En raison de leur situation, les personnes en situation de handicap doivent disposer d’un logement qui possède certaines caractéristiques. Ces dernières concernent entre autres le confort et la praticité. Aussi, ces personnes doivent avoir une certaine autonomie dans leur logement. Quelles sont les solutions de logement qu’il faut privilégier pour des personnes faisant objet d’un handicap ?

Les différentes options d’hébergement pour les handicapés

Les solutions de logement dédiées aux handicapées sont nombreuses et variées. Pour la plupart d’entre elles, elles sont organisées pour s’adapter aux besoins des personnes en situation de handicap.

Un habitat regroupé

L’une des solutions existantes pour un logement pour handicapé est l’habitat regroupé. Il s’agit des établissements exclusivement construits pour les handicapés. Ils peuvent présenter diverses structures, mais leur fonction demeure la même.

Ils accueillent des personnes portant un handicap qui sont par la suite logées de façon collective. Ces personnes vivent donc toutes à proximité les unes des autres, ce qui a un côté rassurant pour elles.

L’habitat regroupé est équipé de sorte à simplifier les choses à leurs locataires. Il se compose d’un service d’aide commun qui porte assistance aux habitants en cas de besoin. Ces espaces d’aide servent à assurer la sécurité des personnes en situation de handicap qui logent l’habitat regroupé.

Les « structures regroupées » sont donc le lieu idéal pour les handicapés qui pourront non seulement disposer d’un foyer, mais également d’une réelle assistance. Certains habitats regroupés se localisent dans des milieux ordinaires.

Les handicapés ne sont pas les seuls locataires. Cela implique donc qu’ils interagissent avec des non-handicapés, ce qui favorise leur intégration sociale.

Un établissement médico-social

Toute personne en situation de handicap doit être logée convenablement. En effet, la loi sur le handicap signée en 2005 oblige les établissements à prendre des dispositions pour faciliter l’accessibilité aux individus souffrant de handicap.

Dans cette même logique, de nouveaux établissements destinés à la prise en charge des personnes en situation de handicap ont vu le jour. Dans ce lot figurent les établissements socio-médicaux.

Il s’agit de foyers d’accueil qui sont ouverts à tous les handicapés. Ces structures médicalisées sont équipées pour recevoir de façon temporaire ou définitive les personnes en situation de handicap.

Il leur revient donc de déterminer la durée de leur séjour. Précisons que ces structures sont également d’excellentes solutions dans le cas d’un arrêt soudain de prise en charge d’une personne en condition de handicap.

Le foyer d’hébergement pour les travailleurs handicapés

Comme l’indique son nom, le foyer d’hébergement pour les travailleurs handicapés est surtout destiné aux handicapés qui pratiquent une activité professionnelle. Avant d’intégrer ce type de foyer, il faudra cependant que vous soyez reconnu par la CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées) comme travailleur.

Bien que ces logements ne soient pas médicalisés, elles proposent tout de même à leurs locataires un suivi dans l’exercice du travail qui est les leurs. Étant donné que ces logements ne sont pas des structures sanitaires, ils sont souvent rattachés à un établissement du service à l’aide.

Le foyer occupationnel

Un foyer occupationnel est une structure quelque peu restrictive concernant ses admissions. En effet, il n’accueille que les personnes présentant un handicap avec un revenu de 270,81 € au moins le mois.

Toutefois, les frais pour un hébergement ne sont pas fixes. Ils varient selon les revenus du concerné. Par ailleurs, le foyer occupationnel ou foyer de vie convient aux handicapés qui possèdent 50 % de taux d’incapacité.

Le foyer propose des activités auxquelles la participation implique que les handicapés disposent d’assez d’autonomie. Il faut aussi spécifier que cet établissement est dédié aux personnes handicapées n’étant pas ou plus en mesure d’exercer une activité à caractère professionnel. Celles-ci sont tout de même capables d’accomplir des actes de la vie courante.

Le foyer d’hébergement pour travailleurs handicapés

Ce foyer d’hébergement est destiné aux travailleurs handicapés qui exercent en journée dans un Établissement de Service d’Aide par le Travail (ESAT). Ceux-ci sont logés soit dans un bâtiment autonome et spécifique, soit dans de petits groupes de logements. La formule d’hébergement peut varier entre ces deux options.

Par ailleurs, comme précisé sur ce site, dans un foyer d’hébergement pour travailleurs handicapés, les locataires apprennent à devenir autonomes. Ils sont donc appelés à prendre part activement à la vie sociale du foyer. Dans ce sens, ils pourront par exemple préparer eux-mêmes leurs repas.

La maison d’accueil spécialisé

Les maisons d’accueil spécialisées ou MAS sont les logements qui conviennent aux handicapés avec un fort taux d’incapacité. Elles sont destinées aux personnes atteintes de :

  • handicap moteur ;
  • handicap intellectuel ;
  • handicap somatique grave ou de
  • polyhandicap grave.

