Le malentendant oblige son entourage à se répéter à longueur de journée. C’est une situation qui peut s’avérer gênante aussi bien pour celui qui en souffre que pour ses proches. Dès que les premiers symptômes se signalent, il vaut mieux remédier aussitôt à ce handicap. La prothèse auditive est le seul moyen scientifique qui permet de lutter efficacement contre ce mal. Les plus préventifs n’attendent même pas d’en souffrir véritablement avant d’opter pour son port. Choix de raison ou simple paranoïa ? Pour mieux trancher cette question, il est préférable de s’interroger sur le mode de fonctionnement de cet appareil et définir quel sera le moment le plus propice pour le porter. Le choix de la qualité de la prothèse pour laquelle opter est également un critère majeur d’un tel dispositif.

Prothèses auditives : que comprendre ?

Les prothèses auditives sont des appareils conçus pour assister une personne qui souffre d’une gêne auditive. La finalité est de permettre au malentendant d’avoir un confort optimal d’écoute. Techniquement ce type d’appareil est appelé l’audioprothèse. C’est la forme avancée des sonotones qui étaient par contre dotés d’entonnoir et d’amplificateur. La conception de ces appareils ultra-modernes justifie leur efficacité. Comment sont-ils constitués ?

Un microphone pour capter des sons

C’est l’organe de l’appareil auditif qui sert à capter les sons et à les rendre perceptibles par le malentendant. Il existe deux sortes de microphones pour prothèse auditive. Le microphone unidirectionnel est conçu pour détecter les sons provenant d’une seule direction. Quant au microphone multidirectionnel, il sert à capter les sons dans tous les sens. Selon la forme de surdité dont souffre le sujet, il pourra opter pour l’un d’entre eux.

Un haut-parleur pour la réception du signal

Communément appelé écouteur, le haut-parleur est relié au conduit auditif. Quand il réceptionne le signal qui n’est rien d’autre que le son émis, il le libère à travers ce conduit. Ce composant de l’audioprothèse dispose d’un électro-aimant. Grâce à cette technologie, il parvient à émettre des vibrations qui sont perçues par le tympan.

Un amplificateur pour mieux entendre

Ce troisième organe de la prothèse auditive fonctionne comme une unité centrale. Il revient à l’amplificateur de traiter tous les signaux envoyés par les deux autres organes. Il les restitue ensuite au malentendant qui pourra mieux entendre ce qu’on lui dit. Selon le fabricant, ce dispositif est doté de différents paramètres qui influent sur la qualité du son restitué. Selon le standing de l’appareil, le malentendant a le choix entre deux modes d’amplifications. Celui linéaire est un système plus perfectionné. Il rend textuellement le son comme il est émis tout en le rendant plus confortable à l’écoute. Le système non linéaire réagit en fonction du réglage préalablement effectué.

Des fonctions complémentaires

Hormis ces trois composants dont elles sont dotées, les fabricants de prothèses auditives bonifient les utilisateurs d’autres fonctionnalités. Certains modèles disposent de réglages pour réduire le brouillage qui entoure les sons émis. Cela permet au malentendant de mieux comprendre son vis-à-vis. Lorsque l’utilisateur est à proximité d’un appareil à onde, il est exposé à des sifflements parasites. Ce bruit perçant peut altérer davantage l’audition de ce dernier. Les fabricants ont pensé à une technologie de pointe pour réduire cet inconfort. En effet, l’anti effet Larsen empêche cette interférence et préserve le tympan de l’utilisateur. Avec son paramètre d’interauralité, l’appareil auditif permet d’évaluer sur un angle de 360 °, les sonorités qui entourent le malentendant.

Une prothèse auditive pour quoi faire ?

Malgré la définition substantielle de cet assemblage, il n’est pas facile de mieux comprendre son utilité. Pour y arriver, il faudra s’intéresser à ses bienfaits. Ils ont trait aussi bien à la santé physique qu’au bien-être moral de l’utilisateur. Loin d’être une option fantaisiste, le port d’un tel dispositif permet d’améliorer la qualité de vie du porteur tout autant que de son entourage.

Une aide auditive pour éviter la perte de mémoire

Cela peut paraitre absurde, mais la prothèse auditive n’améliore pas que la qualité d’écoute de l’utilisateur. Selon des études scientifiques, la perte de l’audition entraine l’apparition d’autres maux plus graves. Hormis le déclin cognitif qui en est la conséquence directe, le sujet peut finalement perdre la mémoire. En réalité, la maladie d’Alzheimer est étroitement liée à ce facteur. L’appareil auditif permet donc de maintenir tous vos sens en état d’alerte.

