La posture que nous adoptons au travail au quotidien peut engendrer certaines douleurs, lorsqu’elle est mauvaise. Les cas de chutes ou d’accidents sont aussi des situations qui peuvent aggraver les douleurs musculaires ou osseuses dont nous souffrons. Dans ces cas, nos os peuvent recevoir des chocs et devenir douloureux. Vous avez certainement entendu parler du mal au coccyx. Il s’agit d’une douleur osseuse qu’on ressent dans le bas du dos et qui peut constituer un réel handicap pour les personnes qui en souffrent. C’est donc un mal qu’il ne faut pas prendre à la légère. Recourir à l’ostéopathie peut être une excellente option dans ce cas, pour vous soulager rapidement. Dans cet article, vous découvrirez comment il est possible de faire disparaître ces maux au coccyx grâce à l’ostéopathie.

Qu’est-ce que le coccyx et à quoi sert-il ?

Le coccyx est une partie de la colonne vertébrale qui joue un rôle très important dans le fonctionnement de l’organisme. Découvrons d’abord ce que c’est que le coccyx pour ensuite déboucher sur ce à quoi il sert.

Que savoir du coccyx ?

Le coccyx se situe au niveau de la colonne vertébrale plus précisément à la naissance des fesses. Il représente une soudure des quatre dernières vertèbres de la colonne vertébrale. Ces dernières mesurent environ 5 centimètres. La forme du coccyx peut varier d’un individu à un autre selon l’anatomie de chacun. Ainsi on peut distinguer un coccyx incliné d’un côté ou de l’autre, un coccyx horizontal ou vertical.

L’expression coccyx est empruntée à la langue grecque et signifie bec de coucou. Le coccyx a en effet une forme semblable à un bec d’oiseau et c’est ce qui lui a valu cette appellation. Par ailleurs, il nous rappelle également que nous appartenons au groupe des mammifères. Ces derniers ont d’ailleurs leur coccyx en guise de queue et c’est ce qui leur permet de garder l’équilibre.

Le coccyx : à quoi sert-il ?

Certaines personnes jugeront la présence de ce bout d’os inutile, mais attention ! Il est très important pour plusieurs raisons.

Comme mentionné plus haut, la queue permet aux animaux d’avoir plus d’équilibre lorsqu’ils se déplacent. Le coccyx joue également le même rôle chez l’être humain en assurant sa stabilité lorsqu’il est en position assise. Trois appuis sous forme de trépied permettent à notre corps de rester statique en position assise. Il s’agit des deux ischions situés au niveau des hanches et le coccyx. D’un autre côté, ce bout d’os constitue aussi une attache solide pour les muscles de la région pelvienne.

Coccyx et sacrum : quelles différences ?

Très souvent, on confond le coccyx et le sacrum puisqu’ils se situent presque au même endroit à la différence que le coccyx n’est que le prolongement du sacrum. Ces deux parties du corps humain se situant presque dans la même région, on effectue souvent une confusion. Lorsqu’on a mal au coccyx, on pense avoir des douleurs lombaires et vice versa. Dans ce cas, seul un médecin pourra déterminer exactement le mal dont vous souffrez.

En effet, le sacrum se situe juste au-dessus du coccyx. Plus volumineux, il est encastré entre les deux os du bassin. Pour repérer le sacrum sur votre corps, il vous suffira de toucher les deux points situés à l’arrière de votre dos au niveau des hanches. Le sacrum se situe au milieu de ces deux points.

Le coccyx est par contre beaucoup plus en direction de l’anus, en bas de la colonne vertébrale. En suivant le prolongement de la colonne vertébrale du haut vers le bas, vous trouverez une petite pointe au bout avant le début des fesses. Vous ne parviendrez peut-être pas forcément à le toucher, car la morphologie du coccyx peut différer d’une personne à une autre.

La coccygodynie : qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une expression que peu de personnes connaissent, outre les professionnels du corps humain. Ce mot désigne les douleurs que nous ressentons au niveau du coccyx. Ces maux s’intensifient surtout lorsqu’on adopte une position assise ou quand nous faisons le mouvement de s’asseoir ou de se lever. Puisqu’il n’est pas évident de rester debout toute une journée, ces maux peuvent être très handicapants. Selon la gravité du mal, vous pouvez les ressentir de façon continue ou par intermittence. On distingue deux types de coccygodynies :

  • La coccygodynie aiguë ;
  • La coccygodynie chronique.

La coccygodynie aiguë survient souvent lors du passage de la position assise à la position debout. Elle peut également être causée par la toux, lorsque vous effectuez des pressions. Ces douleurs deviennent par contre chroniques, lorsque vous n’obtenez pas un soulagement au bout de deux mois, et ce, malgré un traitement efficace et adapté. Dans le cas d’une coccygodynie, les douleurs se propagent vers certaines parties du corps comme :

  • Le bassin ;
  • Le bas du dos ;
  • Le haut des jambes ;
  • La région pelvienne.

