Le tai-chi séduit un nombre grandissant de Français. Certaines personnes le considèrent comme un art martial tandis que d’autres initiés évoquent une technique de relaxation et de contrôle de soi. En quoi consiste réellement cette discipline ? Comment se déroule-t-elle ? Présente-t-elle des bienfaits pour le corps humain ? Pourquoi rencontre-t-elle autant de succès ?

Tai-chi, des gymnastiques très prisées

Le tai-chi représente une discipline dérivée des arts martiaux chinois. Il se résume en une succession de mouvements continus, circulaires et oblongs exécutés avec précision dans un ordre prédéfini dénommé « forme ». Il forme avec l’acupuncture, la diététique chinoise, la pharmacopée chinoise et le massage Tui Na les 5 branches de la médecine traditionnelle chinoise. Il s’apparente à une danse au ralenti. Il représente un mélange de gestes savamment enchaînés. Les initiés prennent les postures de manière à éviter les mouvements saccadés.

Le tai-chi vous aide à prendre facilement conscience de votre force intérieure. Il permet une amélioration rapide des techniques de combat. Il demeure l’art martial le plus prisé au monde. Les écoles l’enseignent de manière à développer assez vite votre souplesse et à éveiller votre Qi. Il se pratique depuis plusieurs siècles en Chine. L’histoire retient qu’un moine aurait mis au point les différents mouvements après avoir observé un combat entre un oiseau et un serpent. Certains enchaînements peuvent comprendre jusqu’à 100 postures distinctes. Ils s’exécutent avec lenteur afin de mieux rythmer la respiration. Certains exercices impliquent l’utilisation de bâton ou d’épée. Cette gymnastique corporelle reste très prisée pour des raisons de santé et de longévité.

Tai-chi, des règles strictes

À l’instar des autres arts martiaux, cette discipline repose sur une grande rigueur. Vous devez connaître les 5 styles de mouvements et d’enchaînements codifiés. Ils n’impacteront positivement votre santé que si vous les exécutez convenablement. Au début, les exercices portent sur les principes de base qui vous aideront à réussir les gestes de cette gymnastique.

  • Vous devez absolument adopter une bonne posture. Cela implique un relâchement musculaire et ostéo-articulaire. Les pratiquants doivent l’associer à un étirement de la colonne vertébrale. Une force de soutien leur permet de garder le corps bien charpenté et le sommet du crâne bien relevé. Le bassin doit impérativement afficher sa courbure naturelle.
  • Une relaxation idéale s’impose pour la souplesse des mouvements. Cela vous aide aussi à éviter les blessures articulaires. Vous devez rester stable comme un rocher. Mais, vos membres supérieurs doivent demeurer très flexibles et agiles.
  • Le tai-chi prohibe l’utilisation de la force physique. Vous vous contentez d’enchainer les gestes avec une extrême lenteur. Cela vous permettra de prendre conscience de votre énergie intérieure. Celle-ci doit pouvoir circuler dans tout votre corps lors des exercices.
  • Une respiration profonde et régulière s’avère indispensable pour garder un équilibre dynamique entre le Yin et le Yang. Vous devez apprendre à coordonner les mouvements et votre souffle. La pratique en posture verticale constitue la norme.
  • La configuration des mains reste très importante en tai-chi. Vous devez les déplacer de manière à capter et contrôler votre force intérieure. Cela aidera votre corps à puiser continuellement son énergie dans le Tan Tien. Celui-ci désigne un centre de gravité situé juste en bas du nombril.
  • Une bonne pratique de tai-chi permet d’équilibrer les deux pôles de l’énergie que constituent le Yin terrestre et le Yang céleste. Les professeurs de cette discipline attachent un grand prix au transfert du poids du corps. La forme intérieure doit naitre au niveau du Tan Tien et atteindre les bras de manière spiralée. Vous devez maitriser les règles basiques afin de pouvoir enchainer facilement les mouvements.

Tai-chi, le déroulé d’une séance

Les cours se déroulent souvent en groupe. Vous avez la possibilité de négocier des séances individuelles de formation. Chaque session dure entre 1 heure et 90 minutes. Elle comprend 3 phases.

  • L’échauffement constitue la première étape. Quelques exercices spécifiques s’imposent pour travailler les articulations et les muscles. Cela les prépare aux mouvements à effectuer afin de réduire les risques de blessure et de déplacement des os. Le temps imparti à cette séquence ne dépasse pas généralement une vingtaine de minutes.
  • À la seconde phase, le professeur se focalise sur les éléments de Qi Gong. Ceux-ci se révèlent très efficaces pour une meilleure concentration afin de mieux canaliser et amplifier votre énergie. Ils favorisent également un rééquilibrage de la posture corporelle. Ces exercices concernent surtout la méditation. Cette phase dure aussi une vingtaine de minutes.
  • La dernière étape porte effectivement sur le tai-chi.Pendant près d’une heure, vous apprendrez des mouvements spécifiques relatifs aux styles Chen, Sun, Wu Chien, Wu Yu et Yang. Le professeur vous montrera comment les réaliser lentement et dans l’ordre requis. Cela peut intervenir de manière individuelle ou par groupe.