Une aide auditive pour une meilleure estime de soi

Le malentendant a du mal à s’intégrer dans un groupe social. Soit il s’en exclut lui-même soit il fait l’objet de raillerie de la part de son entourage. Cela peut créer des traumatismes psychologiques chez ce dernier au point de lui faire croire qu’il est victime d’un handicap insurmontable. Avec l’appareil auditif, ce complexe peut être évacué ou minimisé. Le malentendant pourra ainsi vaquer à ses occupations. Il retrouvera la confiance et une meilleure estime de soi.  

Une aide auditive pour renouer avec le plaisir de sortir

Par exemple, il est impoli de passer sans répondre à l’invitation d’un ami qui vous interpelle de loin. Cela peut susciter des incompréhensions de la part de vos proches, alors que vous ne le faites pas sciemment. Pour ne pas choquer les autres, vous aurez tendance à vous retrancher chez vous. Avec un appareil auditif, vous retrouverez le plaisir de sortir pour échanger avec les autres et retrouver une vie sociale.

Quand peut-on recourir à la prothèse auditive ?

Dans le domaine de la santé, une prompte réaction évite que les situations empirent. Surtout que la santé est incontestablement la plus grande richesse de l’homme. Il est donc préférable de faire preuve de vigilance. C’est à raison d’ailleurs qu’un proverbe oriental affirme : 

la santé est le trésor de la vie.

Plus vite on recourt à un appareil auditif, plus vite la situation s’améliore. Des symptômes, à la limite insignifiants, servent pourtant à donner l’alerte. Les oreilles étant des organes très sensibles, il faudra faire attention au moindre malaise et parer au plus pressé.

Quid des symptômes ?

Les indices suivants peuvent servir à vous mettre la puce à l’oreille :    

  • Vous vous perdez souvent dans vos conversations ;
  • Vous faites plus d’efforts que les autres pour entendre ce qui se dit ;
  • Vous élevez le volume de votre poste radio pour mieux entendre l’animateur ;
  • Vous tendez l’oreille plus qu’il n’en faut au téléphone ;
  • Vous sentez des irritations trop souvent au niveau des oreilles ;
  • Vous avez du mal à entendre quand on vous parle rapidement ;
  • Vous ne percevez pas facilement les voix des enfants et des femmes ;
  • Vous déprimez trop facilement ;
  • Vous avez l’impression d’entendre continuellement des marmonnements.

Cette liste de symptômes n’est pas exhaustive. Mais il faut comprendre que lorsque vous commencez à plus vous concentrer pour mieux comprendre votre interlocuteur, alors c’est qu’il y a un problème. Il vaut mieux réagir pour éviter le pire.

Quel est le moment propice ?

Certaines rumeurs font croire qu’il existe une tranche d’âges déterminée pour porter une prothèse auditive. Pourtant, petits et grands peuvent s’équiper d’un tel dispositif. Le sujet n’a pas besoin de souffrir de graves problèmes auditifs avant de se faire assister dans son audition. On retient essentiellement deux catégories de personnes qui peuvent être candidates au port de prothèse auditive. D’abord tout patient qui sent des gênes lors des conversations ou qui a du mal à comprendre son interlocuteur dans un environnement bruyant, peut adopter le dispositif. Ensuite, il existe des seuils de décibels fixés par les spécialistes ORL qui permettent de mesurer le taux de surdité chez un patient. Celui qui présente une perte auditive moyenne au-dessus de 30 dB est éligible au port d’aide auditive. Il existe différents modèles d’appareils auditifs.

Comment choisir sa prothèse auditive ?

Il est vrai que l’usage d’un appareil auditif n’est pas limité par l’âge ni par les conditions sociales. Le sujet peut se le procurer sans ordonnance dans certaines officines. Il est cependant conseillé de consulter un spécialiste avant de s’équiper. Ce dernier sera plus à même de prescrire un modèle qui correspond aussi bien à la morphologie qu’au niveau de surdité dont souffre le patient. Le spécialiste ORL pourra déterminer pour chaque personne, un appareillage adapté. Sur le marché de nombreux modèles sont commercialisés. Ils se distinguent par leur technologie et la façon dont ils se portent.

Les intra-auriculaires

Ce modèle de prothèse auditive est réputé pour sa discrétion. C’est un montage sur mesure qui s’insère facilement dans le conduit auditif. Pour sa pose, l’utilisateur n’a pas besoin de placer un boîtier derrière son oreille. Cette solution permet de satisfaire ceux qui ont du mal à porter leur appareillage en public. La coque, réalisée selon la forme du conduit auditif de l’utilisateur, contient la partie électronique de l’appareil. Certains le traitent d’ailleurs d’appareil invisible. Avec un appareil auditif invisible, l’utilisateur peut parler au téléphone sans gêne. Son esthétique et sa taille sont la clé de son succès.

