La sophrologie fait partie des nombreuses techniques de relaxation s’inspirant de l’hypnose et des disciplines orientales telles que le yoga ou le zen. Il s’agit essentiellement d’un entrainement du corps et de l’esprit dans le but de développer ou de renforcer sa sérénité et son bien-être. La pratique de la sophrologie est adaptée à tous types de personnes (adultes, adolescents ou jeunes enfants) souhaitant améliorer son existence et développer le mieux-être et la détente du corps. Loin d’être considérée comme une médecine, elle ne soigne pas, mais aide plutôt à renforcer le développement personnel. C’est une technique fondamentale pour garder confiance et espoir. À travers cet article, une description sera faite de cette discipline et ses bienfaits pour la santé.

La sophrologie : genèse et principes

La technique de la sophrologie a été fondée en 1960 à Madrid par Alfonso Caycedo un neuropsychiatre. Elle est nourrie d’hypnose et de pensée orientale. À la base, elle était élaborée pour les psychotiques. La première école française de cette technique fut créée à Paris en 1971 par le Dr Jean-Pierre Hubert qui favorise le rapprochement entre la psychanalyse et la sophrologie. D’autres spécialistes tels que le Dr Raymond Abrezol et Jacques Donnars l’ont rejoint pour respectivement élargir les applications au domaine du sport et de l’entreprise et l’aspect corporel de la méthode sophrologue. De toutes ces inspirations, une méthode unique et codifiée a été retenue pour un ensemble d’exercices de façon claire et précise définissant les exercices de relaxation dynamique. Il s’agit en l’occurrence des mouvements doux associés à la respiration. Dans tout le monde entier aujourd’hui, tous les sophrologues disposent de la même boite à outils pour le bien-être de leurs clients.

Parlant de la sophrologie, elle permet de connecter le monde physique c’est-à-dire le monde extérieur au monde intérieur suivant 4 différents principes :

  • N° 1 : il s’agit du principe d’action positive. De ce principe, on comprend que toute action positive sur une partie de la conscience a une répercussion positive sur la totalité de l’être. De ce fait, une répétition du positif permet de développer les habitudes, les valeurs qui contribuent à un état de bien-être ;
  • N° 2 : ici, le schéma corporel fait l’objet de la pratique de la sophrologie le considérant dans sa forme et sa capacité de mouvement puis sa capacité de sentir et de perception ;
  • N° 3 : cela concerne le principe de réalité objective initiée grâce à l’entrainement personnel ;
  • N° 4 : le principe de l’adaptabilité. Cela suppose que le sophrologue doit développer une adaptation à la réalité des personnes reçues en cabinet.

Comme décrit par ce cabinet de sophrologie, la sophrologie est un soin de support. Elle ne saurait donc remplacer aucunement le traitement médicamenteux dans les situations de maladie. En d’autres termes, le sophrologue ne peut réaliser un diagnostic ou faire des prescriptions médicales.

Déroulement d’une séance de sophrologie

En amont à toute séance de sophrologie, un premier contact s’impose entre le client et le professionnel. Le but de ce premier échange est de faire le point sur l’état corporel et émotionnel du patient. Après ce premier contact, un temps pratique permettra au sophrologue de vous guider et vous aider à réaliser les exercices. Un deuxième échange s’en suivra pour évoquer les phénomènes vécus durant la séance, les sensations et les ressentis.

En d’autres termes, une séance de sophrologie se déroule en 3 temps qui se décomposent ainsi qu’il suit :

  • Un dialogue présophronique : c’est une discussion sur les avancées observée depuis la séance précédente. Au début de chaque séance, le sophrologue explique le déroulement de la séance du jour en détaillant les objectifs poursuivis et ce que gagnerait le patient ;
  • La pratique : c’est un exercice d’écoute du corps et de visualisation en technique statique ou dynamique ;
  • Le dialogue post-sophronique : ici, il vous revient de vous exprimer sur le vécu de l’exercice.

Bon à savoir : chaque séance de sophrologie dure généralement trois quarts d’heure.

Les bienfaits de la pratique de la sophrologie sont multiples et bénéfiques à bien d’égard pour le pratiquant.

La sophrologie aide à avoir un bon sommeil

Pour les personnes éprouvant des difficultés à s’endormir facilement ou ont des réveils nocturnes fréquents, la sophrologie est un parfait allié. C’est un excellent moyen pour gérer les troubles légers de sommeil occasionnés par le mode de vie épuisant et stressant ou les mauvaises habitudes au moment du coucher.