La coccygodynie peut également entraîner d’autres dysfonctionnements de l’organisme. Selon le cas, vous pouvez aussi souffrir de troubles de sommeil et d’humeur. Les douleurs pendant les rapports sexuels sont également à mettre sur le tableau des conséquences que peut entraîner le mal au coccyx.

D’où viennent les douleurs au coccyx ?

Plusieurs causes peuvent expliquer les douleurs que vous ressentez au coccyx. Il est même impossible d’en faire une liste exhaustive puisqu’elles sont nombreuses. La cause principale est un traumatisme engendré par une chute violente sur les fesses. Ces douleurs peuvent aussi subvenir suite à un accouchement ou à la pratique d’un sport comme l’équitation ou le cyclisme. En effet, la pratique de ces exercices physiques impose de solliciter le coccyx et l’expose également à des chocs. Lorsque vous faites le cyclisme par exemple, emprunter des voies peu exploitables est un moyen pour soumettre le coccyx à des chocs. Parmi les autres causes responsables du mal au coccyx, on peut parler de la luxation de l’articulation entre le coccyx et le sacrum. Par ailleurs, la constipation, le surpoids sont aussi des causes de coccygodynie à prendre en compte. Il faut noter qu’il peut arriver qu’aucune cause ne soit détectée après un examen. Dans ce cas, on parle de coccygodynie idiopathique.

On peut également citer d’autres causes comme :

  • La sédentarité ;
  • Les mauvaises postures au travail ;
  • Les troubles musculosquelettiques ;
  • L’exposition à des vibrations fréquentes (marteau piqueur, chauffeur routier) ;
  • Les calcifications ;
  • L’arthrose ;
  • Les bursites ;
  • Les troubles digestifs ;
  • Les troubles cutanés ;
  • Les maladies gynécologiques ;
  • Le stress et le surmenage.

L’ostéopathie : une solution efficace contre la coccygodynie

Lorsque les douleurs au coccyx sont trop présentes, vous devez alors recourir à une prise en charge adaptée. Pour une efficacité certaine, soulagez votre coccyx en optant pour l’ostéopathie. Il s’agit de différentes techniques employées par un professionnel pour réduire considérablement vos douleurs au bas du dos. Mais il faut noter qu’un ostéopathe n’interviendra qu’en l’absence de symptômes secondaires tels que la fièvre, des saignements ou une inflammation. Dans ces cas, une consultation préalable chez le médecin sera primordiale. Il déterminera alors d’abord si les douleurs proviennent uniquement du coccyx ou s’il existe d’autres anomalies.

Une prise en charge ostéopathique a pour objectif d’améliorer la mobilité du rachis lombaire, des articulations du bassin, de l’articulation sacrococcygienne. Elle permet aussi de rétablir l’équilibre des tensions musculaires du plancher pelvien et l’axe cranio — sacré. D’un autre côté, l’ostéopathie intervient aussi dans la stimulation des systèmes comme :

  • Les systèmes vasculaires ;
  • Les systèmes veineux ;
  • Les systèmes lymphatiques ;
  • Le système nerveux.

Puisque le coccyx sert de point d’attache à plusieurs muscles du corps, les douleurs peuvent ne pas être que locales. Dans ce cas, l’ostéopathie n’est pas un traitement qui prend en charge que les parties douloureuses du corps. Elle vise à rétablir tous les dysfonctionnements causés par le mal au coccyx. En effet, les douleurs au coccyx agissent sur l’état de santé général du corps humain. Un traitement de façon globale garantit au patient un bien-être général et un soulagement durable.

Le traitement de façon générale se fait au moyen de palpations externes. Le praticien devra alors faire preuve de professionnalisme pour respecter la sensibilité du patient. L’ostéopathe peut parfois recourir à un traitement interne. Il s’agit du toucher rectal. Cette technique n’est en principe plus recommandée, car elle peut s’avérer douloureuse surtout pour les hommes dont l’anus est plus éloigné du coccyx. L’ostéopathe pourra recourir à cette méthode que lorsqu’il n’existe plus un autre moyen de recours. Au cours du traitement, l’ostéopathe prodigue également des conseils afin de permettre au patient d’améliorer son mode de vie. Il devra alors adopter de bonnes postures au travail, mieux s’asseoir et d’adopter les bons gestes pour ne plus trop solliciter le coccyx.

À quelle fréquence se rendre chez un ostéopathe ?

La prise en charge de vos douleurs peut nécessiter une ou plusieurs séances. Le nombre de séances est donc déterminé en fonction de :

  • L’intensité des douleurs ;
  • L’ancienneté du mal ;
  • Les causes responsables du mal.

