La hernie hiatale est une maladie qui affecte le fonctionnement de l’organisme. Elle fait référence au passage d’une portion de l’estomac de l’abdomen vers le thorax à travers l’orifice hiatal du diaphragme. Ainsi, lorsqu’elle vous atteint, elle entraine particulièrement une compression et des douleurs abdominales. Vu l’importance des organes concernés, le traitement de ce mal doit être fait de manière prompte et efficace.

Traiter efficacement une hernie hiatale permet de mieux se porter et de retrouver une bonne santé. Heureusement, les alternatives et techniques opératoires sont variées pour guérir de ce mal. Découvrez des solutions efficaces pour le traitement de la hernie hiatale !

Qu’est-ce qu’une hernie hiatale ?


La hernie hiatale est une pathologie rencontrée en pratique clinique. Elle se traduit par une remontée de la partie supérieure de l’estomac dans le hiatus œsophagien. En effet, idéalement, ces deux organes se trouvent de part et d’autre du diaphragme. Avec cette pathologie, l’estomac et le hiatus œsophagien se rejoignent à travers l’anneau musculaire du diaphragme. En effet, l’élargissement de l’orifice laisse passer une partie de l’estomac ou l’organe tout entier. Ainsi, chez les personnes atteintes d’une hernie hiatale, une partie de l’estomac traverse l’anneau musculaire et se retrouve au-dessus du diaphragme. En outre, une malposition cardio-tubérositaire est souvent constatée en cas de hernie hiatale.

Par ailleurs, cette lésion de l’appareil digestif peut apparaitre sous deux différentes formes. Une hernie hiatale peut alors s’opérer par glissement ou par roulement. Cette catégorisation est importante, car elle donne une grande indication sur le mode opératoire. La présence ou non de certains symptômes permettent également de prendre des décisions utiles pour l’intervention. La hernie hiatale par glissement est la plus fréquente. Ce type d’hernie se caractérise par le passage de la partie haute de l’estomac, de l’abdomen au thorax.

D’autre part, la hernie hiatale par roulement, moins fréquente, est plus préoccupante. Elle se manifeste par le roulement de la grosse tubérosité de l’estomac à travers le diaphragme. Dans ce cas, l’œsophage reste immobile tandis qu’une partie de l’estomac se retrouve parallèle à lui. Cette malposition affecte le fonctionnement normal de l’estomac.

Les causes d’une hernie hiatale

Les causes de la hernie hiatale sont multiples. Toutefois, elles diffèrent selon le type de la pathologie. La hernie hiatale par glissement peut être due à :

  • une augmentation de la pression dans l’abdomen par des efforts intenses, l’accouchement, la toux, l’éternuement ou la défécation ;
  • l’obésité et l’excès de poids ;
  • un raccourcissement congénital de l’œsophage après des remontées acides. Ces derniers induisent une rétraction de l’œsophage et attirent l’estomac vers le haut ;
  • une perte des propriétés élastiques du hiatus du diaphragme provoquant un élargissement ;
  • une béance cardiale ;
  • des efforts physiques répétés et une constipation chronique.

La hernie par roulement quant à elle provient d’un traumatisme ou d’un défaut congénital du diaphragme. Les traumatismes peuvent être dus à une blessure abdominale ou à une augmentation soudaine de la pression dans l’abdomen suite à un effort intense. Par ailleurs, d’autres causes exposent aussi bien l’organisme à la contraction de ce type de maladie. Entre autres, l’âge, le tabagisme et la toux chronique sont aussi des facteurs de risques. De même, la présence d’une hypertension abdominale favorise la survenue d’une hernie hiatale.

Qui peut souffrir d’une hernie hiatale ?

La hernie hiatale étant une maladie chronique des organes, elle se manifeste progressivement chez de nombreuses personnes. Elle peut survenir à tout moment. Toutefois, le risque augmente avec l’âge. Ainsi, elle affecte toutes les tranches, mais se détecte généralement chez les personnes âgées et fragiles. Chez ces dernières, la hernie hiatale peut avoir une plus grande taille. Dans des circonstances critiques, la hernie hiatale peut aussi bien être mixte.

La hernie hiatale est la légion du tube digestif la plus répandue en France, elle concerne 20 à 60 % de cette population.

De plus, les amateurs de musculation doivent particulièrement faire attention aux charges trop lourdes. Plus les charges sont lourdes, plus elles favorisent l’hypertension abdominale et augmentent le risque de contraction d’une hernie hiatale. Lorsqu’on pratique une activité physique régulière avec une grande ébauche d’énergie, l’on est d’une certaine manière exposée à cette maladie.  

La hernie hiatale : quels symptômes ?


En général, il n’est pas évident de pouvoir détecter une hernie hiatale à sa genèse. En effet, ceci est dû au fait que ses caractéristiques passent souvent inaperçues au début de la pathologie. Lorsque cette pathologie devient perceptible, le reflux gastro-œsophagien est le symptôme le plus évocateur. Pour la hernie par roulement, les premiers symptômes sont assez classiques. Vous pouvez être essoufflé, ressentir des douleurs thoraciques, ou avoir des difficultés respiratoires. Ces dernières se manifestent par une sensation de brulure derrière le sternum. Elle crée des douleurs assez perceptibles dans la gorge surtout lorsque l’on se retrouve couché.

