La Blockchain est le nouveau concept dans l’univers des technologies que de plus en plus de particuliers essayent d’appréhender. Elle étend ses tentacules à presque tous les secteurs d’activité. Cependant, elle reste actuellement très complexe et pas du tout facile à cerner. Dans cet article, nous donnons une vue panoramique sur ce buzzword qui fait frimer les passionnés de la technologie.

En quoi consiste la technologie Blockchain ?

blockchain
La Blockchain est un anglicisme qui signifie littéralement « chaîne de blocs ». Mieux, il s’agit d’une base de stockage et de transmissions de données, et ce, de manière totalement transparente et sécurisée. Ce partage d’information se fait en toute indépendance, sans l’implication d’un organe de contrôle. Chaque donnée ou information inscrite ne peut plus être falsifiée, et l’historique des échanges réalisés entre les utilisateurs peut être publiquement consulté. Ces caractéristiques permettent de se servir de la technologie Blockchain de plusieurs façons :

  • Le transfert d’actifs matériels (monnaies, maison, voiture) ou immatériels (propriété intellectuelle, brevet) ;
  • La traçabilité des actifs et des produits ;
  • L’exécution des contrats intelligents (smart contrat).

Ces différentes fonctions rendent très célèbre la technologie dans les domaines tels que les finances, la banque et l’assurance. De même, des experts comme la plateforme Galeon Blockchain l’exploitent pour révolutionner le domaine de la santé. Cette Blockchain médicale crée notamment des dossiers patients en mettant un accent particulier sur la valorisation des données de santé.

Comment fonctionne la technologie Blockchain ?

tout savoir sur la Blockchain
Le principe de fonctionnement de la Blockchain regroupe trois sous-entités complémentaires. La première consiste en l’enregistrement des transactions sous forme de « bloc » des données. Ces transactions tracent le mouvement des actifs (matériel ou immatériel) et peuvent stocker l’information au choix. Par exemple, il peut enregistrer les informations relatives à l’état de santé d’un patient (température, tension, la glycémie, etc.).

La seconde entité consiste en l’échelonnage des blocs, c’est-à-dire que les différents blocs se succèdent pour former une chaîne. Cette dernière renseigne sur la séquence des transactions et sont reliées de manière très sécurisée de sorte qu’aucune modification ou même l’intrusion d’un bloc entre deux autres existants ne soit possible.

La dernière entité de fonctionnement est l’inaltérabilité de la chaîne ; ce qui veut dire que les transactions d’actifs sont codées dans la succession de blocs formant une chaîne irréversible. Ainsi, un bloc de plus renforce la sécurité du bloc précédent et donc de l’ensemble de la chaîne, ce qui atteste de son inviolabilité. Aucune falsification, encore moins l’intrusion d’un acteur malveillant n’est envisageable : le registre de transaction est donc très fiable ! D’ailleurs, vous pouvez visiter ce site si vous souhaitez savoir davantage sur cette technologie.

Les avantages de la Blockchain

avantages de la blockchain
L’un des plus grands avantages de la Blockchain est sans doute son architecture décentralisée. Cela implique que son hébergement n’est pas fonction d‘un serveur unique, mais plutôt assuré par un groupe d’utilisateurs. Chacun peut vérifier la validité de la chaîne, car il n’y a pas intermédiaire. De plus, les informations partagées dans les blocs sont sous haute sécurité grâce à des cryptographies qui empêchent toute modification. Souhaitez-vous tout connaitre sur cette technologie ? Voici un article qui vous aidera à vous initier à la technologie de la Blockchain.

Dans cet univers où tout est à la fois décentralisé et sécurisé, le patient est sûr de recevoir des données fiables et ses informations confidentielles ne seront partagées qu’avec ceux à qui il a donné l’accès.