Préserver son bien-être est une priorité absolue pour tous. Chacun aimerait bien pouvoir aller et venir, vaquer à ses activités au quotidien sans être limité par une quelconque maladie. C’est là tout l’intérêt d’adopter un mode de vie sain à travers des habitudes qui favorisent une bonne santé au quotidien. Cela passe évidemment par une bonne alimentation équilibrée, riche en nutriments essentiels pour le bon fonctionnement de notre organisme. Chacun de nos plats devrait donc regorger de tous les nutriments qui sont absolument nécessaires pour couvrir l’utilisation métabolique de l’organisme de sorte à garantir son bon fonctionnement. C’est en général des nutriments qui ne peuvent être synthétisés en quantité suffisante par ce dernier, d’où la nécessité d’un apport externe, à travers une bonne nutrition notamment. Mais, puisqu’il est peu probable d’avoir quotidiennement une alimentation qui maximise les ressources nutritives indispensables au fonctionnement optimal de notre organisme, plusieurs compléments alimentaires ont progressivement vu le jour ; le but étant de pallier aux insuffisances d’une alimentation peu conséquente face aux besoins nutritifs réels. L’un des plus anciens de ces compléments alimentaires est probablement le Ginseng.

De quoi s’agit-il ? Quelle est son origine et quels sont ses bienfaits pour notre organisme ? Nous vous proposons à travers cet article d’aller à la découverte d’une plante aux racines figurant parmi les plus puissantes du monde.

Origine du Ginseng

Le Panax Ginseng Meyer, de son nom scientifique, est une plante médicinale de la famille des Araliaceae. Il nous vient de l’Asie orientale et est cultivé notamment en Chine, en Corée et au Japon. Ses racines servent de légumes, mais ont aussi des propriétés pharmaceutiques. Le nom « Panax » vient d’ailleurs des mots grecs « pan » qui signifie « tout » et « Akos » qui renvoie à l’idée d’un remède. Un panax désigne donc une panacée en français moderne, une sorte de remède universel contre toutes les maladies. Le Ginseng est à juste titre considéré comme un stimulant naturel de l’organisme et comme le complément alimentaire le plus efficace. Ses vertus transcendent les fonctions physiques pour atteindre l’esprit ainsi que les fonctions cognitives. Il est d’ailleurs largement utilisé dans la pharmacopée asiatique contre le surmenage.

L’usage du Ginseng dans la médecine asiatique remonterait à plus de 4000 ans. Il était jadis réservé à l’usage de l’Empereur et des grands Seigneurs féodaux. On lui connaissait à l’origine des vertus tonifiantes et aphrodisiaques. Ce n’est qu’au XVIIème siècle qu’il se révèle en Occident. Au fil des années, de nouvelles propriétés pharmaceutiques ont été reconnues au Ginseng, avec l’évolution de la recherche.

Bienfaits du Ginseng

C’est bien connu, le Ginseng possède des vertus énergétiques et aphrodisiaques. Il augmente la vigueur, l’endurance ainsi que la libido. Il renforce le système immunitaire, permet de soutenir le corps contre toute maladie et favorise un bien-être général. Il sera également utile en cas de grande fatigue, d’infection, d’addiction, et est également réputé être un bon régulateur du système nerveux parce que très riche en vitamines B et précurseur de la dopamine. Il est généralement recommandé pour les personnes souffrant de manque physique ou émotionnel. C’est un excellent remède en cas de dépression, dès suite d’un décès, d’une rupture amoureuse, d’un échec ou autre. Il favorise en outre une bonne estime de soi, une bonne concentration et un sommeil récupérateur. En association avec d’autres plantes adaptogènes, le Ginseng permet tout aussi bien le succès d’une cure de désintoxication au tabac, à l’alcool ou à la drogue.

C’est donc un remède de choix pour retrouver et entretenir la vitalité, le rajeunissement des cellules, ou pour les personnes convalescentes. Il est riche en Acides aminés, arsenic, aluminium, calcium, sélénium, cuivre, cobalt, magnésium, fer, phosphore, manganèse, silice, potassium et zinc ; sans oublier de multiples vitamines notamment les vitamines B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, B12, les vitamines C et E, des Ginsénosides et des Thriterpénoïdes. C’est dire donc qu’il s’agit effectivement d’une des plantes les plus riches, avec une forte valeur pharmaceutique.

Un adaptogène de choix

Le principe des adaptogènes, c’est qu’ils aident à rétablir l’équilibre général du corps et favorisent un bien-être global. L’action du Ginseng s’étend autant sur le bien-être physique que le bien-être mental. Il est également connu pour être un excellent anti-stress et renforce bien le système immunitaire.

Il est donc utile pour apporter du tonus, de la vitalité et un précieux soutien à l’organisme dans son bon fonctionnement. Il permet de lutter efficacement contre la fatigue, la perte de vigilance, les manques émotionnels, la dépression et les problèmes psychologiques en général.