Toutefois, d’autres signes peuvent permettre d’orienter le diagnostic. Il s’agit entre autres de douleurs dans le creux de l’estomac ou lorsqu’on avale quelque chose. De plus, cette pathologie peut se manifester par des vomissements de sang, une anémie discrète ou une thrombose veineuse. D’autre part, les maux de gorge, les toux nocturnes, les maux de dos et la fatigue permanente sont aussi des indicateurs.

De même, ces symptômes en cachent souvent d’autres. Pour cause, ils sont généralement associés à d’autres atteintes du tube digestif. Il est alors indispensable et urgent de faire des analyses ou des tests pour aboutir à un diagnostic qui révèle ou non ces atteintes. Il s’agit entre autres de la lithiase vésiculaire, des ulcères et des gastrites. Il est aussi naturel de rechercher une hernie hiatale quand vous présentez l’une de ces pathologies.

Le diagnostic d’une hernie hiatale

Le diagnostic d’une hernie hiatale se fait par un spécialiste en la matière. Ce diagnostic peut se faire de deux différentes manières. D’une part, la consultation d’un radiologue encore appelé oeso-gastro-duodénal peut permettre de faire un examen par ingestion d’un produit de contraste. Grâce à un contrôle, il est alors possible de visualiser clairement la hernie.

D’autre part, il y a l’option de l’endoscopie ou fibroscopie qui peut aider à poser le diagnostic. Cette dernière permet d’explorer à l’aide d’un endoscope l’œsophage, l’estomac et le duodénum. Ainsi, les images et la caméra de l’endoscope permettent de mettre en évidence ou non la présence d’une hernie hiatale.

Le traitement efficace contre une hernie hiatale


Lorsque le diagnostic d’une hernie hiatale se révèle positif, le médecin peut recommander ou non un traitement. En effet, le traitement est attribué en fonction des symptômes que présente le malade. Si la hernie n’est accompagnée d’aucun symptôme et d’aucune complication, il n’y a pas de traitement spécifique. Par contre, avec des symptômes importants ou récidivants, un traitement médicamenteux anti reflux peut être conseillé. Il permettra de soulager les symptômes. En cas de complications graves, la prise en charge est exclusivement chirurgicale.

Aussi, pour tous les types de hernies, l’intervention consiste généralement à réintégrer l’estomac. L’organe est alors ramené dans la cavité abdominale et l’orifice hiatal affecté est réparé. Pour les hernies par glissement, une chirurgie peut être envisagée lorsque malgré le traitement il y a un reflux chronique important. En ce qui concerne les hernies par roulement, elles sont pour la plupart opérées.

Ici, l’intervention consiste à fixer la grosse tubérosité de l’estomac à la face inférieure du diaphragme. Au bout d’un certain temps, vous commencez à remarquer l’effet du traitement avec la disparition progressive des symptômes.

Les évolutions et les complications possibles

Lorsque les symptômes de la hernie ne sont pas traités, ils peuvent conduire à des complications. La complication majeure de cette maladie est la torsion de la hernie. Lorsqu’elle survient, une partie de l’estomac se coince et s’étrangle. Elle n’est donc plus irriguée par le sang et peut donc se nécroser.

Le volume de la hernie hiatale peut en effet augmenter et entrainer des complications mortelles. Elle cause notamment des difficultés respiratoires et des saignements continus qui induisent une anémie. Ainsi, une personne atteinte de ce mal et qui ne se traite pas pendant longtemps peut passer de vie à trépas.

Hygiène de vie et alimentation pour soigner la hernie hiatale


Une hernie hiatale est une maladie liée à une remontée d’une partie de l’estomac. Cependant, des mesures diététiques sont efficaces pour éviter de développer une hernie ou d’en soulager les symptômes. La pression du sphincter gastro-œsophagien peut être améliorée en évitant les aliments riches en matières grasses et à digestion lente. Il s’agit entre autres du fromage, des crèmes, des viandes rouges, des pâtisseries, etc. Vous devez aussi éviter les aliments riches en méthyle xanthines comme le chocolat, le thé, le cola, la caféine, l’alcool et la menthe.

En outre, vous pouvez prévenir l’irritation de la muqueuse œsophagienne en évitant les aliments qui causent des brulures épigastriques. Ainsi, la tomate, les fruits, le café, les épices fortes et l’alcool sont à éliminer. Évitez aussi de mâcher des chewing-gums et de prendre des boissons gazeuses. Par ailleurs, la consommation d’aliments riches en protéines stimule la sécrétion gastrique favorable à l’augmentation de la pression.

Des dispositions efficaces

Vous pouvez ingérer à votre alimentation les viandes et poissons maigres, le lait et d’autres produits laitiers. Diminuez votre consommation de crudités. En outre, fractionnez vos repas et optez pour des plats légers en mangeant et en buvant lentement. Surtout, ne buvez pas pendant vos repas. Mangez deux à trois heures avant le coucher. Évitez les postures penchées en avant et surélevez la tête de votre lit pour vous reposer.

Par ailleurs, il est recommandé d’éviter la consommation de tabac et de faire du sport pour maigrir en cas de surpoids. Évitez aussi de porter des gaines, des corsets ou des ceintures serrées. Le respect de ces règles permet de limiter les risques ou les dégâts d’une hernie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.