Les contours d’oreilles

Ce sont les modèles les plus populaires. Ce type d’appareil auditif est prescrit pour les patients qui présentent une perte auditive tutoyant les 70 %. L’appareil se décompose en deux parties. Un tube de 6 mm de diamètre permet de réaliser un embout qui épouse la forme du pavillon interne de l’utilisateur. Il peut être également en microtube de 3 mm. C’est ce dispositif qui conduit le son que capte le boîtier externe placé derrière l’oreille. En effet, la prothèse contours d’oreilles dispose d’une boite dont la taille évolue selon la puissance du modèle. Contrairement aux intra-auriculaires, ce modèle reste visible.

Les micro-contours d’oreilles      

Ce modèle de prothèse auditive se compose également de deux parties. Il y a toujours un boitier se place derrière l’oreille. Il contient une puce qui sert à capter les sons. Celui-ci est relié au conduit auditif par un fil fin. Le modèle se décline en deux sous-modèles. Les micro-contours à écouteur déporté ont un micro qui se retrouve au niveau du conduit. Il tient en place par un petit embout souvent conçu sur mesure. Quant aux micro-contours open, l’écouteur est logé à l’extérieur du boitier. Cependant quel que soit le modèle pour lequel l’utilisateur opte, sur conseil de son médecin ORL, la durée de vie de ces équipements est relative.

Des prothèses auditives pour combien de temps ?

La préoccupation majeure de tout utilisateur est quelle sera la durée de vie de son appareil. Il en est de même pour les utilisateurs d’appareils auditifs. Cependant, certains paramètres entrent en jeu pour profiter plus longtemps de sa prothèse auditive.

La fréquence d’utilisation

Quelle que soit la qualité de votre appareil auditif, si vous en faites un usage permanent il durera moins longtemps. Par exemple, profitez des moments où vous êtes seul pour ôter votre dispositif. L’usage ponctuel augmente la longévité de votre assistant auditif.

La gamme du produit

Tous les appareils auditifs n’ont pas le même prix. Il en existe d’entrée de gamme, moyenne gamme et haut de gamme. Cette catégorisation se fait en fonction de la qualité des matériaux utilisés. Étant donné que les matières n’ont pas la même durée de vie, un appareil d’entrée de gamme s’usera plus rapidement qu’un haut de gamme.

La régularité d’entretien

L’utilisateur qui prend moins soin de son appareil devra le changer plus fréquemment. L’idéal étant de prendre conseil chez son audioprothésiste pour savoir comment mieux entretenir son dispositif. Cette consultation est d’autant plus importante qu’elle peut éviter un entretien inapproprié. En effet, il vaut mieux ne pas trop manipuler sa prothèse auditive si cette manipulation risque de provoquer une détérioration. En plus des conseils des spécialistes, il existe des notions élémentaires pour bien entretenir son appareil auditif.

Les précautions à prendre

La prothèse auditive ne supporte pas la chaleur, peu importe le matériau qui la compose. L’utilisateur doit éviter, autant qu’il le peut, de la soumettre à de fortes températures car les circuits électroniques sont très sensibles aux températures élevées. Il vaut mieux prévoir un emplacement adéquat pour poser son appareil. Il est également fortement déconseillé d’exposer l’appareil auditif à l’humidité. Une certification contre l’humidité d’un appareil auditif n’est jamais une garantie. L’idéal est de toujours prendre ses précautions pour éviter d’éventuels inconvénients. N’oubliez pas de les enlever quand vous vous douchez. Les produits chimiques altèrent également les prothèses auditives. Tous les composants de l’appareil n’ont pas besoin de nettoyage. Pour les modèles à contours, seul l’embout peut être nettoyé. Les utilisateurs des appareils intra-auriculaires peuvent les nettoyer avec un spray, la coque de leur matériel. Certaines parties comme le pare-cérumen ont besoins d’être remplacées fréquemment. Cette protection empêche l’écouteur d’être bouché. Grâce à cet entretien, votre appareil conserve toutes ses performances.

Comment bien mettre sa prothèse auditive ?

Savoir bien porter son appareil auditif est important pour optimiser les performances de son appareil auditif. Le mode de port diffère selon le modèle choisi. Pour placer les contours d’oreille, il faut bien tenir le pavillon de son oreille. Ensuite, il faudra le tirer légèrement pour permettre à l’embout de mieux se positionner dans le conduit auditif. Il ne restera qu’à positionner l’appareil lui-même derrière l’oreille. Pour bien entendre avec la prothèse auditive à écouteur déporté, l’utilisateur doit se servir de son pouce et de son index. Les doigts serviront à tenir fixement le fil de l’écouteur pour l’enfoncer dans le conduit. Les appareils intra-auriculaires se prennent entre les doigts pour être introduits dans le conduit. Malgré leur petite taille, ces modèles s’enlèvent aussi facilement. Il suffira de les tenir par l’antenne qui déborde de la coque pour pouvoir les retirer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.