Les maisons d’accueil spécialisées se composent de chambres individuelles pour chacune des personnes admises. De plus, l’hébergement dans ces maisons n’est pas temporaire, mais permanent.

 Lorsque vous êtes logé dans ce type de structure, vous bénéficiez d’un suivi vraiment complet. Des agents compétents sont mis à votre disposition pour vous assister de façon quotidienne.

Plus précisément, une aide vous est portée pour votre toilette, votre habillage et d’autres gestes journaliers. En raison de votre situation, un suivi médical régulier ainsi que des soins vous sont également apportés. Aussi, des dispositions sont prises pour que votre épanouissement personnel soit effectif. Des activités ludiques sont organisées afin d’assurer votre divertissement pour que votre séjour soit des plus agréables.

Le foyer d’accueil médicalisé

Également appelé FAM, le foyer d’accueil médicalisé est un établissement qui reçoit des personnes portant un handicap grave. II peut s’agir d’un handicap mental ou physique qui les empêche de pratiquer une quelconque activité professionnelle.

Ressemblant sensiblement à la maison d’accueil spécialisée, le FAM assure une médicalisation à ses occupants. Ces derniers bénéficient également d’un accompagnement pour l’accomplissement de diverses tâches de la vie courante.

L’accueil familial

Une autre solution d’hébergement pour les personnes handicapées est l’accueil familial. Cette option est différente des autres en ce sens qu’elle évite au handicapé de se déplacer vers un établissement. Ici, celui-ci est accueilli et pris en charge par un particulier à son domicile. Il faudra cependant que l’accueillant s’assure du fait que son logement répond aux normes en vigueur concernant ce type d’hébergement.

Les conditions qu’un établissement pour personnes handicapées doit remplir

Afin de correspondre au mieux aux besoins d’une personne handicapée, un établissement de logement doit disposer de caractéristiques précises. Il doit avant tout être accessible.

Cela implique que l’hébergement qui accueille une personne en situation de handicap doit être en règle avec le code de la Construction et du Travail. Selon ce code, il doit être construit de sorte que des normes d’accès aux handicapés soient prévues.

Une personne handicapée doit donc avoir de la facilité à se déplacer au sein d’un tel établissement. Que celle-ci se déplace en fauteuil roulant ou non, tout doit être prévu pour que les accès lui soient pratiques. Dans le cas où le handicapé se servirait d’un fauteuil roulant par exemple, une surface de rotation doit être prévue à cet effet.

Un bon établissement pour personnes handicapées doit également être adaptable. Cela veut dire qu’il doit être possible de lui apporter des modifications spécifiques afin de l’adapter aux handicaps des éventuels occupants.

Les formes d’accueil réservées dans les établissements d’accueil

Lorsque vous intégrez un établissement d’accueil pour handicapé, vous pouvez être accueilli de diverses façons. Il peut s’agir d’un accueil permanent qui implique que vous disposez d’une chambre qui vous est attribuée pour un séjour permanent. Vous avez cependant la possibilité de partir en vacances au cours de l’année. Par ailleurs, vous pouvez être accueilli temporairement.

Votre séjour ne dure donc qu’un certain nombre de jours fixé à l’avance. Ce type d’accueil constitue un relais pour les aidants familiaux qui en profitent pour se reposer. Il y a également l’accueil de jour. Ici, vous passez vos journées dans les établissements avant de rejoindre votre domicile les soirs. Les séjours en journée sont agrémentés d’activités ludiques et de sorties. Enfin, il y a l’accueil d’urgence qui comme l’indique son nom correspond à une situation d’urgence.

Les moyens pour trouver un logement pour handicapé

Avant de pouvoir intégrer un établissement, il vous faut passer par certaines étapes importantes. Ce sont elles qui vous permettront d’accéder à la structure qui correspond véritablement à votre handicap. Il vous faudra avant tout passer par l’étape de l’évaluation de votre handicap par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH). C’est cette dernière qui se charge du respect des droits des personnes atteintes d’un handicap ou de celles à mobilité réduite.

L’évaluation que vous subirez sera dirigée par une équipe composée de plusieurs professionnels du monde de la médecine ainsi que des travailleurs sociaux. L’examen s’articulera autour de trois points clés. Le premier est la déficience. L’équipe vérifiera si une quelconque insuffisance est constatée sur l’un de vos organes ou si votre faculté intellectuelle est engagée.

Vient ensuite l’incapacité qui apparaît chez une personne handicapée par la déficience qui est la sienne. En effet, c’est la déficience qui est responsable de l’incapacité d’un handicapé à faire telle ou telle chose. Le dernier point de l’évaluation concerne le désavantage social entraîné par la situation d’une personne handicapée. Elle peut par exemple vous limiter quant au rôle qui d’ordinaire aurait été le vôtre en société. À la fin de l’évaluation, la CDAPH vous oriente vers l’établissement qui convient le mieux à vos besoins.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.