Les punaises de lit sont depuis plusieurs années les premiers envahisseurs contre lesquels interviennent les sociétés de désinsectisation. Elles n’ont pas disparu ; elles sont encore bien présentes dans le vécu quotidien de plus d’un.

Les punaises de lit, c’est quoi exactement ?

De forme aplatie, les punaises de lit sont des insectes suceurs qui se développent dans les chambres à coucher. Elles se glissent facilement dans les coutures de matelas. Leur mode de vie les rend difficiles à détecter. Les punaises de lit fuient la lumière. Elles se cachent pour trouver l’obscurité et ne sont actives que la nuit. De couleur brun-rouge, elles ne sautent pas et ne volent pas. Leur durée de vie moyenne est de 5 à 6 mois. Elles peuvent vivre plus d’un an sans se nourrir. Adultes, leur taille varie entre 4 et 7 mm. Elles se nourrissent de sang et peuvent piquer jusqu’à 90 fois en une seule nuit. Elles s’alimentent tous les 3 à 7 jours. Certaines personnes sont très sensibles à leurs piqûres. Celles-ci peuvent causer des démangeaisons atroces. Les punaises de lit sont des insectes particulièrement sensibles aux températures.

En effet, cet insecte se développe au-dessus de 13 °C. Mais, en dessous de 9 °C, la punaise ne s’alimente plus ; sa croissance est arrêtée, et elle entre en hibernation. Les punaises de lit sont attirées par la chaleur dégagée par les êtres humains. Cependant, elles ne restent sur leur hôte que quelques minutes au plus, le temps de la morsure. Elles cherchent un refuge dans les endroits confinés obscurs, derrière les papiers peints, dans la literie, dans les fissures et dans les fentes des ouvrages en bois, sous les tapis, derrière les panneaux pour y déposer leurs œufs. Les punaises de lit peuvent envahir rapidement votre environnement à cause de leur capacité exceptionnelle de prolifération. En effet, près de 200 œufs peuvent être déposés sur une période de 4-5 jours, causant une infestation rapide des lieux.

Les punaises de lit, d’où proviennent-elles ?

Les punaises de lit peuvent envahir des logements propres, comme des logements insalubres. Les gares, les aéroports, les bateaux, les avions, les trains, les métros, les cinémas, le bureau, les colonies de vacances, les crèches, les écoles, les vestiaires de restaurants, les hôtels sont les points névralgiques de contamination. La contamination des logements peut donc se faire aussi bien par les déplacements fréquents (voyages, déménagements…) que par l’introduction dans les habitations d’objets usagés (meubles et de vêtements d’occasion). Toutefois, c’est le nombre de cachettes disponibles qui aide les punaises à proliférer plus rapidement.

Les punaises de lit, quels risques pour la santé ?

En dehors des démangeaisons que provoquent les piqûres, les punaises ne sont pas vraiment nuisibles pour la santé. Il faut préciser que les effets des piqûres peuvent varier selon les personnes. Très discrètes ou au contraire très rouges et enflées, elles produisent de fortes démangeaisons. Certaines personnes déclenchent même des réactions allergiques faisant apparaître de très forts gonflements cutanés. Aussi, les piqûres peuvent rapidement s’infecter. Les démangeaisons peuvent aussi provoquer des insomnies, tellement elles sont fortes. Le manque de sommeil dû à une invasion de punaises de lit peut être très difficile à vivre. Il peut entraîner une déstabilisation psychologique.

Comment les détecter ?

Les punaises sont difficiles à repérer. Elles peuvent passer inaperçues et se cantonner à quelques piqûres, que vous associerez à des piqûres de moustiques ou d’araignées. Il faut parfois une loupe et une lampe de poche, car elles se logent souvent dans des recoins improbables : étiquette du matelas, ourlets d’un rideau, vis ou lattes du lit, livres, tableaux. Vous remarquez sur votre peau des lignes régulières de piqûres. Souvent, la peau est rouge, enflée et vous démange. On les repère parfois aux traces de sang qu’elles peuvent laisser sur les draps ou à leurs déjections, de petites taches noires. On peut également les repérer grâce à leurs œufs. Ils sont blanchâtres, de taille ovale et mesurent quelques millimètres. Si vous avez été piqué par un insecte la nuit, en particulier sur les endroits découverts du corps (visage, mains, pieds, avant-bras), recherchez sur vos draps des traces de sang étroites et en longueur et des traces d’excréments brun foncé. Examinez soigneusement votre lit, votre sommier et vos oreillers, en particulier les coutures. Si vous n’êtes pas convaincus, vous pouvez toujours faire appel à un professionnel pour une détection canine.