Les cours débutent par la pratique de la forme. Cela équivaut au code la route. Vous découvrez les ressentis de votre corps. Vous vous entrainez pour adopter de bonnes postures et pour respecter les règles basiques. Vous devez vous focaliser sur les différents enchaînements. Le tai-chi comprend plusieurs sous-disciplines. Après la maitrise des mouvements élémentaires, vous passez au Tuishou. Il consiste à mettre en pratique les principaux gestes appris précédemment avec un partenaire. Vous pourrez vous initier plus tard au tai-chi avec maniement des armes. Dans ce cas, vous suivez une formation sur le Taiji Quan, le Taiji Jian ou le Taiji Dao. Pour maitriser cette gymnastique chinoise, vous devez vous inscrire dans un centre spécialisé ou dans un club sportif qui enseigne cette discipline. Certains établissements mettent à la disposition de leurs adhérents des vidéos très instructives sur les principaux mouvements et enchaînements. Vous pourrez les télécharger pour vous entrainer facilement à domicile. Rendez-vous sur ce site pour en savoir plus.

Tai-chi, de nombreux bienfaits sur la santé

Le succès de cette discipline s’explique par son efficacité. Il impacte positivement la santé et augmente systématiquement la longévité. Ses multiples atouts auraient poussé les responsables chinois à autoriser cette gymnastique dans les hôpitaux. Selon les pratiquants de cet art martial, les maladies résulteraient du blocage de l’énergie intérieure. Les mouvements et les enchaînements du tai-chi favoriseraient une bonne circulation du chi et vous éviteraient de tomber. Bien évidemment, quelques scientifiques ont étudié la question. Leurs conclusions ont permis de confirmer les indéniables bienfaits de cette discipline. Toutefois, quelques débats méthodologiques subsistent. Mais, les nombreux témoignages des pratiquants ne laissent aucunement de place au doute et à l’équivoque.

Tai-chi, une solution contre le stress

Des entrainements fréquents améliorent sensiblement la santé psychologique. La discipline prône la concentration mentale et une profonde relaxation. Cela implique un relâchement des muscles et un meilleur contrôle de soi. Les pratiquants de cette discipline deviennent moins dépressifs, anxieux et stressés. Ils gardent une bonne humeur et ne perdent plus rapidement patience. Ils remarquent également une amélioration de leur estime de soi. Différentes études scientifiques ont démontré que le tai-chi impacte positivement la santé mentale. Des analyses ont même prouvé que la proportion de cortisol baisse chez les pratiquants de cette gymnastique. Ils retrouvent assez vite la joie de vivre et prennent systématiquement la vie du bon côté. Cela joue un rôle important dans la prévention des troubles psychologiques et des maladies récurrentes.

Tai-chi, un impact positif sur la mémoire

Les mouvements et les enchaînements de cette discipline améliorent le fonctionnement du cerveau. Des entrainements réguliers favorisent une augmentation de la taille de l’hippocampe. Cela booste vos capacités cognitives. Vous réfléchirez plus vite et mieux. Des exercices fréquents permettent donc de prévenir le vieillissement de l’encéphale et de l’esprit. Cela préserve les personnes âgées de l’atrophie de leur cervelle. Cela les met aussi à l’abri des maladies comme l’Alzheimer et les autres dégénérescences neuronales. Tout le monde peut pratiquer du tai-chi puisque les mouvements n’impliquent pas l’usage de la force physique. Vous pouvez même vous entrainer en famille si votre inscription donne accès à des cours vidéo.

Tai-chi, une solution pour prévenir les maladies cardiovasculaires

Les exercices proposés par cette discipline impactent positivement le fonctionnement du corps humain. Les mouvements et les enchaînements de faible intensité améliorent votre endurance cardiaque. La libération du chi entraine une meilleure circulation sanguine et une excellente oxygénation des organes. Cela fortifie le système cardiovasculaire des pratiquants. Cela favorise un soulagement rapide des signes cliniques de certaines maladies comme l’hypertension ou l’hyperlipidémie. Les exercices de tai-chi renforcent le cœur et le corps au même titre que les sports intenses.

Une étude menée sur 76 personnes victimes d’hypertension a permis d’obtenir des résultats assez explicites. Leur pression artérielle a significativement diminué grâce à 3 séances d’entrainement hebdomadairement sur quelques mois. Le tai-chi représente donc une véritable aubaine pour limiter les risques d’infarctus. Des expériences cliniques sur 208 patients atteints de maladie coronarienne ou d’insuffisance cardiaque ont démontré que cette pratique pouvait réduire la tension artérielle systolique et diastolique. Les exercices ont permis une nette amélioration de la santé des personnes concernées. Cela a également boosté leur endurance. Certains chercheurs évoquent les bienfaits du tai-chi sur le système immunitaire. Malheureusement, aucune preuve n’existe pour les confirmer à l’heure actuelle.

