À l’instar des moustiques, ces insectes représentent des suceurs de sang. Ils transforment vos nuits en de véritables enfers dès qu’ils infestent vos locaux. À quoi ressemblent ces parasites ? Comment reconnaître leur présence chez vous ? Quelles solutions existent pour les renvoyer définitivement de votre résidence ? Quelles dispositions prendre pour éviter une nouvelle prolifération ?

Punaises de lit, présentation et mode d’action

Ces insectes parasites appartiennent à la famille des Cimicidae. Vous les reconnaîtrez par leur corps brun de forme ovale et aplatie. Ils affichent également un aspect rayé grâce à leurs poils microscopiques. Ils deviennent légèrement rouges lorsqu’ils se gavent de sang humain. Contrairement aux moustiques, ils ne volent pas. Ils ne sautent pas non plus. Ils se déplacent en marchant assez rapidement pour éviter de se faire repérer. Leur taille varie entre 4 et 7 mm. Ils restent donc visibles à l’œil nu. Malheureusement, vous aurez du mal à les voir en pleine journée puisqu’ils fuient en permanence la lumière en se camouflant dans les recoins. Ils ne sortent de leur cachette que dans l’obscurité. Vous devrez vous munir d’une lampe torche pour pouvoir les apercevoir. Leurs sens leur permettent de détecter facilement les êtres humains grâce au gaz carbonique que dégagent les corps de ces derniers.

Des insectes très gênants

Les punaises de lit piquent de façon astucieuse. Elles commencent par anesthésier la partie qui les intéresse avec leur salive. Celle-ci contient également un anticoagulant qui liquéfie le sang pour leur permettre de l’aspirer facilement. Les morsures de ces insectes vous empêchent de dormir paisiblement. Cela se traduit par un sommeil agité et des démangeaisons au réveil. Vous observerez de petits boutons rouges au niveau des endroits attaqués. Contrairement aux poux, ces parasites ne vivent pas sur le corps humain. Ils retournent se dissimuler dans des zones difficilement accessibles dès qu’ils finissent de se gaver de sang. La digestion prend généralement plusieurs jours. Les punaises présentes dans votre chambre chercheront à se nourrir au moins une fois par semaine. Mais, elles effectuent plus d’une cinquantaine de piqûres en une seule nuit !

Des insectes à prolifération rapide

Les punaises se reproduisent assez vite. Elles s’accouplent plusieurs fois par jour. Après avoir absorbé du sang, les femelles fécondées pondent environ une dizaine d’œufs. Elles les dissimulent au plus près de leurs sources d’alimentation dans les litières d’animaux et dans les recoins peu éclairés. Jaunâtres ou blanchâtres, ceux-ci s’apparentent à de petits grains de riz de forme ovale. Leur éclosion intervient au bout d’une dizaine de jours. Des larves aplaties en sortent. De couleur translucide marron clair, elles prennent l’aspect de modestes pépins de 1 à 2 mm de long.

Les punaises de lit se reproduisent en toutes saisons. Leurs femelles peuvent pondre sur une période de 6 mois d’affilée si elles réussissent à se nourrir de sang régulièrement. Elles se multiplient en continu tant que la température ambiante ne descend pas en dessous de 13 à 15 ° C. Leur développement ne s’arrête qu’en temps de fraîcheur avec leur entrée en hivernage. Réputés très coriaces et difficiles à combattre, ces parasites réapparaissent très rapidement lorsque vous ne les éradiquez pas définitivement. N’hésitez pas à solliciter l’assistance d’un expert en désinsectisation spécialisé en punaises de lit. Pour trouver un professionnel certifié, rendez-vous sur la plateforme antipunaises.fr. Choisissez un exterminateur proche de votre résidence pour éviter qu’il vous facture son déplacement.

Punaises de lit, une présence sournoise

Ces insectes parasites se camouflent en journée. Elles fuient systématiquement la lumière. Elles se réfugient généralement dans les endroits sombres et les recoins peu inaccessibles de vos pièces. Elles ressortent de leur cachette dès que vous vous mettez au lit. Attirées par la température corporelle du dormeur, elles viennent le piquer pour s’abreuver de sang. Leur présence se remarque assez difficilement. Fort heureusement, certains indices permettent de les détecter afin de les éradiquer.

Des morsures horribles

Les punaises de lit opèrent en toute discrétion. Mais, leurs piqûres les trahissent généralement. Elles entraînent l’apparition de petits boutons rouges sur la peau. Ceux-ci ressemblent à ceux provoqués par les attaques de moustiques. Mais, ils s’accompagnent de démangeaisons. Soupçonnez une infestation de ces insectes dès que vous apercevez ces taches. Elles ont tendance à se multiplier assez rapidement lorsque vous ne prenez pas des mesures immédiates pour éliminer les punaises de lit. À ce jour, la science n’a pas encore réussi à prouver que ces parasites transmettent des maladies. Vous devez simplement bien nettoyer les endroits piqués et vous abstenir de les gratter. Vous pouvez passer une crème à base de corticoïdes pour calmer les démangeaisons. Cela permet de prévenir toute infection de la peau. L’invasion de ces insectes se traduit généralement par des nuits plus agitées. Leur morsure vous empêche de bénéficier d’un sommeil réparateur. Cela finit souvent par générer du stress. Ces différentes manifestations ne laissent planer aucun doute sur la présence de ces parasites. Toutefois, vous devez rechercher d’autres indices physiques pour confirmation.