La détection canine des punaises

Un chien de détection permet de localiser les insectes à tout stade de formation (œuf, nymphes et adultes). Cette méthode, développée par Punaises-Expert, fait ses preuves depuis les années 2000. Il faut à peine 5 minutes au chien renifleur pour identifier la présence de punaises de lit. Son odorat est 10 000 fois plus développé que celui d’un être humain. Grâce à cette impressionnante faculté, le chien renifleur peut détecter beaucoup plus rapidement les punaises de lit. La détection canine favorise une meilleure précision. Les points infestés sont marqués par le chien (matelas, tête de lit, papier peint, fente de parquet…).

Punaise de lit, les précautions à prendre en cas d’invasion

En cas d’invasion, il faut surtout éviter de secouer ses textiles (draps, matelas, housse, vêtements…) sur la terrasse ou dans la maison ou de déplacer le lit ou les objets infectés dans une autre pièce. L’invasion risque de se propager très rapidement. Il sera donc plus difficile de la contrôler.

Comment se débarrasser des punaises de lit ?

Une fois détectée, il est important de connaitre les types de traitements contre les punaises de lit. Pour détruire les foyers de punaises de lit, il existe des actions non chimiques auxquelles vous pouvez recourir dès les premiers signes de l’infestation. Dans le cas d’espèce, deux méthodes sont possibles : la méthode mécanique et la méthode chimique. Le traitement mécanique regroupe plusieurs techniques.

  • La vapeur : il s’agit ici de passer soigneusement le nettoyeur vapeur sur les matelas, les fauteuils, les coussins, les sommiers et les canapés. En effet, le nettoyeur vapeur est votre meilleur allié dans la lutte contre les punaises de lit. Si vous trouvez même une seule punaise, passez sommier et matelas au nettoyeur vapeur. Inspectez et traitez les lits de toutes les chambres ainsi que les canapés, les fauteuils, les rideaux, les coussins et les sols de toutes les pièces. Projetez de la vapeur dans les moindres recoins, fissures, fentes des murs et des meubles. Si vous n’avez pas de nettoyeur vapeur, utilisez l’aspirateur. Passez méticuleusement la literie à l’aspirateur. N’oubliez pas les rideaux, les plinthes, l’arrière des tableaux, etc. N’hésitez pas à louer du matériel de pro, disposant d’embouts spécifiques pour traiter les recoins difficiles d’accès. Vous pouvez ensuite brûler le sac ou le jeter après l’avoir enfermé dans un sac-poubelle hermétique. Lavez ensuite tous les draps et vêtements à 60 °C, voire 90 ° C. Ici, il faut impérativement agir avec précaution. Transportez tout le linge de lit et tous les vêtements rangés à proximité du lit dans de grands sacs poubelles bien fermés. Videz ces sacs directement dans le lave-linge, puis jetez les sacs.
  • Le repassage : une fois la literie et les vêtements bien lavés, repassez ensuite le tout avec un fer à vapeur bien chaud ou séchez-les si possible au sèche-linge. Recouvrez ensuite les matelas et les oreillers de housses anti punaises de lit, conçues de manière à ce que les punaises ne puissent ni s’y cacher ni pondre leurs œufs.
  • Le froid : c’est l’une des solutions possibles. Ce traitement est très pratique pour les peluches, les objets qui ne craignent pas le froid et les textiles qui ne supportent pas un lavage à 60 ° C. Les punaises ne supportent pas non plus le froid. La technique consiste à mettre tous les textiles et petits objets infestés dans le congélateur à 20 °C pendant 48 ou 72 heures. La congélation tue les punaises et leurs larves, mais ne protège pas des contaminations à venir. Soyez donc vigilant ! Au moindre doute il faut recommencer. En hiver, si vous disposez d’un balcon ou d’un jardin, vous pouvez sortir vos vêtements, objets et meubles pour les exposer au gel. C’est une technique très ancienne qui n’est efficace que si le gel est intense. Attention, si ce n’est pas le cas, les punaises de lit ne seront pas tuées, mais éparpillées.

Les insecticides sont souvent nécessaires en plus des traitements physiques (nettoyeur vapeur, aspirateur, lavage). Le traitement chimique se déroule en deux étapes. La première consiste à utiliser en premier un traitement d’attaque. Les produits classiques pour « insectes rampants » sont insuffisants contre les punaises. Il faut des produits bien spécifiques comme un fumigateur ou une bombe aérosol automatique, puis un spray spécial punaise de lit. Déclenchez l’aérosol et traitez toute la pièce. Votre présence sur les lieux n’est pas recommandée si vous n’avez pas l’équipement nécessaire. Une fois l’aérosol déclenché, fermez tout et quittez votre maison pendant au moins 3 heures. Complétez ensuite le traitement avec le spray spécial punaise de lit. Vaporisez les fauteuils, les coussins, les rideaux, le sommier, le matelas, toute la literie, les sols et les plinthes, en insistant dans les moindres fentes ou fissures.

