Artisan, commerçant, industriel indépendant, professionnel libéral ? Et vous vous demandez s’il existe une protection sociale spécifique pour votre secteur d’activité ? Évidemment, même si vous n’êtes pas un salarié, vous et votre famille avez droit à une protection pour d’éventuels risques. 

La protection sociale n’est pas réservée aux salariés. Les travailleurs indépendants, qu’ils exercent leur activité de manière classique ou qu’ils aient recours à une entreprise de portage salarial, bénéficient d’une protection sociale, dont le type varie en fonction de leur statut et du régime auquel ils sont affiliés.

Quelles sont les allocations prises en charge par la protection sociale ?

Tout comme avec les protections sur-mesure pour les salariés, la mutuelle prévoyance santé pour travailleurs indépendants sert à protéger les travailleurs non-salariés contre les aléas de la vie comme la perte de revenu, l’invalidité, etc. Pour faire partie des bénéficiaires de cette forme de couverture, vous devez payer des cotisations  dans le cadre de la souscription à la mutuelle santé. Mais il existe aussi d’autres organismes proposant des protections sociales spécifiques aux travailleurs indépendants, comme le RSI (Régime Social des Indépendants).

Ses différentes entités versent diverses formes d’aides en cas de difficulté financière des adhérents. Elles comprennent généralement l’allocation maladie et l’allocation chômage. Mais il existe aussi d’autres types d’allocations dédiées aux non-salariés.  

L’allocation maladie

Cette prestation est destinée aux personnes victimes de divers cas affectant de loin ou de près leurs sources de revenus. On peut citer l’invalidité, les accidents de travail ou d’autres problèmes de santé.

Pour ce cas, l’assurance-maladie verse une indemnité, si l’assuré (artisan ou le commerçant ou le professionnel libéral) n’arrive pas à travailler convenablement à cause de sa maladie. Dans ce cas, l’organisme de protection sociale va vous rembourser une partie des frais médicaux.

L’allocation de chômage 

Vous bénéficiez de ce soutien, si votre activité a été arrêtée suite d’une liquidation judiciaire, ou d’un redressement judiciaire ou si vous constatez que votre travail n’a plus de rendement. Toutefois, il peut y avoir d’autres conditions exigées avant de percevoir cette prestation.

Quels sont les autres types d’allocations pour les travailleurs indépendants ? 

Il existe d’autres cas qui peuvent être source d’indemnisation. C’est le cas de congé maternité pour une femme travailleuse indépendante, ou conjointe collaboratrice. De même pour l’allocation de paternité à un papa lors de la naissance de son enfant ou en cas d’adoption. En effet, l’assurance va verser à ces bénéficiaires, une allocation par rapport aux nombres de jours de repos. Enfin, si vous accomplissez à merveille vos  cotisations, vous pouvez même bénéficier d’une pension de retraite.

Qui sont les bénéficiaires de la protection sociale ?

Les personnes bénéficiaires de la protection sociale citée ci-dessus sont :

Les artisans et les commerçants 

Les artisans sont les personnes qui exercent un travail relevant de divers secteurs, comme l’alimentation (les pâtisseries, les boulangers, etc.), le bâtiment (les maçons, les carreleurs, etc.) et les services (les coiffeurs, les maroquiniers, etc.). Les commerçants, quant à eux, sont des personnes qui effectuent les métiers d’achat et de revente des produits.

Les professionnels libéraux 

Ce sont les personnes non-salariées et qui exercent indépendamment leur travail. Les professionnels libéraux concernent le métier d’avocat, de médecin, d’expert-comptable, de notaire, etc.