Les bols tibétains ! Aviez-vous déjà entendu parler de ces instruments ? On les appelle encore bols chantants. Il s’agit en effet d’une méthode de thérapie basée sur les vibrations sonores. Elle est utilisée depuis des millénaires dans la région de l’Himalaya et dans d’autres régions d’Asie. Très employés en méditation, ces bols permettent d’entrer en connexion avec des ondes bienveillantes et apaisantes pouvant guérir des maux d’ordre physique et psychique. De nos jours, cette technique de guérison ancestrale n’est pas très connue chez nous. Et même ceux qui la connaissent hésitent à y recourir, car ils doutent de son efficacité. Dans cet article, on vous fera un décryptage complet de cette pratique qui commence à être adopté partout en France.

Les bols chantants : des objets aux origines inconnues

tibétains

On raconte beaucoup de choses en ce qui concerne l’origine des bols chantants tibétains. Mais à vrai dire, aucun individu ne peut dire avec précision l’année de création de ces bols ni donner d’explications avérées sur les circonstances de leur utilisation puisque ce sont des outils qui existent depuis la nuit des temps. On estime leur apparition à plus de 6000 ans av. J.-C. Il paraitrait que ce sont des forgerons nomades venus d’Extrême-Orient qui les ont amenés au Tibet. Ceux-ci étaient des adeptes du chamanisme (une forme de spiritualité mettant en relation les hommes et la nature) et trouvaient que les sons et les chants pouvaient guérir certaines maladies. Ce n’est qu’après les chamans que les moines bouddhistes commencèrent par utiliser ces bols pour un grand nombre de pratiques et de rituels notamment la méditation, la guérison ou les offrandes. Aujourd’hui encore, les bouddhistes continuent de faire usage de ces bols pour ponctuer le début et la fin des temps de prières. Mais les bols tibétains n’étaient pas seulement utilisés pour ces finalités. Ils servaient également comme objet de restauration, outil de mesure, objet décoratif, etc.

On notifie que les premiers bols étaient conçus en bois et parfois en pierre. Il fallait attendre l’apparition du métal avant qu’ils ne fussent fabriqués avec cette matière. Bien que leur histoire soit particulièrement liée au Tibet, les bols tibétains ne se fabriquent pas uniquement dans ce pays. On les retrouve également dans la plupart des régions himalayennes, comme le Népal, Bhoutan, d’où son autre appellation de bols himalayens. Quand les bols tibétains sont-ils venus en occident ? C’est dans les années 80 qu’on note l’arrivée des bols chantants dans les pays occidentaux, grâce notamment à Peter Hess, le célèbre physicien allemand qui fut le créateur du massage sonore.

 

Composition des bols tibétains

Comme vous venez de le constater, les bols tibétains peuvent être encore appelés bols chantants ou encore bols himalayens. Ils font partie intégrante de ce qu’on appelle la thérapie du son. Mais nous sommes sûrs qu’une question doit être en train de vous tarauder l’esprit depuis que vous aviez commencé la lecture de l’article : « À quoi ressemblent réellement ces fameux bols ? ». Eh bien ! Un bol tibétain a une forme de cloche renversée avec des maillets. C’est grâce à ces derniers que les sons sont perçus. Composés traditionnellement d’un alliage de sept métaux, les bols chantants sont en générale des fabrications artisanales. Les sept métaux distincts se réfèrent aux sept astres, aux sept jours de la semaine et aux sept chakras qui sont des points d’énergie présents dans notre corps. Ainsi, nous avons :

  • de l’argent : associé à la Lune et au lundi ;
  • du fer : pour Mars et le mardi ;
  • du mercure : pour la planète du même nom et le mercredi ;
  • de l’étain : associé à Jupiter et au jeudi ;
  • du cuivre : lié à la planète Vénus et au vendredi ;
  • du plomb : pour Saturne et le samedi ;
  • et de l’or : pour le soleil et le dimanche.

Comment fonctionnent les bols himalayens ?

bols tibétains

Pour bien comprendre le fonctionnement des bols tibétains, essayez de réaliser cette petite expérimentation : mettez un baffle près d’un verre d’eau et commencez par jouer l’instrument ; vous allez constater qu’à une certaine fréquence, les vibrations provoquées par la musique feront bouger l’eau. Et vous savez que le corps humain regorge d’environ 70 % d’eau et que le cerveau contient la plus grande quantité. De ce fait, le corps est confronté à ce même phénomène lorsqu’il est soumis à la texture sonore des bols tibétains. En réalité, si les flux liquides présents dans notre corps ne circulent pas bien, cela se répercute sur notre état de santé. De nombreux éléments peuvent être à la base de cette mauvaise circulation de l’eau : émotions vécues, activité physique, milieu de vie, alimentation, etc. Une savante manipulation des bols permet donc de remuer les zones fluides stagnantes du corps en soulevant les densités énergétiques encombrantes. 

