Les imageries dentomaxillaires permettent de détecter très tôt les problèmes dans la bouche, les dents, les gencives et la mâchoire. Traiter les problèmes avant qu’ils ne deviennent sérieux peut vous faire économiser de l’argent et vous permettre de ne pas souffrir. Quels sont les différents types d’imagerie dentomaxillaire ?

Le cone beam (3D)

La tomographie volumique à faisceau conique ou cone beam est un type particulier d’appareil à rayons X. On l’utilise lorsque les radiographies dentaires ou faciales ordinaires ne suffisent pas. Effectivement, on n’utilise pas un cone beam de manière systématique. L’exposition aux radiations de ce scanner est nettement supérieure à celle des radiographies dentaires ordinaires.

Ce type de scanner utilise une technologie spéciale pour générer des images tridimensionnelles (3D) en un seul balayage. On s’en sert pour radiographier :

  • des structures dentaires,
  • des tissus mous,
  • des voies nerveuses,
  • des os de la région crâniofaciale.

Les images obtenues avec le scanner cone beam permettent de déterminer de manière plus précise les traitements adaptés. Remarque : le cone beam CT diffère du CT conventionnel. Cependant, il peut être utilisé pour produire des images similaires à celles obtenues par tomographie conventionnelle.

Avec la tomographie à faisceau conique, un faisceau de rayons X en forme de cône se déplace en effet autour du patient pour produire un grand nombre d’images, également appelées vues. Le scanner et les appareils cone beam produisent tous deux des images de haute qualité.

La tomodensitométrie dentaire à faisceau conique a été mise au point pour produire des images similaires, mais avec un appareil beaucoup plus petit et moins coûteux. Ce dernier peut être installé dans un cabinet de consultation externe.

imagerie dentomaxilliaire appareil cone beam

Le cone beam CT fournit des images détaillées de l’os. On l’utilise pour évaluer les éventuelles maladies de :

  • la mâchoire,
  • la dentition,
  • les structures osseuses du visage,
  • la cavité nasale
  • les sinus.

Il ne fournit pas toutes les informations diagnostiques disponibles avec le scanner conventionnel, en particulier pour l’évaluation des structures des tissus mous comme les muscles, les ganglions lymphatiques, les glandes et les nerfs. Cependant, le cone beam CT présente l’avantage d’une exposition moindre aux radiations par rapport au CT conventionnel. Cette technique est donc particulièrement utilisée en implantologie.

L’OPT ou orthopantomographie (2D)

L’orthopantomographie possède plusieurs appellations : radiographie OPT (ou simplement OPT), radiographie panoramique, pantogramme… Elle désigne un type de radiographie qui donne une vue panoramique ou large du bas du visage. Elle peut montrer toutes les dents des deux mâchoires sur un seul film, y compris celles qui n’ont pas encore fait surface ou éruption. Tel est notamment le cas des dents de sagesse. Elle permet également de visualiser l’os de la mâchoire ainsi que l’articulation temporomandibulaire (ATM), qui relie la mâchoire au reste du crâne.

Une OPT est une radiographie de la partie inférieure de la face. Comme toutes les radiographies, elle consiste à utiliser de courts éclats de rayonnement de faible intensité pour créer des images de l’intérieur des os et des dents. La procédure se déroule très rapidement. Comme pour toute radiographie, le patient ne ressent aucune gêne.

Ces techniques permettent d’explorer les tissus mous et de déceler les infections. Cependant, en cas de grosses douleurs et si vous avez besoin d’un spécialiste en urgence des plateformes existent pour vous mettre en relation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.