Une infestation progressive

En cas d’invasion de punaises, vous observez de petites taches noires sur les draps et les autres éléments de la literie. Elles représentent des excréments de ces insectes. Ils vous défèquent là-dessus après vous avoir piqué ! Lors de l’inspection, vous remarquez aussi des traces de sang sur votre couchette. Cela résulte de l’écrasement accidentel de ces parasites pendant votre sommeil. Vous pouvez également détecter des punaises mortes dans vos draps ou à proximité de votre matelas. Avec un peu d’attention, vous dénicherez des caches d’œufs dans les couvertures de la couchette ou dans les recoins du sommier.

Au début de l’infestation, ces parasites se dissimulent prioritairement à proximité de leur source de nourriture. Elles se camouflent dans la literie et dans les zones sombres proches du dormeur. Elles vont généralement à la conquête des autres pièces de la maison dès qu’elles commencent à se multiplier. Vous pouvez donc les retrouver dans vos armoires, vêtements, valises, sacs à main, etc. Elles peuvent aussi se cacher sous les mobiliers et les tapis, dans les mousses des divans, etc. À cette étape, vos nuits deviennent de véritables calvaires puisqu’ils chercheront tous à se nourrir de votre sang.

Punaises de lit, des mesures radicales pour les éradiquer

Réagissez promptement dès que vous remarquez la présence de ces insectes. Vous devez agir très rapidement pour les éliminer. Un grand nettoyage s’impose pour les déloger de leur cachette. Quelques solutions naturelles existent pour freiner leur prolifération. Seul le recours à un désinsectiseur professionnel permet de les exterminer durablement. Les opérations se déroulent en plusieurs étapes successives.

La préparation de la désinfection

Un grand ménage s’impose dès que vous détectez des punaises de lit dans votre résidence. Elles ne se hasardent à vous piquer que lorsqu’elles se sentent en territoire conquis.

  • L’entretien de la literie

Vous passez minutieusement l’aspirateur sur chaque parcelle du matelas après avoir retiré les accessoires comme les draps, les oreillers, etc. Vous devez vous concentrer particulièrement sur les couvertures de la couchette. Ces parasites y dissimulent leurs œufs. Vous vous intéressez également au sommier. N’oubliez pas le moindre recoin de cet équipement. De nombreuses punaises s’y réfugient très souvent. Désinfectez toute la literie avec un nettoie-vapeur dont la chaleur atteint environ 100 ° C. Repassez plusieurs fois au niveau des endroits sensibles comme les coutures du matelas pour éliminer l’intégralité de ces parasites. La plupart des gens se séparent de leur vieille couchette après une invasion de ces insectes. Si vous prenez une telle décision, emballez le matelas dans une housse plastique. Accolez-y une affiche bien visible pour indiquer que le colis comporte des punaises de lit.

  • Le nettoyage des pièces à coucher

Mettez au propre chaque recoin des chambres infestées. Passez l’aspirateur dans les endroits habituellement inaccessibles. Privilégiez les cachettes où les punaises de lit pourraient se réfugier. N’oubliez pas les armoires, les meubles, les fentes des parquets, etc. Concentrez-vous sur chacun des accessoires présents pour vous assurer qu’ils n’hébergent pas ces insectes. Détruisez aussi systématiquement leurs œufs pour empêcher l’éclosion des larves. Pour éviter que ces parasites s’introduisent dans votre aspirateur, retirez son embout-balai et bouchez l’embout du tuyau avec un collant. L’usage d’un nettoie-vapeur s’impose également. Cela permet de déloger facilement les autres punaises de lit de leur cachette.

  • Le nettoyage des vêtements

En cas d’infestation importante, les punaises peuvent dissimuler leurs œufs dans les endroits les plus improbables de vos habits. Un lavage de vos tenues s’impose donc pour les éradiquer entièrement. Cette opération doit aussi s’étendre aux draps, taies, couettes, rideaux, housses, etc. Passez-les à la machine à une température de 60 °C.

La désinfection naturelle

À la fin de l’entretien, vous pulvérisez de la terre de Diatomée en aérosol sur votre matelas et tous les autres accessoires de votre literie. Choisissez un produit de qualité pour ne pas vous exposer à la silicose. Vous pouvez acquérir cet insecticide au niveau des quincailleries ou des magasins de bricolage. Cette substance naturelle et non toxique pour l’homme s’utilise aussi bien au-dehors qu’à l’intérieur. Répandez-en également dans les moindres recoins de vos pièces. Elle s’accolera aux pattes des punaises de lit et les empêchera de se déplacer. Elles ne pourront plus venir sucer votre sang pendant votre sommeil et finiront par périr.

