Les appareils orthodontiques se diversifient et prennent aujourd’hui différents aspects. Si les gouttières traditionnelles en métal sont les plus connues, les gouttières Invisalign deviennent également de plus en plus répandues. Quelles différences entre ces deux types d’appareils dentaires ? Laquelle d’entre elles présente le plus d’avantages ? Les réponses.

Gouttières Invisalign : un dispositif innovant

Les appareils dentaires ont pour but de redresser certaines imperfections de la dentition comme le chevauchement ou la béance dentaire. En effet, le traitement orthodontique vise bien au-delà du côté esthétique. Il tend à assurer la bonne fonction des dents en leur mettant dans un alignement correct. Pour ce faire, vous avez le choix entre différents dispositifs :

  • Les bagues en métal,
  • Les bagues en céramique,
  • L’orthodontie linguale,
  • Les aligneurs invisibles.

Les gouttières Invisalign sont des appareils dentaires invisibles et amovibles. Elles constituent une alternative très discrète grâce à leur forme ajustée aux dents et leur couleur transparente. De ce fait, ces aligneurs sont adaptés à tous les âges. Ils conviennent aux jeunes et aux adultes qui souhaitent éviter les gouttières traditionnelles plus voyantes.

Ils sont conçus sur la base d’une empreinte de vos dents. Ainsi, le traitement Invisalign inclut un plan numérique qui permettra à l’orthodontiste de vous fournir des gouttières sur mesure. Après une première pose au cabinet de ce professionnel, vous pouvez changer vous-même vos gouttières.

Gouttières traditionnelles : les appareils dentaires les plus courants

Le terme « traditionnel » fait référence, ici, aux bagues dentaires métalliques. Elles sont constituées d’un arc en métal et des ligatures qui maintiennent les brackets collés sur la partie externe des dents. Ce type d’appareil orthodontique est devenu, à ce jour, plus léger et plus puissant. De telles adaptations l’ont rendu plus confortable tout en restant efficaces.

Avant la prescription de ces gouttières traditionnelles, l’orthodontiste effectue un diagnostic sur le patient. Des radiographies suivies d’une prise d’empreinte des dents sont indispensables. Il en déduit ainsi l’agencement adéquat des bagues pour un traitement optimal de la malocclusion. À la différence des gouttières Invisalign, la pose et le rechange des appareils dentaires métalliques doivent se faire uniquement par un professionnel.

Les bagues dentaires en métal sont moins appréciées pour leur aspect moins esthétique et peu discret. En alternative, les bagues dentaires en céramique ont été créées. Elles sont conçues dans le même principe que les bagues métalliques. Par contre, ce dispositif est plus discret, car il se fond avec la couleur des dents.

Invisalign ou Gouttières traditionnelles, laquelle est la plus efficace ?


Ces deux types d’appareils orthodontiques diffèrent l’un de l’autre en apparence, mais aussi sur leur efficacité et leur praticité. Par ailleurs, les bagues dentaires métalliques restent moins chères que les gouttières invisibles.

Leur efficacité du point de vue médical

Pour traiter des cas de malocclusion complexes, l’orthodontiste prescrit souvent les gouttières traditionnelles. Invisalign convient, par contre, chez les patients qui possèdent une anomalie légère ou modérée de la dentition. Par ailleurs, la durée du traitement par gouttières invisibles est généralement plus courte que celle avec des broches métalliques. Enfin, les aligneurs Invisalign exercent une faible pression en apportant des mouvements plus progressifs à vos dents. Ils ne présentent aucune fixation sur la surface dentaire et engendrent moins de douleurs et de blessures.

Leur praticité au quotidien

Avec les gouttières Invisalign, vous pouvez garder un mode de vie moins restrictif. Elles possèdent en effet l’avantage d’être retirées avant les repas et les activités sportives. Son côté amovible rend aussi cet appareil orthodontique invisible plus facile à nettoyer. Il permet ainsi de maintenir une meilleure hygiène bucco-dentaire.

Invisalign doit cependant être porté le plus régulièrement possible, soit environ 23 heures par jour. Pour assurer l’efficacité du traitement, il faut donc respecter rigoureusement cette condition.