Également appelée maladie parodontale, une maladie des gencives est en fait une maladie inflammatoire d’origine infectieuse et plus généralement des tissus de soutien des dents. Il existe différents types de maladies des gencives et ces pathologies présentent toutes des caractéristiques et symptômes bien distincts. À travers cet article, vous pourrez notamment obtenir des informations relatives aux différents types de maladies des gencives. Des détails sur les facteurs de risques, les différents traitements ainsi que les mesures à prendre pour limiter le plus possible le risque de survenue de ces maladies y seront également mis à votre disposition.

Les maladies des gencives

Comme nous l’avions précédemment évoqué, les maladies des gencives peuvent se présenter sous diverses formes. Pour les distinguer il faudra alors se référer aux symptômes perçus. Ici, l’accent sera mis sur les maladies des gencives qui constituent les deux stades des maladies parodontales :

  • La gingivite ;
  • La parodontite.

La gingivite

Considérée comme la plus bénigne et la plus précoce des maladies de la gencive, la gingivite est caractérisée essentiellement par l’inflammation et la rougeur des gencives. Habituellement, il est possible de la gérer grâce à un nettoyage dentaire réalisé par un professionnel. Une fois ledit nettoyage effectué, il faudra également adopter une routine d’hygiène bucco-dentaire adéquate.

Les différents symptômes pouvant permettre de reconnaitre une gingivite sont :

  • Les gencives enflées et rouges ;
  • Le saignement des gencives durant le brossage, lorsqu’on croque un aliment assez dur, voire spontanément ;
  • La mauvaise haleine ;
  • Les gencives très sensibles.

Souhaitez-vous en outre obtenir plus d’informations sur la maladie des gencives ? Faites alors un tour sur cette page.

La parodontite

La parodontite est une inflammation qui peut s’étendre à l’ensemble des tissus qui soutiennent et qui entourent les dents. Ce sont en fait ces tissus qu’on appelle « parodonte ».

Ils sont composés des éléments ci-après : le ligament, le cément, la gencive ainsi que l’os au sein duquel les dents sont ancrées. Maladie d’origine bactérienne, la parodontite survient la plupart du temps quand les défenses immunitaires se retrouvent affaiblies. En général, cette maladie commence d’abord par une gingivite (inflammation de la gencive). Par la suite, elle s’étend de manière progressive vers le tissu osseux et peut aller jusqu’à la perte des dents. Notons qu’à partir de ce moment-là, on assiste à la formation de poches infectées entre la dent et la gencive. Il existe différents types de parodontite à savoir :

  • La parodontite chronique : elle est la forme la plus courante des maladies des gencives. Ses principaux symptômes sont : la formation de poches entre les dents et les gencives et la récession gingivale. Elle touche beaucoup plus les adultes que les enfants. Les personnes atteintes par cette maladie ont généralement plus de 35 ans.
  • La parodontite agressive : la parodontite agressive peut toucher des personnes plus jeunes, même si elles sont en excellente santé.
  • La parodontite nécrosante : il est question à ce niveau de la forme la plus grave mais aussi la plus rare des maladies qui touchent les gencives. Connue sous le nom de « gingivite ulcéro nécrosante aiguë », cette forme de parodontite apparait le plus souvent chez les personnes qui souffrent de malnutrition, qui fument ou qui souffrent de certains maux qui compromettent leur système immunitaire.

Quelques facteurs de risque des maladies des gencives

Face au risque de développer une maladie des gencives, nous ne sommes bien évidemment pas tous égaux. Pour qu’une maladie des gencives puisse faire son apparition, il faudrait en fait qu’il y ait une association de différents facteurs de risque. Le facteur étiologique (facteur déclenchant) est la plaque dentaire.

La meilleure prévention demeure dans ce cas le brossage régulier, car il permet une élimination complète de la plaque. Outre la plaque dentaire, il existe aussi plusieurs autres facteurs de risque à savoir :

  • La consommation de tabac ;
  • Le diabète ;
  • La consommation de l’alcool ;
  • Le risque génétique ;
  • L’obésité et le surpoids ;
  • Le stress ;
  • La consommation de certains médicaments.

La consommation du tabac

Sans aucun doute, le tabagisme a d’importantes répercussions sur les muqueuses buccales, notamment sur le parodonte. La consommation régulière de tabac engendre en effet :

  • Des douleurs post opératoire et des retards de cicatrisation ;
  • La modification de la texture et de la couleur du parodonte ;
  • L’augmentation des risques d’être touché par une parodontite.