Ces parasites représentent des insectes coriaces et très habiles. La désinfection naturelle ne permet pas souvent de les exterminer entièrement. En général, cette solution freine uniquement leur prolifération. Quelques-uns réussissent toujours à survivre aux opérations de nettoyage. Ils peuvent se mettre en état de dormance pendant plus d’un an. Ils peuvent donc échapper à l’effet de la terre de Diatomée. À la première occasion, ils resurgiront pour s’abreuver de votre sang. Ils pourront se multiplier à nouveau.

La désinfection chimique

Seuls les insecticides permettent d’éliminer rapidement et durablement ces parasites. Ils représentent des produits dangereux à manipuler avec une grande prudence. La réglementation réserve d’ailleurs la plupart d’eux à un usage professionnel. La meilleure astuce pour éradiquer les punaises de lit consiste à solliciter l’assistance d’un exterminateur qualifié. Celui-ci pourra opérer la désinfection en toute sécurité grâce à des équipements modernes. Trois différentes techniques existent pour répandre ces insecticides !

  • Les spécialistes peuvent utiliser un pulvérisateur de basse pression pour appliquer ces produits sur tous les supports infestés par ces parasites. Ils en mettent dans les moindres recoins de vos pièces.
  • Ils peuvent aussi se servir d’un atomiseur pour les vaporiser. Cet appareil propulse les substances chimiques sous forme de fines gouttelettes dans les endroits à traiter.
  • Les désinsectiseurs procèdent parfois par fumigation. Cette technique permet de libérer des particules toxiques dans les refuges et les cachettes des punaises de lit.

Les exterminateurs professionnels exploitent aussi des régulateurs de croissance pour perturber le processus normal de reproduction de ces parasites. Cela entraîne la mort systématique des larves lors de mues. Cela favorise une élimination progressive des punaises jusqu’à leur éradication totale. Ce traitement complémentaire renforce l’efficacité des insecticides classiques. Il réduit considérablement les risques de réapparition de ces envahisseurs après la désinfection. Les exterminateurs professionnels privilégient des molécules à faible toxicité aussi bien pour l’homme que pour les animaux domestiques. Compte tenu du degré d’invasion, ils peuvent programmer deux assainissements successifs à quelques semaines d’intervalle. Le coût de cette intervention dépend de la surface à traiter et des tâches complémentaires.

Punaises de lit, les précautions pour éviter une infestation

La présence de ces insectes ne relève pas d’un problème de propreté. Ces parasites se déplacent assez rapidement. Ils peuvent passer facilement d’un appartement à un autre. Parfois, ils se dissimulent dans votre valise ou dans vos chaussures lors d’un séjour dans un hôtel. Vous en ramenez donc involontairement dans votre maison à votre insu. Par ailleurs, les punaises de lit ne vivent pas que dans les habitations. Ils se retrouvent également dans les lieux publics, dans les transports en commun et même dans les hôpitaux. Ils peuvent passer d’un bagage à un autre dans un train, dans un bus ou dans une voiture. Seule une grande vigilance permet d’éviter une infestation de ces parasites. Prenez des mesures radicales dès que vous détectez leur présence dans votre domicile.

  • Installez chez vous des rideaux de couleur verte ou jaune.
  • Inspectez systématiquement les habits nouvellement acquis, y compris les vêtements neufs. N’hésitez pas à les secouer pour vous assurer qu’aucune punaise de lit ne s’y cache. Lavez-les à une température de plus de 60 °C. Cela garantit la destruction des éventuels œufs d’insectes camouflés dans ces tenues.
  • Évitez de récupérer des articles abandonnés dans les rues. Si vous en ramenez chez vous, nettoyez-les minutieusement et désinfectez-les.
  • Lors de vos séjours dans les hôtels, ne laissez pas votre valise et vos sacs ouverts. Fermez-les systématiquement. Secouez vigoureusement vos effets avant le départ si vous détectez des punaises de lit dans votre chambre. Traitez automatiquement les vêtements et les autres accessoires dès votre retour au bercail.
  • Un simple déménagement ne permet pas d’éliminer naturellement ces parasites. Ils réussiront facilement à se glisser dans les bagages. Ils parviendront très vite à se multiplier dans votre nouvelle résidence. Prenez le temps de les combattre et de les éradiquer avant de rejoindre un autre logement.
  • Avant d’intégrer une maison, inspectez systématiquement les lieux pour vous assurer de l’absence de ces parasites. Si nécessaire, désinfectez les pièces préalablement au transfert des effets. Vous pouvez utiliser la terre de Diatomée. Vous avez aussi la possibilité de solliciter l’assistance d’un exterminateur professionnel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.