Dans ce cas, une ou plusieurs séances peuvent être nécessaires pour trouver un soulagement qui dure dans le temps. Pour soigner une coccygodynie chronique par exemple, des séances régulières et prolongées chez l’ostéopathe peuvent s’avérer nécessaires. Au bout de votre traitement, vous sentirez que vous pouvez à nouveau vous asseoir sans douleur. Les maux au bassin sont aussi considérablement réduits et vous dormez mieux. Les effets positifs de l’ostéopathie se ressentent déjà dès les premières séances. Les autres séances ne serviront qu’à rendre vos mouvements plus fluides et moins douloureux.

Douleurs après une séance d’ostéopathie : que faire ?

Lorsque vous recevez votre premier traitement chez l’ostéopathe, il est possible que vos douleurs s’atténuent du premier coup. Il peut également arriver que vous ressentiez des douleurs nouvelles, mais pas forcément au bas du dos. Cela ne devrait pas vous faire paniquer, car elles ne seront que passagères. En effet, votre organisme s’adapte aux nouvelles transformations et tensions qu’il subit. Si les douleurs persistent, votre ostéopathe peut vous recommander d’augmenter vos séances.

Dans tous les cas, votre corps s’adaptera aux informations transmises par l’ostéopathe. Vous pouvez aussi ressentir une fatigue générale inhabituelle. Vous devez alors être à l’écoute de votre corps et déceler les potentielles anomalies afin d’en informer votre médecin. Ces effets secondaires ne sont en effet que temporaires. Lorsqu’ils se prolongent dans le temps, ils deviennent anormaux. En principe, les douleurs ne doivent durer que trois à quatre jours au maximum. Vous devez alors en parler à votre ostéopathe en cas de maux persistants. Il est bien placé pour déterminer si ces douleurs sont normales ou non. Il pourra également vous conseiller les mesures à prendre en cas d’anomalie.

Quand consulter un ostéopathe après une première chute ?

Lorsque vous sentez des douleurs dans le bas du dos après une chute, il est préférable de consulter un médecin sans attendre. Évitez surtout l’automédication au risque d’aggraver votre situation. De plus, il est nécessaire que l’ostéopathe repère les parties douloureuses afin d’établir un bon diagnostic.

Il faut également noter que, aussi minimes que soient les douleurs que vous ressentez, vous devez immédiatement vous rendre chez l’ostéopathe. Il pourra alors faire le nécessaire le plus tôt possible afin de régler tous les déséquilibres occasionnés par votre chute.

En cas de fracture du coccyx, vous devez au préalable consulter un médecin adapté. Vous devez alors réaliser certains examens tels qu’une radio pour déceler s’il s’agit d’une fausse coccygodynie. Un kinésithérapeute est bien placé dans ce cas pour étudier votre situation. En effet, il n’est pas possible de poser un plâtre ou une prothèse en cas de fracture du coccyx. Les soins de l’ostéopathe viennent alors en complément afin de vous soulager et de prévenir les effets indésirables.

Quelles sont les précautions à prendre en cas de mal du coccyx ?

Si vous ressentez des douleurs au coccyx, vous devez alors prendre les précautions nécessaires pour accélérer votre guérison. Pour cela, vous devez adopter une bonne posture lorsque vous êtes au travail ou à la maison. Choisir une chaise de bureau ergonomique vous permettra de mieux vous positionner et de parfaire votre posture. Vous pouvez vous servir également d’un coussin épais pour plus de confort. Si vous tenez à faire des exercices physiques, vous devez prioriser les exercices qui ne demandent pas trop d’efforts et qui ne provoquent pas des tensions ou des chocs au niveau du bas du dos. Poser une bouillotte chaude ou froide sur les zones douloureuses vous permettra de soulager vos maux. Après un accouchement, faire de la rééducation périnéale est aussi un excellent moyen pour protéger votre coccyx et soulager vos douleurs. L’ostéopathe interviendra pour restaurer votre mobilité et ressouder vos vertèbres. Avoir une alimentation équilibrée peut également être bénéfique pour accélérer votre rétablissement.

Que retenir ? Lorsque vous faites une chute en tombant sur le coccyx, il existe de fortes probabilités que ce bout d’os reçoive un choc. Des douleurs peuvent alors subvenir vous empêchant ainsi de vaquer correctement à vos occupations quotidiennes. Dans ce cas, il est essentiel de recourir aux soins d’un professionnel comme l’ostéopathe. Grâce à un traitement efficace et adapté, il contribue à rétablir le déséquilibre causé par les douleurs au coccyx dans l’organisme entier. Il faut noter que vous n’obtiendrez un soulagement total et durable qu’au bout de plusieurs séances de soins ostéopathiques. Dans tous les cas, le nombre de séances peut varier d’une personne à une autre selon la gravité du mal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.