Les bols tibétains délivrent un son grave extraordinaire qu’on peut assimiler à une mélodie. Cette dernière exerce un effet vibratoire dans tout l’organisme et au plus profond des cellules pour faire disparaitre les mauvaises vibrations pour rétablir l’ordre et l’équilibre. Comme le dit si bien Peter Hess, « Les ondes des bols entrent et s’éteignent lentement dans tout votre corps » à l’image des cercles concentriques qu’une eau calme forme lorsqu’on y jette une petite pierre. Cela transmet une détente profonde.

 Pour y arriver, le son de chaque bol est travaillé d’une manière spécifique pour former une fréquence harmonisée ce qui déclenche un effet subtil sur le corps, une expansion sereine, un état léger de conscience non ordinaire. Précisons également que le résultat thérapeutique des bols est lié à la quantité de vibrations qu’ils peuvent émettre. C’est d’ailleurs l’un des premiers critères à considérer lors du choix de ces bols. Après, il faudra prendre en compte le nombre de métaux et leur ancienneté. Aussi, il existe une myriade de méthodes pour émettre le son des bols. Le thérapeute peut frapper plus ou moins doucement le bol avec un bâton pour l’entendre sonner jusqu’à ce que les vibrations s’apaisent. Il peut également envoyer des vibrations en faisant rouler un bâton tout autour du bol. Comme le bâton est glissant, il y a friction au contact du bol. Cette friction envoie plus de vibration au bol et cela provoque un phénomène de résonance.

Quels sont les bienfaits des bols tibétains ?

bols tibétains

Il a été prouvé par les neurosciences que le son a un grand impact positif sur les ondes cérébrales, le système nerveux, la chimie du corps et la ré-harmonisation de tout le corps. Ainsi, les effets bénéfiques des bols chantants sont aussi physiques que mentaux. Voici une liste plus détaillée des propriétés thérapeutiques des bols tibétains :

  • Ils permettent le renforcement de notre système immunitaire et le soulagement de nombreux troubles et maux physiques, tels que les maux de tête et les problèmes digestifs ;
  • Ils participent à équilibrer les deux hémisphères du cerveau ;
  • ils aident à relâcher les tensions physiques ;
  • ils permettent de modifier les vieilles et mauvaises habitudes. Beaucoup de personnes ont pu par exemple laisser la drogue ou l’alcool en suivant cette thérapie du son ;
  • ils permettent de supprimer l’énergie et les émotions négatives ;
  • ils aident à diminuer le niveau de stress, favorisent une profonde détente et améliorent la qualité du sommeil ;
  • ils permettent de récupérer plus rapidement après une blessure, des traumatismes ou des traitements médicaux invasifs ;
  • ils peuvent libérer des blocages énergétiques et nettoyer les charges émotionnelles associées à des émotions refoulées et à des mémoires douloureuses ;
  • ils permettent une connexion avec son « moi supérieur » ;
  • ils préparent à la relaxation profonde ;
  • ils aident à faire face aux défis de la vie ;
  • ils augmentent le flux vital d’énergie, la créativité, l’intuition et la motivation ;
  • Ils favorisent l’autorégénération ;
  • Ils stimulent la circulation sanguine ;
  • Ils stimulent les glandes endocrines et régulent le fonctionnement hormonal ;
  • etc.

Tous ces bienfaits justifient les raisons pour lesquelles, ces bols sont utilisés aujourd’hui dans plusieurs studios de yoga, les spas, les thalassothérapies, les instituts de bien-être… Certaines entreprises organisent même des séances de bols chantants pour leurs collaborateurs.

Les effets ne sont pas identiques chez tout le monde. Ils varient en fonction de votre réceptivité à la thérapie sonore.

Comment se déroule une séance aux bols tibétains ?

Une séance de thérapie de bols tibétains peut être réalisée debout ou allongée, tout dépend de la sensibilité du patient. Toutefois, beaucoup de personnes préfèrent la position couchée puisqu’elle est plus relaxante pour le corps même si elle s’avère plus longue. Le patient se couche donc sur le dos et le praticien installe des bols de différentes tailles autour de lui et sur son corps. Les bols ne sont pas placés n’importe comment. Chaque bol étant unique avec sa propre résonance, il va provoquer des vibrations différentes. Pour cela, il devra être placé méticuleusement près des parties correspondantes du corps.

Bon à savoir : afin que le traitement fonctionne, il ne suffit pas d’écouter simplement les sons, il faut se concentrer dessus et les ressentir à l’intérieur de soi. Aussi, pour mieux drainer et éliminer les toxines, on conseille de boire de l’eau avant et après la séance. Pour finir, les personnes qui possèdent un pacemaker, des fractures osseuses ou troubles psychiatriques ne peuvent pas utiliser les bols tibétains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.