par se fatiguer.

Troubles respiratoires

Diverses maladies respiratoires peuvent être à l’origine d’une ICC. C’est le cas par exemple d’une bronchite pulmonaire, d’un emphysème ou tout simplement d’une bronchite chronique. En effet, quand les poumons sont défaillants, le sang a du mal à y circuler normalement et le ventricule droit se retrouve alors à faire des efforts supplémentaires pour assurer une circulation sanguine suffisante. Lorsqu’une telle situation perdure, le patient a de grandes chances de développer une ICC.

Troubles circulatoires

À l’instar des troubles cardiaques, les troubles circulatoires peuvent eux aussi engendrer une ICC. Cette dernière est en effet causée dans environ 20 % des cas, par une hypertension artérielle que les traitements n’ont pas réussi à contrôler. Chez les patients souffrant d’hypertension artérielle, le cœur doit en effet pomper beaucoup plus que la normale pour réussir à faire circuler le sang comme il se doit, ce qui bien évidemment le fatigue assez rapidement. Il faut aussi s’appesantir sur le fait que l’hypertension artérielle a un véritable impact négatif sur les artères coronaires. Ainsi, lorsque la demande en oxygène de l’organisme augmente, elles ne parviennent plus à bien se dilater.

Qui peut souffrir d’une insuffisance cardiaque chronique ?

Le plus souvent, les personnes qui souffrent de cette pathologie se trouvent dans une moyenne d’âge de 70 ans. En France par exemple, l’âge moyen des patients touchés par ce mal est de 74 ans. L’insuffisance cardiaque chronique est de ce fait considérée comme une « maladie des personnes âgées ». Comme nous l’avions expliqué plus haut, elle est le plus souvent causée par des problèmes respiratoires, circulatoires ou cardiaques. En général, elle ne survient donc que chez les personnes qui ont l’un ou plusieurs de ces troubles. Une ICC pourra donc plus facilement se développer au fil du temps chez un patient ayant l’un des problèmes de santé ci-dessous :

  • Une embolie pulmonaire,
  • Une angine de poitrine,
  • Un infarctus du myocarde,
  • Des problèmes respiratoires chroniques.

Pour finir, il faut souligner qu’en France, plus de 100 000 nouveaux cas d’ICC sont diagnostiqués chaque année. On estime par ailleurs que le nombre de décès lié à cette pathologie s’élève à environ 30 000 par an.

Les symptômes

D’un patient à un autre, les symptômes d’une ICC peuvent varier. Ceux que l’on observe le plus souvent sont :

  • Les palpitations cardiaques,
  • L’essoufflement, même après un petit effort,
  • La prise de poids (à cause de la rétention d’eau),
  • Le fréquent besoin d’uriner durant la nuit,
  • La soif constante (cela est dû au fait que le corps veut améliorer son volume sanguin),
  • La fatigue constante.

Certains malades peuvent aussi présenter des symptômes tels que des problèmes de foie, le ballonnement du ventre, des œdèmes des jambes ou encore des lourdeurs digestives. Pour un diagnostic sûr et approprié, il est conseillé de se tourner vers un professionnel de santé. Ce dernier pourra alors effectuer les analyses nécessaires.

Traitements appropriés

Afin d’améliorer la qualité de vie des personnes qui souffrent de cette pathologie, des médicaments sont généralement prescrits. Outre le fait qu’ils permettent de diminuer les symptômes, ces derniers contribuent aussi à prévenir/éviter la survenue de certaines complications. Dans la grande majorité des cas, ces médicaments sont pris à vie. Pour un résultat optimal, il est bien évidemment primordial de suivre l’ensemble des recommandations émises par le professionnel de santé. Les médicaments recommandés sont de différents types et présentent les caractéristiques ci-après :

  • La prévention de la rétention d’eau,
  • Le renforcement du cœur,
  • L’inhibition de l’action ou de la formation d’angiotensine II.

En fonction des symptômes que présentent les malades, il revient en outre au professionnel d’adopter et prescrire le traitement adéquat. Il est donc primordial de se tourner d’abord vers un spécialiste de la santé avant la prise d’un traitement.

Au total, l’insuffisance cardiaque chronique est une pathologie qui touche essentiellement les personnes âgées. Elle survient progressivement chez les patients ayant des problèmes circulatoires, cardiaques ou respiratoires. Pour réduire les symptômes et permettre aux malades d’avoir une meilleure qualité de vie, les professionnels de la santé établissent d’abord un diagnostic et proposent ensuite un traitement adéquat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.