Que vous soyez donc malade, en convalescence ou jouissant relativement d’une bonne santé, vous ne devez vous passer du Ginseng. Il peut être le garant de votre équilibre à la fois physique, émotionnel et psychologique. Cela dit, faites bien attention à la qualité de Ginseng que vous achetez, car de cela dépend l’efficacité.

Quel Ginseng acheter et où ?

Il existe environ 10 espèces de Ginseng qui sont cultivées de par le monde, mais la plus connue et la plus efficace est le Panax ginseng C.A. Meyer dont il est question dans cet article. C’est lui qui nous vient de Chine, du Japon ou de Corée. A ne pas confondre avec le Ginseng américain Panax quinquefolium ! Par ailleurs, il existe plusieurs imitations sur le marché en raison du succès du ginseng. Pour garantir une bonne qualité, les racines du Panax Ginseng ne devraient être récoltées qu’après sept ans. Ce délai n’est hélas plus respecté, et ce n’est pas sans conséquences sur la valeur pharmaceutique. C’est pourquoi vous déviriez vous attarder particulièrement sur le taux de ginsénosides à l’heure d’acheter votre Ginseng. Pour des extraits normalisés, il y a 4 à 7% de ginsénosides. Si ce taux n’est pas indiqué, il s’agit probablement d’un Ginseng dénaturé. La soif du profit pousse en effet bon nombre à pratiquer une culture intensive du Ginseng, sans égard pour la valeur médicinale qui en constitue tout l’intérêt, quand il ne s’agit pas d’une substitution pure et simple avec des racines d’autres plantes. Une façon de ne pas se laisser avoir est d’éviter le bas de gamme, à prix exceptionnellement bas. Vous n’y trouverez probablement pas toutes les vertus renseignées plus haut.

Il est néanmoins possible de se procurer du ginseng rouge bio de très bonne qualité en quelques clics, sans risque de se faire avoir, quand on connaît les bonnes enseignes. En effet, le Ginseng rouge concerne exclusivement des racines ayant atteint une bonne maturité (au minimum 6 ans) et qui passent par un processus particulièrement long et couteux à travers lequel leur valeur médicinale est nettement optimisée. C’est donc une très bonne qualité de Ginseng qui vous donne l’assurance d’une totale efficacité.

Indication et posologie

La posologie du Ginseng varie essentiellement en fonction de deux facteurs clés : le type de problème que vous souhaitez régler dans votre organisme et la qualité de Ginseng dont vous disposez. Il s’agit à proprement parler de la teneur en ginsénosides. De même, si vous disposez d’une simple poudre de Ginseng, ce ne sera pas la même indication qu’en présence d’un véritable extrait de racines de Ginseng. Pour des extraits normalisés, prenez 100 à 200 mg deux fois par jour, en cas de fatigue physique et intellectuelle, de convalescence, ou de stimulation de la fonction sexuelle. Bien sûr en fonction de votre état de santé, de votre état de fatigue ou de stress, mais aussi si vous êtes en préparation physique (cas de sportifs), les doses peuvent varier.

Toutefois, vous devriez faire attention à ne pas utiliser une très forte dose de Ginseng à cause du risque de diarrhée, parfois d’hypertension et de palpitations. C’est pourquoi il faut éviter d’associer la prise de Ginseng à la prise de substances qui excitent ou stimulent telles que le café noir ou le thé noir, le guarana, le chocolat, etc. En cas de surexcitation due à une forte consommation de Ginseng, veuillez simplement en réduire la dose, quitte à l’augmenter progressivement. Il est en outre recommandé d’éviter de consommer du Ginseng en cas de problèmes cardiaques en raison d’augmentation du risque de palpitations cardiaques ou d’hypertension, si les doses ne sont pas rigoureusement observées. La commission Européenne recommande d’ailleurs d’éviter le Ginseng asiatique si vous souffrez déjà d’hypertension artérielle. Il faut veiller de même à ne pas associer le Ginseng avec la prise de médicaments ayant des effets anticoagulants. Il peut aussi interagir avec les médicaments hypoglycémiants. Cela dit, le Ginseng n’est pas nuisible aux femmes enceintes ni celles qui allaitent.

On peut tirer le meilleur du Ginseng en l’associant à d’autres plantes adaptogènes majeures qui auront pour effet de décupler ses vertus pharmaceutiques et partant, ses effets thérapeutiques. Les plantes généralement identifiées pour une bonne association avec le Panax Ginseng sont notamment :

  • Griffonia Simplicifolia ;
  • Milleperuis ;
  • Rhodiola ;
  • Kudzu ;
  • Ashwangandha ;
  • Maca ;
  • Astragale ;
  • Schisandra ;
  • Safran ;
  • Etc.

Pris aux doses recommandées, le Ginseng n’a essentiellement pas d’effets secondaires. Selon les experts, le Ginseng permet d’obtenir un organisme fort, résistant, plus endurant, mais aussi un esprit plus alerte, en plus d’une bonne concentration et d’une mémoire plus performante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.