L’idéal est de répéter 2 à 3 fois les traitements afin de détruire complètement les larves et œufs qui auraient pu échapper au traitement précédent. Espacez les traitements de 3 semaines.

Cependant, toutes ces opérations peuvent ne pas être suffisantes, surtout si l’infestation est déjà avancée, en particulier sur les œufs et larves cachés dans des recoins peu accessibles. Il vous faudra alors recourir à la désinsectisation par un professionnel. En effet, cette opération ne doit pas se faire n’importe comment ni avec n’importe quel produit.

Faire appel à un professionnel

Les traitements les plus efficaces restent les traitements insecticides (pulvérisation, micropulvérisation, nébulisation, enfumage, fumigation) dont la manipulation peut très vite devenir dangereuse. Il est donc vivement conseillé de contacter au plus vite un désinsectiseur professionnel, car les punaises de lit sont très résistantes. Aussi, les insecticides vendus dans le commerce ne sont pas adaptés, et un professionnel peut fournir des résultats plus efficaces et plus rapides que si vous tentiez de le réparer vous-même. Dès lors que vous contactez la société, un exterminateur professionnel viendra chez vous et procédera à une inspection pour localiser les nids de punaises.

Une fois l’identification effectuée, le professionnel pourra intervenir pour mettre en œuvre les procédures de traitement appropriées au regard de la situation. Les exterminateurs professionnels sont parfaitement équipés pour faire face à ce genre de situation. Ils ont accès à un arsenal de produits spécifiques avec des dosages interdits à la vente pour le particulier. Un professionnel évitera que la situation ne dégénère. Il saura identifier le ou les parasites et trouver les sources et causes de leur apparition. Ils ont le matériel et les équipements appropriés pour chacun des organismes à contrôler. Il possède la formation, les connaissances, les permis et certificats pour faire tout le travail nécessaire afin d’éliminer les indésirables et, dans bien des cas, éviter qu’ils ne reviennent. Ces professionnels ont accès à des produits qui sont souvent plus efficaces que ceux vendus pour usage domestique.

Il faut comprendre que les punaises de lit pondent communément dans des endroits confinés à l’abri de la lumière. C’est pour cela que les professionnels n’utilisent souvent que des produits à forte rémanence. Ils sont à même de vous indiquer le protocole de sécurité adéquat, surtout lorsque vous souffrez d’une fragilité ou d’allergies.

Les solutions préventives pour lutter contre les punaises de lit

Il est recommandé de faire un traitement préventif tous les six mois par une pulvérisation des literies, cadres de portes et de fenêtres, parquets, autour des prises électriques, le long des plinthes, derrière et dans les meubles.

Pour éviter qu’un deuxième cycle se mette en route, voici les étapes à suivre !

  1. Placez des coupelles emplies de terre de diatomée sous chaque pied du lit. Ces obstacles sont infranchissables par les punaises de lit.
  2. Glissez une plaquette anti punaises de lit entre le matelas et le sommier. Les huiles essentielles contenues dans cette plaquette sont un répulsif puissant. Gare aux punaises récalcitrantes ! Elles seront tuées par les pyréthrinoïdes que diffuse la plaquette en continu.
  3. Emballez votre matelas, votre sommier et votre oreiller dans des housses anti punaises de lit avec Zip. Elles sont reconnues pour être très étanches et infranchissables pour les acariens et les punaises de lit.
  4. Éloignez le lit du mur et des tables de nuit pour laisser un espace vide de 30 cm. Les punaises de lit ne savent ni sauter ni voler. Si votre lit est décollé du mur, et donc hors de leur portée, elles ne pourront plus coloniser votre chambre.
  5. Utilisez des pièges attractifs pour punaises de lit. Ils sont indispensables pour capturer les punaises de lit. Ils sont reconnus pour leur efficacité. S’il subsiste des punaises vivantes, elles seront attirées et neutralisées par ces pièges.

Et voilà ! Vous savez à peu près tout sur nos chers envahisseurs, les punaises. Dès les premiers symptômes, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel. Ils peuvent rapidement mettre en œuvre des plans d’extermination et éliminer tous les organismes nuisibles en peu de temps. Pour des cas pareils, le plus tôt est toujours le mieux. Alors, réagissez vite !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.