Tai-chi, une réponse aux difficultés respiratoires

Une pratique régulière de cet art martial vous permet d’améliorer la quantité d’oxygène que votre organisme peut gérer. Cela optimise votre capacité aérobie. Toutefois, cela dépend de la vitesse et de l’amplitude des mouvements exécutés. Les premiers résultats ne s’observent qu’après plusieurs mois d’entrainement. Cela implique la maitrise de certains enchaînements. Une bonne oxygénation des poumons vous permet de mieux respirer. Cela élimine les sensations d’étouffement que peuvent ressentir certaines personnes à partir de la soixantaine. Cela favorise également une excellente circulation sanguine. Les maladies récurrentes deviendront plus rares. Vous renouerez rapidement avec la pleine forme physique et mentale.

Tai-chi, une solution efficace pour améliorer l’équilibre des personnes âgées

Les exercices de cette discipline impliquent des mouvements lents circulaires et ininterrompus. Les participants doivent effectuer de longs gestes sans courber l’échine. Mieux, leur torse doit rester droit. Une pratique régulière renforce leur endurance. Cela impacte aussi positivement leur réflexe. Ils deviennent beaucoup plus équilibrer. Cela limite considérablement les risques de chute. Des chercheurs ont mené une étude sur un groupe de personnes âgées qui a suivi 6 mois d’entrainement sans interruption. Les individus concernés ont vu leur probabilité de tomber baisser d’environ 55 %. Cela s’explique par le renforcement de leurs principaux muscles grâce à une meilleure maitrise de leur énergie intérieure. Cela résulte également du dopage de leur moral. En effet, la pratique du tai-chi booste le fonctionnement du cerveau avec d’importantes améliorations des capacités cognitives.

Tai-chi, une gymnastique efficace pour soulager le cancer

Les professionnels recommandent de plus en plus les mouvements et les enchaînements de cet art martial pour amoindrir les signes cliniques de cette maladie. Cette pratique impacte positivement l’esprit et le corps grâce à la libération du chi. Cela permet surtout de réduire les effets secondaires liés aux traitements de cette affection. Des chercheurs ont mené une étude sur quelques patients sur une certaine période. Les scientifiques ont relevé une baisse sensible de la fatigue et un renforcement des fonctions immunitaires. Ils ont aussi remarqué une diminution du niveau de cortisol. Cela signifie moins de stress et d’angoisse. Les impacts positifs du tai-chi ne se limitent pas uniquement aux personnes atteintes de cancer. Cette discipline soulage tous les patients en quête d’un rétablissement rapide.

Tai-chi, une solution pour soulager les douleurs articulaires

Les mouvements et les enchaînements prévus par cette discipline permettent de calmer les souffrances dues aux maladies comme l’arthrose. Cela ne représente pas de simples allégations puisque des scientifiques ont mené une étude sur plus de 150 personnes qui se plaignaient de cette affection. Ces dernières ont ressenti une nette amélioration après avoir suivi des séances de tai-chi sur une période de 8 semaines. Les raideurs et les douleurs au niveau des articulations ont considérablement diminué. Ils ont aussi retrouvé la joie de vivre et une sensation de bien-être. D’autres études ont également permis de confirmer l’efficacité du tai-chi sur l’arthrose du genou. Des patients ont notifié un renforcement de leur capacité physique après les mouvements et les enchaînements de cette discipline. Les personnes âgées devraient donc pratiquer cette gymnastique de manière préventive.

Tai-chi, une gymnastique efficace pour un sommeil reposant

Les problèmes d’insomnies et de nuits blanches disparaissent systématiquement quand vous pratiquez cet art martial. Cela s’explique par diverses raisons. Les mouvements et les enchaînements éliminent assez vite les soucis et le stress. La relaxation favorise une détente profonde des muscles et du corps entier. Cela vous permet de dormir rapidement lorsque vous vous mettez au lit. Mieux, vous profitez d’un sommeil réparateur.

Des scientifiques ont mené une étude en 2004 sur 118 femmes et hommes âgés de 60 à 92 ans. Ils ont constitué deux groupes distincts. Le premier camp a suivi 3 séances d’entrainement de tai-chi hebdomadairement pendant 6 mois. Le second club a simplement pratiqué des exercices de relaxation. Les personnes soumises à l’art martial chinois ont témoigné qu’ils ne s’endormaient plus de manière involontaire. Ils ont aussi signalé une nette augmentation de leur temps de sommeil comparativement aux individus qui ont eu recours aux simples techniques de relaxation.

Le tai-chi représente donc une discipline très intéressante avec de multiples avantages. Il permet de rééquilibrer le corps grâce à une meilleure circulation de l’énergie intérieure. La souplesse des mouvements autorise les personnes de tout âge à le pratiquer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.