Afin de préserver la vie des personnes en situation de handicap, il est indispensable de faire appel à une aide à domicile. Cette dernière facilitera les gestes du quotidien. En effet, les auxiliaires de vie sont des professionnelles diplômées et qualifiées pour les accompagner dans les meilleures conditions. Elles savent appliquer les gestes techniques et assurer des services spécifiques. Qu’importe la pathologie de la personne, une association propose des prestations sur mesure. Pour régler ce type de services, des financements existent. 

Le rôle d’une auxiliaire à domicile

L’aide à domicile permet de veiller à la sécurité tout en favorisant l’autonomie des personnes en situation de handicap. Ces auxiliaires sont formées et bénéficient d’une expérience appropriée. Elles offrent un accompagnement aux demandeurs dépendants dans leur vie quotidienne. Elles assurent la toilette, les déplacements et adaptent postures et gestes au handicap. En fonction des problèmes rencontrés, les personnes handicapées peuvent profiter d’une aide 24h/24 et même la nuit. Elles peuvent aussi bénéficier d’une assistance pour les courses et le ménage. Toutefois, ce type de service a un coût. Mais fort heureusement, il existe différentes aides financières pour les personnes handicapées qui permettent de prendre en charge en partie ou en totalité les prestations effectuées. 

Différentes aides financières 

Les personnes handicapées peuvent bénéficier de complément de ressources et d’aides comme la pension d’invalidité, l’Allocation aux Adultes Handicapés, la Prestation de Compensation du Handicap. Cette dernière est versée par la Collectivité Départementale. Elle prend en charge en totalité ou partiellement les services de l’aide à domicile. Elle peut également être utilisée pour financer certains aménagements du logement pour faciliter la vie du demandeur. Ces soutiens financiers sont attribués en fonction des besoins. De ce fait, il sera possible d’obtenir une aide pour : 

  • équiper le logement,
  • financer des services d’aide à domicile,
  • compenser des revenus trop faibles,
  • profiter d’un soutien d’une aide ménagère tous les jours.

Quelles sont ces aides financières ? Les conditions pour les percevoir ?

  • La PCH permet de rembourser les dépenses liées à la perte d’autonomie. Son montant varie selon l’âge, les ressources et le type de résidence de la personne. Elle est destinée à compenser certains frais liés à un besoin d’aide humaine, aides techniques, aménagement du logement ou du véhicule, charges spécifiques ou exceptionnelles et d’aide animalière. Elle peut aussi être attribuée à des personnes vivant dans un établissement social, médico-social ou de santé. Cependant, ces droits ne sont pas les mêmes que ceux pour la résidence à domicile. Elle est octroyée sans condition de ressources.
  • L’AAH est accordée comme complément de ressources pour les faibles revenus. Elle est octroyée selon certains critères comme l’âge, la résidence et le pourcentage d’incapacité. En effet, il faut avoir au moins 20 ans et avoir un taux d’incapacité de 50 à 79 % si vous avez une restriction importante et durable d’accès à l’emploi, reconnue par la CDAHP. Cette aide peut être cumulée avec la Majoration pour la Vie autonome et le complément de ressources. Les personnes bénéficiant d’une pension d’invalidité ou du RSA peuvent toucher, en partie l’AAH, selon certaines conditions. Par contre, elle n’est pas cumulable avec l’ASS. Néanmoins, vous pouvez continuer à les percevoir dans certains cas pendant 10 ans maximum, si vous perceviez ces 2 aides au 31 décembre 2016. Alors, surtout, n’hésitez pas à vous renseigner.
  • La Majoration pour la Vie Autonome couvre les dépenses relatives au handicap. Elle peut ainsi être utilisée pour adapter le logement selon le handicap. Elle dépend des conditions de logement et du taux d’incapacité du demandeur (80 % minimum). Cette aide est cumulable avec l’AAH.

Grâce à une association spécialiste de l’aide à domicile qui propose un large panel de services, vous aurez l’occasion de bénéficier de prestations adaptées à votre handicap, et ce, à moindre coût. Cet établissement est conventionné auprès d’organismes de financement et de caisses de retraites,