Ainsi, pour traiter ces troubles des exercices de détente et de respiration sont préconisés. Outre ces exercices, vous pourrez appliquer des techniques de futurisation pour préparer votre nuit. Les sophrologues recommandent généralement de travailler sur l’angoisse d’aller se coucher engendrée par les insomnies à répétition.

La sophrologie et les enfants

La pratique de la sophrologie avec l’enfant favorise le bien-être dans le développement et permet de ce fait d’encourager l’autonomie. « Elle renforce la conscience de son corps, l’éveil de ses sens, la gestion de ses émotions, sa présence au monde, en lui apprenant à se servir de sa respiration, en stimulant sa créativité pour se détendre, se calmer, lâcher prise, mais aussi développer ses capacités de mémorisation grâce à une meilleure concentration. La pratique de la sophrologie renforce la confiance en soi, la connaissance de soi, et diminue la somatisation. Cette technique amène l’enfant à se développer, s’épanouir de manière harmonieuse et équilibrée au travers du corps et de l’esprit ».

Pour les jeunes enfants, la pratique de la sophrologie est basée sur la respiration sous forme de jeux, de contes, d’imagination, d’exercices à médiation corporelle, de visualisation, relaxation, dans un esprit ludique afin d’attirer sa curiosité sur l’écoute de son corps, l’éveil de ses sens et la gestion efficace de ses émotions.

Pour les adolescents, la sophrologie est une technique qui est tout aussi efficace. En effet, la période de l’adolescence est une transition qui rime avec les difficultés à dormir, manque de concentration, émotions fortes, stress, etc. La pratique de la sophrologie permet aux adolescents d’aborder cette phase de vie beaucoup plus sereinement.

Mieux gérer le stress

Du fait de la pression quotidienne, les facteurs de stress sont énormes. Grâce à la sophrologie, vous apprenez à lâcher-prise sur les différentes situations afin de gérer au mieux vos émotions. Cette technique vous permet de vous préparer progressivement à surmonter les moments délicats. Dans le milieu professionnel, la technique de la sophrologie vous permet de mieux vivre les moments de stress tels que la surcharge de travail, la perte de sens, la phobie des changements organisationnels et structurels, etc. En tant que responsable d’équipe, la sophrologie vous aide à améliorer le collectif, le travail en groupe et la cohésion d’équipe.

En résumé, la pratique de la sophrologie permet de prévenir de manière efficace les situations de stress sans forcément recourir aux laxatifs, somnifères, calmants, antidouleurs. Le but de la sophrologie en l’espèce est de vous aider à puiser en vous-même les ressources nécessaires pour apprendre à reconnaitre les tensions corporelles, en prendre conscience, apprendre à vous écouter, somatiser le positif et éliminer les tensions. De cette manière, vous devenez sujet de votre propre corps et vous cessez de le voir comme une simple couverture que vous subissez.

La sophrologie aide à stopper le tabac

La sophrologie aide à renforcer votre motivation et facilite la gestion des états de manque qui sont générateurs de stress. Toutefois, il est primordial de travailler en amont sur les motifs psychologiques de l’addiction au tabac.

En pratique, le sophrologue vous invite à fermer les yeux et relâcher respectivement tous les muscles de votre corps. Dès lors que la détente est acquise, vous inspirez en visualisant vos poumons noirs de fumeurs et expirer en les imaginant s’éclaircir. Votre respiration devient plus légère parce que libérée du goudron. Le mieux est de laisser pénétrer en vous cet état de bien-être.

Bon à savoir : il est conseillé de répéter la séance.

La sophrologie pendant la grossesse

En pratique, la sophrologie aide les femmes enceintes à bien passer les derniers mois de grossesse et l’accouchement avec plus de sérénité et de confiance. En effet, la pratique de la sophrologie permet aux futures mamans d’accepter les changements physiques et les sensations désagréables associées. Les futures mamans doivent imaginer la manière positive l’accouchement à venir.

Grâce à la sophrologie, les femmes enceintes disposent des techniques leur permettant de se détendre et de mieux gérer la douleur.

Bon à savoir : la pratique de la sophrologie est recommandée à partir du 5e mois.

Les bienfaits de la sophrologie sont multiples. Elle est recommandée pour mieux vivre le mal de dos, du ventre, les céphalées, etc. Elle permettra à l’intéressé « de retrouver un excellent équilibre entre son corps et son mental et mieux vivre avec ses douleurs ». Pour précision, la sophrologie ne fera pas disparaitre les douleurs, mais elle aidera à mieux les supporter.

En résumé, la sophrologie est une technique de développement personnel. Elle n’est pas une médecine, mais elle est également utilisée dans certains hôpitaux pour le suivi des patients éprouvant des douleurs chroniques. La sophrologie propose divers champs d’application dans le quotidien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.