Le tabac peut également masquer l’inflammation gingivale. De même, la gencive d’un fumeur va moins saigner lors des brossages, ce qui empêchera le patient d’avoir très tôt une idée sur sa situation parodontale.

Le diabète

L’interrelation qu’il y a entre la parodontite et le diabète a aujourd’hui été démontrée. Lorsqu’il est mal équilibré, un diabète peut par exemple influencer l’évolution ou l’apparition d’une maladie parodontale. C’est même la raison pour laquelle l’on considère que la parodontite est la sixième complication du diabète. Suivant les résultats d’une étude, une parodontite active pourrait même empêcher la stabilisation du diabète chez certains patients. Il est pour cela indispensable d’agir simultanément sur ces deux pathologies.

Le risque génétique

Si dans votre famille, vous avez des personnes qui ont des antécédents de différentes maladies de gencives ou qui présentent certains symptômes de ces pathologies, il peut alors arriver que vous soyez vous aussi confronté à ces maux. Pour limiter tous risques, l’idéal serait d’adopter une bonne hygiène bucco-dentaire. N’hésitez également pas à consulter régulièrement un dentiste pour un examen ou tout simplement pour un nettoyage professionnel.

L’obésité et le surpoids

L’association entre les maladies des gencives d’une part et l’obésité et le surpoids d’autre part a été prouvée. L’influence de l’obésité sur ces maux est toutefois moins évidente. Pour éviter tous risques, il est recommandé de procéder systématiquement à un dépistage des maladies des gencives chez les patients dont l’IMC est supérieur à la moyenne.

Le stress

Dans la mesure où le stress entraine l’affaiblissement du système immunitaire, il peut aussi favoriser l’évolution ou l’apparition de maladies des gencives chez certaines personnes. Si vous êtes souvent confronté au stress et que vous tenez à limiter au maximum l’apparition des pathologies, il est primordial de consulter régulièrement un dentiste. Vous aurez ainsi une idée fiable de votre état.

Les différents types de traitements des maladies des gencives

Pour le traitement des maladies des gencives, le professionnel peut selon le cas adopter un traitement chirurgical ou un traitement non chirurgical. Le traitement adopté dépend le plus souvent de la gravité du mal dont souffre le patient.

Le traitement non chirurgical

Les options de ce type de traitement comprennent :

  • Le resurfaçage radiculaire et le détartrage (pour le retrait de la plaque et du tartre) ;
  • La prescription d’antibiotiques.

Certains spécialistes préconisent aussi l’utilisation du laser en plus des solutions précédemment évoquées.

Le traitement chirurgical

Les traitements chirurgicaux incluent ici la réalisation d’interventions qui permettront de réduire les poches qui se sont formées. Cette solution vise également à :

  • Mieux exposer la surface des racines pour permettre au praticien de mieux les détartrer ;
  • Régénérer les tissus mous et osseux ;
  • Greffer sur les gencives du tissu mou dans le but afin que le tissu osseux qui est exposé puisse être recouvert ;
  • Prévenir efficacement la perte des dents.

Pour qu’un traitement puisse en outre être efficace, il est primordial que les examens dentaires que le patient effectue soient réguliers. Ce dernier devra aussi adopter une routine adéquate d’hygiène bucco-dentaire. Puisque la consommation du tabac peut aussi entrainer la rechute, il faudra éviter au maximum la consommation de cette substance.

Conseils de prévention des maladies des gencives

Pour prévenir l’apparition des maladies des gencives, il est conseillé de prendre certaines précautions. Dans un premier temps, il faudra se brosser les dents au moins deux fois par jour. Cette solution est en effet très efficace dans le cadre de la prévention contre la gingivite. Toujours dans le but d’éviter les maladies des gencives, il est conseillé d’utiliser chaque jour du fil dentaire ou une brossette interdentaire. Hormis le retrait des particules d’aliments qu’ils facilitent, les accessoires interdentaires permettent également d’éliminer la plaque pour prévenir la gingivite. Les solutions ci-dessous vous seront aussi d’une grande utilité :

  • La réduction et si possible l’arrêt de la consommation de tabac ;
  • La réalisation régulière d’examens dentaires ;
  • L’adoption d’un mode de vie sain.

Les maladies des gencives sont donc des pathologies qui se présentent sous diverses formes. Différents facteurs de risque peuvent entrainer leur apparition. Pour ne pas être atteint par ces pathologies qui peuvent dans certains cas être assez graves, il est alors primordial d’avoir une bonne hygiène bucco-dentaire et d’adopter un mode de vie sain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.